L’automne dans le square Georges Cain (Paris 3e)

Discret, presque secret, le square Georges Cain offre ses 876 m2 de verdure le long de la rue Payenne, au coeur du quartier du Marais près du Musée Carnavalet. L’automne lui donne des couleurs vives et lumineuses, hélas trop éphémères.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Topiaires et tilleuls dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Topiaires, fougères, parrotie, érable et tilleul dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Émergeant d’un tapis de lierre, vous y découvrez des vestiges de monuments disparus qui constituent un dépôt lapidaire du Musée Carnavalet. Il y a des vestiges datant de la Renaissance de l’ancien Hôtel de Ville, ou le fronton du pavillon central (et son horloge) du Palais des Tuileries, encore noirci par l’incendie qui l’a détruit, ou encore des sarcophages mérovingiens. Ce dépôt lapidaire du musée Carnavalet s’est nourri de la guerre civile de 1871 et de la dispersion des collections du Musée des monuments français.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Vestige de monument, square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Vestige de monument, square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Vestige de monument, square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Euphorbe et vestige de monument, square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Au centre du jardin, un petit massif de rosiers entourait une statue du 17ème siècle réalisée par Laurent Magnier, l’un des sculpteurs qui participa à l’embellissement du parc du château de Versailles, une « Aurore » en bronze. Aujourd’hui une autre statue en bronze représentant une jeune femme nue, debout, tenant un foulard dans le dos a remplacé la précédente. Cette oeuvre est d’Aristide Maillol et a été dénommée Ile-de-France.
À l’entrée du square, le chant mélodieux d’un rossignol vous accueille. Le « rossignol de Heinz », est une fantaisie électronique, créée par Erik Samakh en 1990, qui fonctionne avec le souffle du vent.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Tilleuls dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Créé en 1923, le square est bordé au nord et à l’est par le Musée Carnavalet (à l’est, l’hôtel Le Pelletier de Saint-Fargeau – photo ci-dessus -, et au nord, son ancienne orangerie, – photo ci-dessous -), et au sud par le lycée Victor-Hugo, il est clôturé à l’ouest par une grille qui donne sur la rue Payenne.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Topiaires, fougères, parrotie, érable et tilleul dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Construit à l’endroit où s’étendaient dès le XIIIe siècle d’importants terrains maraîchers baptisés « Culture Sainte-Catherine », propriété des chanoines de Sainte-Catherine-du-Val-des-Écoliers, le jardin est ouvert au public depuis 1931. Il est baptisé du nom de celui qui fut conservateur du Musée Carnavalet entre 1897 et 1914, Georges Cain (1856-1919, peintre et écrivain).

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Topiaires et parrotie dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

J’ai découvert ce square par hasard, en me trompant de station de métro et me retrouvant à la station Saint-Sébastien-Froissard. Ma découverte s’est faite en voulant rejoindre la place des Vosges. Une belle surprise, inattendue dans ce quartier historique en apparence peu verdoyant. Les jardins y sont en fait bien cachés, encerclés de bâtisses historiques.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Fougères et érable du Japon dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Et oui, il y avait une touche de rouge dans ce petit square ! Un bel érable du Japon, tout d’écarlate vêtu feuillu. En pot ou en pleine terre, les érables du Japon ont l’air d’apprécier l’air de la capitale…

Infos pratiques :
L’entrée du square Georges Cain se fait par le 8 de la rue Payenne (Paris 3e).
Métro lignes 1 ou 7, station Saint-Paul ou ligne 8, station Chemin Vert.

Commentaires (5)

  1. alain of paris (Auteur de l'article)

    Bonsoir,
    Je ne suis pas assez connaisseur en érables pour déterminer la variété. Et je ne me suis pas assez approché non plus. Aucune idée…

  2. Paul

    Très joli,

    pour l’érable du Japon savez-vous de quelle variété il s’agit ?
    ?

    Acer palmatum ‘Shaina’ ? J’ai vu le même dans un parc à Genève ce week-end et malheureusement il n’était pas marqué.

  3. ani

    c’est magnifique toutes ces couleurs en ce moment;
    pour moi dommage que cela annonce l’hiver …j’aime pas!

  4. Miss canthus

    Oh merci Alain pour cette promenade dans cet endroit plein d’élégance..

  5. anne

    magnifique , j’irai sans tarder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez