Archive journalières: 13 mars 2012

La semaine du développement durable de l’association Sciences Po Environnement

La semaine du développement durable / Association SciencesPo Environnement

Élections présidentielles en France et aux États Unis, 18ème congrès du Parti Communiste Chinois, cinquième Sommet de la Terre de Rio+20, expiration des objectifs de réduction du Protocole de Kyoto… À l’issue de ces événements, pourra t-on dire, comme les révolutionnaires d’antan, que « le monde va changer de base » et orienter nos choix sociaux, économiques et environnementaux vers une voie plus soutenable ? SciencesPo Environnement et la Semaine du Développement Durable, vous proposent des pistes de réponses, en partenariat avec de nombreuses associations de SciencesPo et des partenaires extérieurs.

Conférences thématiques, forum des métiers verts, débats, présentations de projet, expositions informatives et artistiques, dégustations, concours photo, soirée… L’entrée est gratuite pour tous !

Du 12 au 16 mars 2012, Semaine du Développement Durable
Programme complet de la manifestation (cliquer sur le lien)

Concourbitacées 2012

L’édition 2012 du concours du plus gros potiron urbain est ouverte !

L’idée de base de ce concours est de faire émerger la courge la plus grosse et originale dans l’endroit le plus incongru.
Le concours du Potiron Urbain 2012 est ouvert à tous.
Pour vous inscrire, connectez-vous sur le site Internet Concourbitacées 2012 et demandez le formulaire électronique d’inscription au concours.

Pendant le développement de votre futur champion, il vous sera demandé d’envoyer au moins une photo du plant, si possible avec le fruit déjà en formation. Puis, avant la récolte du potiron, lorsque sa croissance est terminée, vous devrez photographier (avantageusement) ce dernier pour clairement identifier le fruit à l’endroit même où il s’est développé.

Les photos, la localisation (adresse ou coordonnées GPS) ainsi qu’une présentation synthétique (si vous le souhaitez) de votre culture seront publiés sur le site du concours au fur et à mesure que vous nous en ferez parvenir les progrès.

Plusieurs catégories sont ouvertes :

  • La grosse Bertha : le potiron le plus gros (lourd) produit en milieu urbain, le champion poids-lourd toutes catégories confondues. Une pesée sous contrôle du comité d’expert (faute d’huissiers) de Concourbitacées 2012 devra être réalisée pour attester du poids de la bête.
  • Le grimpeur orange : un prix spécial sera décerné au potiron dont le plant aura réussi l’impossible, c’est-à-dire produire dans les conditions les plus difficiles ; accroché sur un mur, un poteau, une grille, un arbre, etc… Attention tout de même à veiller à ce que le fruit soit bien sécurisé lors de sa croissance pour éviter les chutes sur les passants ! Plus que la taille du potiron, c’est la configuration la plus originale et incongrue du plant dans son environnement qui sera primordiale pour gagner ce prix.
  • Doré au bitume : prix du plus gros potiron cultivé sur trottoir ou sur rue. Plusieurs configurations sont possibles : le plant peut être cultivé hors sol, en pot, sac ou n’importe quel contenant, mais il peut également être planté dans d’éventuels trous ou aspérité dans un trottoir.
  • À l’aise Blaise : prix du plus gros potiron cultivé en terrain ouvert ; en jardin partagé, en terrain vague ou en construction.

Le blog Concourbitacées 2012
Et pour ceux qui voudraient se lancer dans la compétition, un article intéressant sur le site Internet de Rustica : Légumes géants, variétés record de potirons, tomates, choux, oignons, fleurs…

Dernière limite pour tailler les rosiers remontants

Massif de rosiers et de jacinthes dans le jardin du Palais Royal Paris 1er (75)

La douceur revenue a marqué le temps du renouveau dans les parcs et jardins de Paris et de ses environs. Partout des signes de reprise de végétation se montrent et les rosiers ont déjà de belles pousses. Si vous ne les avez pas encore taillés, il faut le faire sans plus tarder sinon vous allez retarder leur floraison.

Quelques rappels :

  • On ne taille que les rosiers remontants (à floraison répétée pendant toute la belle saison).
  • Les rosiers buissons vigoureux sont taillés à cinq yeux (en partant de la base de chacune des tiges, comptez les cinq premiers bourgeons apparents et coupez au-dessus du cinquième).
  • Les rosiers buissons peu vigoureux voire chétifs sont taillés très courts, à trois yeux.
  • On coupe juste au-dessus d’un bourgeon, sans laisser un bout de tige dépasser.
  • Vous pouvez tenter de bouturer les rameaux coupés.
  • La taille s’effectue avec un sécateur. La lame coupante de ce dernier doit toujours être du côté du rameau laissé sur le rosier. La contre lame plus épaisse est positionnée du côté du fragment de tige enlevé.
  • On désinfecte le sécateur avant de tailler un autre pied de rosier pour éviter toute propagation de maladies.

Un air de printemps souffle dans le jardin du Palais Royal (Paris 1er)

Magnolia fleuri dans le jardin du Palais Royal en fin d'hiver, Paris 1er (75)

L’hiver n’est officiellement pas encore terminé, mais les floraisons printanières s’emparent déjà du jardin du Palais Royal (Paris 1er) qui invite à la détente et à la flânerie, surtout quand la journée est belle et ensoleillée.

Magnolia fleuri dans le jardin du Palais Royal en fin d'hiver, Paris 1er (75)

Massif de narcisses et de jacinthes dans le jardin du Palais Royal en fin d'hiver, Paris 1er (75)

Magnolia, jacinthes et jonquilles se sont donnés rendez-vous dans le jardin et nous annoncent ce printemps tant attendu…

(suite…)