Archives de mots clés: Vaux-le-Vicomte

Le Domaine de Vaux-le-Vicomte renouvelle son parterre de fleurs

Nouvelles plantations dans le parterre de fleurs du château de Vaux-le-Vicomte, mai 2017Tous les ans, le domaine de Vaux-le-Vicomte renouvelle le parterre de fleurs visible depuis la chambre d’apparat de Nicolas Fouquet, pour émerveiller les visiteurs.

Cette année pour la première fois, deux sociétés s’associent en tant que mécènes à cette nouvelle composition originale, véritable ornement pour le jardin à la française de Vaux-le-Vicomte.

Composés de couleurs rose, bleu et blanc, selon les goûts de Cristina de Vogüé, les massifs seront également odorants, avec notamment de superbes agastaches bleues.

Informations pratiques
Château de Vaux-le-Vicomte
77950 Maincy.
Tél. : +33 (0)1 64 14 41 90.
Courriel : chateau@vaux-le-vicomte.com
Cliquer pour connaître les dates et horaires d’ouverture.

Colloque « Henri et Achille Duchêne : Prince des jardiniers, jardiniers des princes »

Les Journées Henri et Achille Duchêne se tiendront les 12 et 13 novembre 2015 au Musée des Arts décoratifs à Paris et se poursuivront le 14 novembre 2015 aux châteaux de Champs-sur-Marne et de Vaux-le-Vicomte. Elles réuniront plus de 25 intervenants, français et étrangers, spécialistes reconnus de leur sujet.

Musée des arts décoratifs, Paris (75)
Le but de ces journées d’étude est à la fois de faire un point des connaissances sur les figures d’Henri et d’Achille Duchêne, mais aussi d’apporter des réponses aux problèmes techniques qui se posent aux propriétaires et responsables de jardins, tant en matière de restauration, de financement que de communication.

Les jardins des architectes-paysagistes Henri et Achille Duchêne sont devenus de véritables icônes de l’histoire de l’art, qu’il s’agisse du parc de Chaumont-sur-Loire ou des parterres de Champs-sur- Marne, des précieuses broderies du parc de Vaux-le-Vicomte ou, encore, du parterre d’eau créé devant la grande façade baroque du palais de Blenheim en Angleterre.

L’œuvre foisonnante des Duchêne, qu’elle soit d’Henri (1841-1902) ou de son fils Achille (1866-1947), qu’elle soit commune aux deux hommes ou la création d’un seul, montre, encore aujourd’hui, toute son inventivité et sa modernité. Ces créations démontrent la parfaite connaissance de l’art des jardins et des « diverses branches des arts décoratifs » par Henri et Achille Duchêne mais aussi les profondes mutations esthétiques qu’ils ont apporté à l’art des jardins de la fin du XIXe siècle aux premières décennies du XXe siècle. Reste à découvrir ou à redécouvrir leur travail exceptionnel.

Le programme des Journées Henri et Achille Duchêne
La journée du jeudi 12 novembre propose de découvrir la personnalité d’Henri et d’Achille Duchêne, de les comprendre aussi bien en tant qu’acteurs-créateurs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, qu’en tant qu’héritiers d’une longue généalogie formelle, spécifique à l’art des jardins français. Connaître les débuts de la carrière d’Henri Duchêne, au sein du prestigieux Service des Promenades et Plantations de la ville de Paris, permettra de mieux appréhender le cheminement intellectuel et les choix esthétiques de celui dont on a trop minoré jusqu’ici le rôle. Analyser une partie du corpus des dessins de l’agence des Duchêne, tout en identifiant les différents styles de ses collaborateurs, devrait révéler l’extraordinaire capacité d’invention d’artistes que l’on a un peu rapidement rangé sous l’étiquette de « restaurateurs du jardin à la française ». Dépasser les frontières françaises pour visiter leurs nombreuses réalisations dans les pays du nord de l’Europe et le château de Nordkirchen, le Versailles allemand, autorisera à poser les bases d’une reconnaissance de l’aura véritablement internationale de l’œuvre des Duchêne.

