Juin, le temps des roses

Rose dans Paris

Le printemps humide et surtout froid a beaucoup retardé la floraison des roses qui commencent à s’ouvrir un peu partout dans Paris et les alentours. L’épanouissement des premiers boutons est toujours un bonheur qui se renouvelle au fil des années.

Commentaires (3)

  1. Josette

    Une seule rose à l’extérieur presque épanouie pour le moment, d’autres en boutons mais une bonne quinzaine avec les branches qui se sont faufilées à l’intérieur par le toit de la véranda.

    Bien contente de n’avoir pas raccourci les branches ; il faudra tout de même faire une petite toilette pour que les roses ne soient pas coincées dans la gouttière ou touchent le toit car alors elles sont brûlées partiellement.

    Un jour j’ai vu dans un magazine des beaux rosiers en fleurs en tout début de printemps dans des très grandes serres en Belgique. Peut être une amorce de solution de dépannage pour contrer le mauvais temps, un capuchon comme pour les tomates !!!

  2. mamiefanfan

    ici seuls quelques boutons s’ouvrent doucement, mais je suis à la campagne, il fait plus frais encore que dans Paris intre-muros !!!

  3. jpp

    Même phénomène que pour les bulbes en début d’année : les floraisons sont dispersées, erratiques, une rose par-ci par là.. Certaines roses fragiles sont fripées de naissance. Selon mes informations, Bagatelle est bien morne…ou du moins l’était il y a quelques jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez