Exposition Kôichi Kurita – Bibliothèque de terres d’Île-de-France

Kôichi Kurita, Stupa, 2013, Domaine de Chamarande, courtesy de l’artiste © Kôichi Kurita
Depuis les années 1990, Kôichi Kurita sillonne le Japon en collectant les terres de la quasi totalité des 3.213 villes et villages de l’archipel nippon. Sa première poignée de terre fut celle prélevée dans son jardin, à Yamanashi. Il s’est alors engagé dans une démarche unique et remarquable : faire de sa vie un voyage et constituer une Bibliothèque de terres du monde.

C’est en 2004 que débute la Bibliothèque de terres de France. Après un travail de collecte dans l’ouest de la France, Kôichi Kurita s’est lancé à Chamarande dans le projet d’une Bibliothèque de terres de l’Île-de-France, un ensemble formé de cent flacons récemment acquis par le département de l’Essonne au titre de la collection du FDAC.

Chamarande, Essonne, flacon de terre, élément de la Bibliothèque de terres de l’Île-de-France, 2013, collection du FDAC de l’Essonne © Kôichi Kurita
Si l’objet d’attention de Kôichi Kurita est bien la terre, c’est aussi celle que l’on foule, celle que l’on sent, celle que l’on touche, celle dont on admire la texture, la couleur, la matière ou encore celle à laquelle l’on ne prête même plus attention.

Présentée à l’Orangerie du Domaine de Chamarande jusqu’au 11 mai 2014, l’exposition de Kôichi Kurita dévoile la Bibliothèque de terres de l’Île-de-France. Elle donne à voir la richesse des couleurs et des textures des terres de notre région.

Kôichi Kurita, Stupa, 2013, Domaine de Chamarande, courtesy de l’artiste © Kôichi Kurita
En regard de la collection des terres répondra une série de photographies réalisées à partir d’une sélection de terres mises en scène en différents lieux du Domaine ; une vidéo, aux accents burlesques, montrant l’artiste collectant son matériau de prédilection dans les champs franciliens complètera le propos, ainsi qu’un ensemble de cartes postales empreintes de pastilles de terre, envoyées par l’artiste à Chamarande, qui retracent toutes ses pérégrinations depuis mai 2013.

Kôichi Kurita, Stupa, 2013, Domaine de Chamarande, courtesy de l’artiste © Kôichi Kurita
Domaine départemental de Chamarande

38, rue du Commandant Arnoux,
91730 Chamarande.
Tél. : 01 60 82 52 01.
Courriel : chamarande@essonne.fr

Situé à 30 km d’Évry et à 35 km au sud de Paris, le site est accessible par :

  • RER C, station Chamarande, à 200 m du Domaine
  • N20, entre Arpajon et Étampes, sortie Étréchy-Chamarande

Toutes les manifestations sont gratuites.
Site accessible aux visiteurs à mobilité réduite.

Ouverture

  • Parc : tous les jours, novembre-janvier, de 9h à 17h / février-mars, de 9h à 18h / avril-mai, de 9h à 19h.
  • Exposition : mercredi, jeudi et vendredi, de 14h à 17h / samedi, dimanche et jours fériés, de 12h à 17h.

Commentaire (1)

  1. jpp

    Une très sérieuse collection de terre française prélevée sur un maillage de 16kmx16km existe à L’INRA de Tours. mais celle-ci ne manque pas de charme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez