L’agriculture bio prend de l’ampleur

Alors que toute la France met la bio à l’honneur dans le cadre de l’évènement d’information nationale Printemps BIO du 1er au 15 juin, l’agriculture biologique vient de franchir un nouveau cap dans sa dynamique de croissance qui lui permet de s’affirmer comme une alternative qui prend de plus en plus d’ampleur.

Logo Agriculture biologique (communication)

Le million d’hectares de terres en mode de production biologique a été dépassé au cours de ce premier semestre 2012. Le franchissement de cette barre symbolique confirme le solide enracinement de la Bio, qui connaît une croissance à deux chiffres depuis plusieurs années en France. Les résultats de l’année 2011 ont ainsi consolidé cette tendance : qu’il s’agisse de production ou de consommation, la Bio affiche des progressions à 2 chiffres entre 2010 et 2011.

Le nombre total d’opérateurs bio a enregistré une hausse de +14% pour atteindre 35 271 opérateurs engagés fin 2011, celui des exploitations bio de +12,3% (23 135) et les surfaces bio ont augmenté de +15,3% (975 141 ha) durant l’année 2011, pour atteindre 1 million d’hectares au cours de ce premier semestre 2012.

Une hausse de la production et de la consommation : en 2011, il s’est vendu pour près de 4 milliards d’euros de produits alimentaires bio sur le marché français, soit +11% par rapport à 2010.

Offre et demande à la hausse
La vitalité de la production française permet de mieux répondre à l’augmentation de la demande, avec un recul des approvisionnements extérieurs qui se situent désormais à 32%, en baisse de 3 points par rapport à 2010 et de 6 points par rapport à 2009.

La Bio s’installe en restauration collective
En 2011, la valeur (H.T.) des achats de produits agricoles ou d’ingrédients bio en restauration collective a été estimée à 158 millions d’euros ; soit une hausse de 21% par rapport à l’année précédente. A ce jour, 6 restaurants collectifs sur 10 servent des produits bio ne serait-ce que de temps en temps.

Des consommateurs de plus en plus intéressés
En moins de 10 ans, la proportion de Français déclarant ne jamais consommer bio s’est abaissée de 53% en 20011 à 39% en 20112. Dans le même temps, la part des Français déclarant consommer au moins un produit bio au moins une fois par mois est passée de 37% en 2003 à 40% en 2011 (20% au moins une fois par semaine, 6% tous les jours). Au fil des années, les consommateurs ont largement diversifié leur panier. En moyenne, les consommateurs bio quotidiens ont consommé des produits issus de 8,9 familles différentes en 2011.

1 million d’hectares bio dépassé en 2012
Fin 2011, la France comptait 23 135 exploitations agricoles engagées en bio, soit 4,5% des exploitations françaises.
Elles couvraient 975141 ha conduits en agriculture biologique :

  • 699 300 ha certifiées biologiques
  • 275 841 ha en conversion (soit 28% du total).

Après une année 2010 record, les surfaces bio ont progressé en France de près de 130 000 ha en 2011 (soit +15,3%). Elles représentaient fin 2011 plus de 3,5% de la SAU nationale.
Du 1er janvier au 15 mai 2012, 811 producteurs bio supplémentaires ont été enregistrés permettant de passer le seuil du million d’hectares engagés en bio

Fin 2011 : 35 271 opérateurs bio en France
En 2011, le nombre d’exploitations engagées en agriculture biologique a augmenté (2 531 exploitations supplémentaires en un an).
Le développement aval de la filière bio s’est également poursuivi. Ainsi, fin 2011, on dénombrait en France un total de 35 271 opérateurs (soit 14% de plus qu’en 2010 et 40% de plus qu’en 2009) :
23 135 producteurs (+12% par rapport à 2010 et +41% en deux ans)
12 136 opérateurs aval (+16% par rapport à 2010 et +39% en deux ans), dont :

  • 72% de préparateurs travaillant à partir de matières premières issues de l’agriculture bio,
  • 26% de distributeurs de produits bio,
  • 2% d’importateurs de produits bio issus de pays tiers à l’Union Européenne.

En 2011, 4 180 opérateurs (2000 producteurs, 1490 transformateurs et 690 distributeurs) déclaraient fournir la restauration collective en produits bio, soit une augmentation de 34% par rapport à 2010.

Plus d’un agriculteur bio sur 3 est éleveur
Un tiers des exploitations bio françaises avaient au moins un atelier d’élevage bio en 2011.
Le nombre d’éleveurs bio a augmenté de 20% par rapport à 2010.
Tous les secteurs d’élevage ont progressé, avec, suivant les secteurs, des augmentations de cheptel de 9 à 31%. Les plus fortes augmentations du nombre d’animaux bio en 2011 par rapport à 2010 ont été enregistrées dans le secteur des poules pondeuses, des bovins laitiers et des caprins.
La dynamique de développement est telle qu’un nombre important d’animaux est en conversion. Plus du quart des vaches laitières ou allaitantes sont en cours de conversion.

Des productions variées dans les exploitations bio
Fin 2011, les 23 135 exploitations bio se répartissaient ainsi :

  • 63% avaient des surfaces toujours en herbe et/ou des cultures fourragères,
  • 38% cultivaient des grandes cultures, dont environ 1/4 à titre principal, 42% produisaient des fruits et/ou légumes frais, dont la moitié à titre principal, 20% avaient des vignes, dont 70% à titre principal,
  • 34% pratiquaient l’élevage, 22% avaient un troupeau de bovins lait ou allaitant (soit 64% des élevages bio),
  • Près de 10% avaient un élevage de monogastriques (porcs ou volailles).

Focus filières fruits & légumes bio fin 2011

  • 40 972 ha de fruits et légumes bio étaient cultivés dans 9 614 fermes (42% des fermes bio), dont :
    – 14 177 ha de légumes frais (+13% par rapport à 2010, dans 5 660 fermes)
    – 3 936 ha de légumes secs (+27% par rapport à 2010, dans 779 fermes)
    – 16 005 ha de fruits frais ou destinés à la transformation – olives et pommes à cidre et à jus – (+24% par rapport à 2010, dans 5 064 fermes)
    – 6 853 ha de fruits à coque – châtaignes, noix,… – (+17% par rapport à 2010, dans 1 285 fermes)
  • 30% des surfaces étaient en cours de conversion (45% pour les surfaces fruitières)
  • Fin 2011, 6,9% des surfaces de fruits et légumes nationales étaient cultivées en bio
  • Plus de 400 préparateurs avaient une activité principale de transformation de fruits et légumes bio
  • En 2011, le marché des fruits et légumes frais était estimé à 597 millions d’euros TTC (16% du marché bio français, en hausse de 5% par rapport à 2010). La part de marché des 14 fruits et légumes les plus consommés par les ménages français était de 5,9% (en valeur).

Un annuaire en ligne sur internet
La nouvelle version de l’annuaire en ligne de l’Agence BIO recense plus de 35 000 opérateurs notifiés en agriculture biologique.
De nouveaux accès directs permettent de lister rapidement les agriculteurs, préparateurs ou magasins bio par métiers.
Des critères de tri supplémentaire donnent la possibilité de rechercher les opérateurs en vente directe ou les fournisseurs de produits bio pour la restauration collective par exemple.

Un site mobile pour smartphone
Pour trouver des agriculteurs ou préparateurs pratiquant la vente directe autour d’un point donné, il suffit d’utiliser le site mobile de l’annuaire de la Bio : www.annuairebio.mobi
Ce site permet également de tracer l’itinéraire pour se rendre au magasin bio le plus proche, par géo-localisation ou via une adresse renseignée.
Le site est accessible depuis n’importe quel terminal mobile.

Pour plus d’information : www.agencebio.org

Commentaires (2)

  1. SHARON HOBBY

    merci pour la bonne nouvelle

  2. josette

    Une bonne nouvelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 Partages
Partagez10
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez