Archive journalières: 12 juin 2014

L’arrosage délicat des suspensions

Bidens ferulifolia 'Pirate's Pearl' fané par oubli d'arrosage sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Après le déluge qui s’est abattu ses derniers jours sur la capitale, je suis parti hier matin sans me préoccuper de l’arrosage des plantes de mon balcon, la plupart ayant été copieusement douchées. Mais mon pied de Bidens ‘Pirate’s Pearl’ planté dans une suspension abritée, suffisamment en hauteur pour que je puisse pas voir l’état du substrat, s’est effondré après la belle journée ensoleillée d’hier. Coup de soif !

Heureusement je m’en suis aperçu dès que je suis rentré chez moi hier au soir. Après un bon arrosage, la plante s’est redressée en quelques heures. Généreuse nature !

Cette potée suspendue est difficile à surveiller, car je ne peux pas voir la terre dans le pot. Je peux tâter avec les doigts, mais je n’ai pas toujours le réflexe, surtout quand la plante à l’air en pleine forme. Et l’année dernière, j’ai plusieurs fois inondé les plantes qui y étaient cultivées. Cette année, c’est l’inverse !

On m’a offert un Parrot Flower Power, cet appareil qui se pique dans la terre d’un pot et qui en même temps reste connecté à un iPhone par l’intermédiaire d’une application et qui alerte le propriétaire du smartphone sur les besoins de sa plante. Ce sera un excellent test de ce premier capteur sans fil intelligent pour plantes, équipé de la technologie Bluetooth Smart, d’autant plus que dans la base de données des 6000 plantes référencées dans l’application, il y a Bidens ferulifolia (le jaune, mais ses besoins sont identiques à ceux de la variété à fleurs blanches). Une « geekerie » vendue quand même 49,90 euros, mais comme c’est un cadeau, autant en profiter. Et si cela pouvait m’éviter de martyriser davantage mon pauvre pied de Bidens pourtant de bonne composition… À suivre !

Les premières fleurs du géranium ‘Rozanne’ sur mon balcon

Premières fleurs du Geranium 'Rozanne' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Le petit pied de géranium vivace ‘Rozanne’ acheté lors de la dernière Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard a bien poussé dans sa jardinière et commence à fleurir.

Pendant des années, je n’ai pas voulu cultiver de géraniums vivaces en pot ou en jardinière. Il y a vingt ans, ce n’était pas la plante conseillée pour une culture en pot, certains pépiniéristes la déconseillaient même. Mais l’arrivée de nouveaux cultivars plus florifères tant par l’abondance des fleurs que la durée de floraison et aussi plus adaptés à la culture en bac a fini par vaincre mes réticences. En prenant ‘Rozanne’, plébiscité par les jardiniers comme étant la plante phare des années 1990 et plus largement du centenaire du Chelsea Flower Show, je ne prends guère de risque, car c’est une valeur sûre robuste et rustique qui fleurit avec une générosité exceptionnelle. Le démarrage sur mon balcon est plutôt prometteur. Et il n’a pas le vertige !

L’histoire de Paris à travers ses jardins par Jacky Libaud

Conférence "L'histoire de Paris à travers ses jardins" par Jacky Libaud, Graine de Jardins
Dans le cadre de son cycle de petites conférences, l’association Graine de Jardins vous propose d’écouter Jacky Libaud (Balades aux Jardins) sur l’histoire de Paris à travers ses jardins. Cette deuxième conférence-projection vous mènera au fil des jardins parisiens de la Révolution Française à nos jours.

Informations pratiques :
Jeudi 12 juin 2014 à 18h30.
Tout public. Entrée libre.
21, rue de Jessaint, 75018 Paris.
Contact : 09 82 42 43 46 – contact@grainedejardins.fr

Conférence sur les oiseaux des jardins (Natureparif)

Affiche de la conférence sur les oiseaux des jardins, Natureparif
Dans le cadre de son cycle de conférences mensuelles, Natureparif vous invite à rencontrer Grégoire Loïs (Vigie Nature, Muséum National d’Histoire Naturelle), le jeudi 12 juin 2014, de 18h à 20h, dans les locaux de Natureparif.

Un exemple de sciences participatives
Pour la troisième année, le programme de science participatives « Oiseaux des jardins » copiloté par le Muséum national d’Histoire naturelle et la Ligue de protection des oiseaux, offre à chacun la possibilité de s’investir dans un programme de recherches. C’est très simple, chacun est invité à reporter ses observations d’oiseaux des jardins en y associant la durée pendant laquelle ses observations ont été faites, qu’il s’agisse de 5 mn ou de plusieurs heures. En quelques dizaines de mois, plus de 700 000 observations et plus de 10 000 photos réalisées dans plus de 11 000 jardins en France ont été déposées sur le portail du programme.

Les premiers résultats
Grégoire Loïs, de l’équipe Vigie Nature au Muséum, se propose de présenter les premiers résultats issus de cette énorme masse de données amassée grâce aux efforts de tous. Plus de 50 espèces d’oiseaux et 5 petits vertébrés seront présentées et les enseignements tirés des observations ou encore les questions soulevées par celles-ci vous seront exposés. Ainsi, vous verrez comment d’un programme largement participatif, on peut émettre des hypothèses sur l’impact du changement climatique sur le calendrier des espèces par exemple. Ou encore sur le lien entre nos chers chats domestiques et la faune sauvage fréquentant nos jardins.

Natureparif
84 rue de Grenelle, 75007 Paris.
Métro : ligne 12, station Rue du Bac.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.