Le vendredi 13 novembre, seconde journée, est consacrée à apporter des réponses concrètes et vécues aux problèmes techniques qui se posent aux propriétaires et responsables de jardins, tant en matière de restauration, de financement que de communication.

La salle de conférence des Arts Décoratifs est située au niveau -1 du pavillon Marsan.
Les Arts Décoratifs, 111, rue de Rivoli, 75001 Paris.
Métro : Lignes 1 et 7, station Palais Royal-Musée du Louvre; lignes 7 et 14, station Pyramides.
Bus : lignes 21, 27, 39, 48, 68, 72, 81, 95.
Parking : Carrousel du Louvre, rue des Pyramides.

Le samedi 14 novembre, troisième journée, se déroule dans les jardins des châteaux de Champs-sur-Marne et de Vaux-le-Vicomte. Elle permet d’appréhender de manière concrète la façon de travailler d’Henri et d’Achille Duchêne mais aussi la manière de sauvegarder et d’entretenir un patrimoine paysager exceptionnel mais, ô combien, fragile.

Château de Champs-sur-Marne (jardin restauré par Henri Duchêne)
31 rue de Paris, 77420 Champs-sur-Marne.
Tél. : + 33(0) 1 60 05 24 43.
Château et parc ouvert toute l’année.
http://champs-sur-marne.monuments-nationaux.fr/

Château de Vaux-le-Vicomte (jardin restauré par Achille Duchêne)
77950 Maincy
Tél : +33 (0)1 64 14 41 90.
Ouvert tous les jours du 8 mars au 8 novembre de 10h à 18h.
www.vaux-le-vicomte.com
(suite…)

Un arbre à votre nom dans le jardin du château de Vaux-le-Vicomte

Tilleul en pleine floraison
L’alignement d’arbres qui longeait le Grand canal et sur le parterre appelé « Quinconce » va être replanté avec plus de 200 tilleuls et leurs charmilles. Pour financer cette opération, Vaux le Vicomte fait un appel aux dons.

Ancré dans la terre, s’élevant vers le ciel, promis à une longévité qui surpasse de loin celle des hommes, l’arbre est admiré et suggère de multiples dialogues avec celui qui le contemple. passeur de temps, lien entre les générations, journal intime, véritable repère, l’arbre inspire depuis l’antiquité les plus grands peintres, auteurs, poètes, chanteurs-compositeurs, conteurs.

Château et jardins de Vaux le Vicomte
Dès 1653, lors du chantier de réalisation d’une œuvre fondamentale de l’architecture et du paysagisme à Vaux le Vicomte, André le Nôtre entreprend un projet colossal : la canalisation de la rivière Anqueuil. Celle-ci marque l’axe transversal est-ouest majeur à partir duquel sera mis en scène l’ensemble paysager du futur domaine. Afin de le souligner, deux allées rectilignes longent le canal qui s’étend sur près d’un kilomètre. Le Nôtre souhaite appuyer la ligne de perspective ainsi créée grâce à la plantation d’un alignement d’arbres devant une palissade de charmilles.

Broderies et jardins de Vaux le Vicomte
Plus de 3 siècles et demi plus tard, l’alignement replanté par Alfred Sommier en 1890 au Grand canal et sur le parterre, appelé « Quinconce », a dû disparaître : une étude phytosanitaire a prouvé le danger de ces arbres envahis par la mineuse du marronnier.

Depuis 2013, grâce au soutien de donateurs, il est envisagé de pouvoir planter plus de 200 tilleuls et leurs charmilles. Ainsi, seront restitués l’élégance et le décor végétal de cette perspective, exposée aux yeux des 300 000 visiteurs annuels. Le tilleul (Tilia cordata) a été choisi pour sa robustesse, sa rusticité, son port altier.

Pourquoi vous ?
En parrainant la plantation d’un arbre à Vaux le Vicomte,

  • Vous enracinez un arbre à votre nom pour les 150 prochaines années, occasion de célébrer un évènement particulier : anniversaire, mariage, souvenir…
  • Vous redonnez vie à un alignement végétal majeur du jardin à la française.
  • Vous transmettez au jardin de Vaux le Vicomte un arbre, jeune témoin des générations présentes et futures.
  • Vous inspirez d’autres mécènes dont le geste est indispensable à la préservation d’un tel lieu.

Votre don

  • 1 tilleul : montant du don 500 €  (170 €*, coût réel du don)
  • 2 tilleuls : montant du don 1000 € (340 €*, coût réel du don)
  • 3 tilleuls : montant du don 1500 € (510 €*, coût réel du don)

Votre don permettra la plantation et l’entretien pendant un an d’un (ou plusieurs) tilleuls.
(* votre don ouvre droit pour les personnes assujetties à l’impôt en France, à une réduction de l’impôt sur le revenu de 66% de son montant, dans la limite de 20% du revenu imposable, selon la loi du 1er août 2003. Un reçu fiscal vous sera envoyé dans un délai de 4 semaines à reception de votre chèque.)

Vos avantages

  • 1 plaque de reconnaissance mentionnant votre nom au pied de l’arbre planté (1 plaque par donateur)
  • 1 certificat de parrainage nominatif signé par Alexandre de Vogüé, président de l’association des amis de Vaux le Vicomte
  • 1 visite de l’alignement retrouvé, en compagnie d’un paysagiste, passionné d’histoire(s) (si vous êtes déjà ami de Vaux le Vicomte)
  • 1 carte d’adhérent simple à l’association des amis de Vaux le Vicomte à votre nom (si vous n’êtes pas encore ami de Vaux le Vicomte)

Soutenir Vaux le Vicomte et faire un don pour un ou plusieurs arbres

En 2013, Vaux le Vicomte célèbre l’année André Le Nôtre

La saison débutera le 9 mars, semaine du 400ème anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre. Elle sera l’occasion unique de partager ce que le 17ème siècle a imaginé de plus remarquable : l’Art du jardin à la française. Modèle d’harmonie entre architecture et paysage, Vaux le Vicomte en est l’œuvre fondatrice.

La saison 2013 s’articulera ensuite autour de manifestations ambitieuses qui viseront à valoriser le génie du maître et l’esprit des lieux.

Côté jardins

À partir du 12 avril :
L’exposition inédite : « Le Nôtre, l’œuvre fondatrice. »
Les visiteurs découvriront la grande maquette audiovisuelle sur laquelle sont projetées les différentes étapes de la construction du domaine. Commentée par Patrice de Vogüé, cette mise en relief permet de comprendre le génie d’André Le Nôtre et la singularité de son dessin. Parce que Vaux le Vicomte seul suffit à établir la parfaite synthèse de l’art des jardins à la française ! À l’occasion de son vernissage, Jean-Charles et Alexandre de Vogüé, propriétaires et co-gérants du domaine, recevront le public accompagné de spécialistes du jardin et du paysage.

Deux parcours de promenade : « la traversée du miroir » et « l’œil du géant. »
Jalonnés d’explications discrètes, ils révèleront les mille et une subtilités des jardins. Recueils d’illusions et de surprises, les promeneurs découvriront que la force et la noblesse de leur dessin d’ensemble n’empêchent pas les changements constants de regards, d’impressions et d’émotions. Ils découvriront le génie de Le Nôtre par sa signature originale : un goût subtil de l’étonnement.

Tous les jours de mai : l’ouverture aux aurores.
Dès 7h45, les amoureux des jardins et les artistes amateurs pourront profiter de ces moments de quiétude pour exprimer leurs talents : photographes, peintres, dessinateurs ou cinéastes en herbes verront leurs créations publiées sur les réseaux sociaux. Les œuvres sélectionnées par le public seront exposées durant le mois d’octobre au château.

Les 3èmes dimanche de mai à septembre : le cycle de visites-commentées « les facettes du génie ».
Des guides-conférenciers signeront des promenades thématiques ; des voyages pour stimuler la raison et charmer le cœur des promeneurs.
Pour la belle saison : un nouveau parterre de fleurs signé Louis Benech, célèbre jardinier-paysagiste. Fouquet les adorait quand le XVIIe les négligeait. Par une composition contemporaine audacieuse, le domaine souhaite ainsi rendre hommage au visionnaire. (suite…)

Le Noël du château de Vaux-le-Vicomte

Le Château de Vaux le Vicomte change d’atmosphère pour fêter son Noël 2009. Forêt enchantée, symphonie de lumières, profusion de décorations… Le Château innove et propose au public un décor totalement inédit en France jusqu’au 3 janvier 2010.


Pour clôturer son programme de festivités, la famille Vogüé présente pour Noël un décor totalement nouveau alliant mise en scène magique et centaines de personnages, animaux, décorations de Noël pour petits et grands. En effet, pour fêter Noël 2009, l’intérieur du château de Vaux le Vicomte change complètement d’atmosphère et crée la surprise avec une étonnante forêt et un décor totalement inédit en France.

Le Grand Salon reste le point d’orgue avec une forêt pas comme les autres. Deux chemins jalonnent cet enchevêtrement d’arbres et croisent de nombreuses surprises : animaux des bois, personnages enchantés et petites clairières féériques.

Ensuite chaque salon d’apparat présente un univers différent où se déploient créativité, foisonnement de couleurs, symphonie de lumières et profusion de décorations de toutes sortes. Loin des canons classiques du décor de Noël, le Château de Vaux le Vicomte innove avec un décor original, spectaculaire, et d’une très grande recherche. La richesse de celui-ci ne manquera pas de ravir les parents et de toucher l’imaginaire des enfants.

À l’extérieur du château, la magie continue d’opérer avec, dès l’arrivée dans la cour d’honneur, une allée de sapins blancs et un tourbillon de neige artificielle qui se met à tomber toutes les heures. Quant au parterre central du jardin de Le Nôtre, il est recouvert d’une multitude de guirlandes lumineuses qui font scintiller buis et boulingrins et laissent apparaître le tracé des magnifiques broderies.

Indépendamment de la visite du château, petits et grands pourront assister à la représentation d’un merveilleux conte de Noël : Cendrillon. Alliant humour et interactivité, actions et féerie, la Compagnie du Thalie Théâtre invite petits et grands à découvrir une adaptation du fameux conte de fées, inspiré de Charles Perrault et des frères Grimm.

Et pour rendre encore plus royale cette journée, les parents pourront louer pour leurs enfants des costumes de princes, princesses, mousquetaires…

Informations pratiques :
Château de Vaux-le-Vicomte, 77950 Maincy.
Tous les jours de 11 h à 18 h 30, 17 h les 24 et 31 décembre, fermeture le 25 décembre et le 1er janvier.

Renseignements au tél. : 01 64 14 41 90, par mél : chateau@vaux-le-vicomte.com et sur le site www.vaux-le-vicomte.com.
Réservations : Billetterie en ligne sur www.vaux-le-vicomte.com, Fnac et autres revendeurs.

Tarifs :
– sans le spectacle de Cendrillon, incluant la visite libre du château et des jardins : 13 € pour les enfants (gratuit pour les moins de 6 ans), 16 € pour les adultes, 52 € pour les familles (deux adultes et deux enfants),
– incluant le spectacle de Cendrillon, la visite du château et la visite des jardins (en costume pour les enfants) : 24 € pour les enfants, 27 € pour les adultes.
– location de costumes pour les enfants : 4 € par costume.