Sinningia leucotricha en terrarium

/, plante exotique, terrariophilie/Sinningia leucotricha en terrarium

Sinningia leucotricha en terrarium

Sinningia leucotricha dans un nano aquarium Dennerle 30 litres, sous éclairage artificiel (2 nano lampes 11 W), Gesnériacées, Paris 19e (75)

Je vous avais présenté cette édelweiss brésilien en décembre dernier, mais je viens de le transférer dans un terrarium plus grand (30 litres au lieu de 10 litres) car la plante a fait beaucoup de racines et ses belles feuilles pelucheuses touchaient les parois de verre.

Sinningia leucotricha dans un nano aquarium Dennerle 30 litres, sous éclairage artificiel (2 nano lampes 11 W), Gesnériacées, Paris 19e (75)

Le feuillage couvert d’un duvet gris argenté est un des attraits de ce cousin des gloxinias et saintpaulias (famille des Gesnériacées). La floraison tubulaire rouge brique est aussi très attractive, mais ma petite plante n’a pas encore fleuri et il n’y a pas de boutons floraux.

Sinningia leucotricha dans un nano aquarium Dennerle 30 litres, sous éclairage artificiel (2 nano lampes 11 W), Gesnériacées, Paris 19e (75)

L’autre attrait de cette plante curieuse, c’est son caudex qui peut devenir très volumineux avec le temps. Vous pouvez l’apercevoir sur la photo ci-dessus, cela ressemble à un tubercule en grande partie sorti de terre.

Cette plante originale est devenue plus fréquente ces derniers mois alors qu’elle n’est pas vraiment facile à cultiver, les producteurs hollandais la diffusant en grand nombre. La société Plant Planet par exemple la commercialise sous le nom de Puppy Ears, oreilles de chiot !

Potées de jeunes plants de Sinningia leucotricha, Salon du Végétal 2013, Angers (49)

Des feuilles aussi douces à toucher que les oreilles de ce sympathique toutou…

Potées de jeunes plants de Sinningia leucotricha, Salon du Végétal 2013, Angers (49)

Comment faire craquer dans les chaumières !

By |2013-03-17T22:09:40+00:00mars 18th, 2013|plante d'intérieur, plante exotique, terrariophilie|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. Alain Delavie 21 mars 2013 at 23 h 45 min

    Oui à samedi dès l’ouverture, avec plein de grands sacs vides (au début)…

  2. Cathy 19 mars 2013 at 10 h 25 min

    Nous aussi ….alors à samedi pour l’ouverture !

  3. Alain Delavie 18 mars 2013 at 21 h 34 min

    Bonjour Cathy, c’est son rythme de végétation en effet. En terrarium, je pense qu’elle reste en végétation, pas sûr que ce soit l’idéal. Mais il arrive aussi que les anciennes feuilles tombent après l’apparition des nouvelles. Ce sera peut-être le cas.
    Edénia 2013 approche, je suis terriblement impatient !!! J’y serai le samedi matin, dès l’ouverture 🙂

  4. Cathy 18 mars 2013 at 19 h 04 min

    Bonjour Alain
    j’en ai une depuis quelques années déjà, achetée à Edenia, mais pas en terrarium, elle perd ses feuilles l’hiver et je la laisse au sec…elle refait des feuilles au printemps et fleurie chaque été….
    Amicalement!

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui