Archives de mots clés: Paris

Mobilisation dans les cimetieres parisiens pour la Toussaint

Comme chaque année à la Toussaint, l’Administration parisienne accomplit un effort tout particulier pour accueillir les familles, les renseigner et les guider. Tous les agents de la surveillance spécialisée sont mobilisés et les bureaux des conservations sont ouverts au public.Décorations florales, propreté des sites, tout est mis en œuvre pour que ce moment d’affluence exceptionnelle se déroule dans le calme et le recueillement. Aux entrées, des chrysanthèmes en cascades. Dans les divisions militaires, les monuments aux Morts et les sépultures d’anciens combattants, 12 000 chysanthèmes ont été plantés. Les défunts sans ressources inhumés dans les caveaux individuels du cimetière parisien de Thiais font également l’objet d’une attention particulière puisque la Municipalité fleurit chaque caveau (3 000 chrysanthèmes).

Dans tous les grands cimetières parisiens comme le Père-Lachaise, Pantin, Thiais et Bagneux, des minibus sont mis gratuitement à disposition de tous, service très apprécié des personnes âgées et des personnes à mobilité réduite.
Un minibus ou véhicule léger sur les sites suivants :
– cimetière de Montmartre (10,5 hectares)
– cimetière des Batignolles (10,4 hectares)
– cimetière parisien de Bagneux (62 hectares)
– cimetière parisien de Saint-Ouen (27 hectares)
– cimetière parisien d’Ivry (28 hectares)
Deux minibus sur les sites suivants :
– cimetière du Père-Lachaise (43 hectares)
– cimetière parisien de Thiais (103 hectares)
Trois minibus au cimetière parisien de Pantin (107 hectares).
Par ailleurs, pour la tranquilité des visiteurs, la circulation en voiture ou moto est totalement interdite dans les cimetières intra-muros. Elle est libre mais réglementée dans les cimetières extra-muros, sauf pour les poids lourds, strictement interdits. Pour le confort et la sécurité du public, les travaux funéraires sont suspendus le 1er novembre et aucun chantier n’est autorisé.

Rappel : la circulation en voiture est interdite dans les cimetières intra-muros le jour de la Toussaint. La circulation est libre dans les cimetières extra-muros, à l’exception des poids lourds. La vitesse est limitée à 20 km/heure dans tous les cimetières toute l’année et ce, afin d’éviter tout accident qui pourrait engager la sécurité des visiteurs et abîmer les sépultures .

Le saviez-vous ?
L’ensemble des cimetières parisiens représente :
– 422 hectares de superficie globale, (dont 73 ha traités sous forme d’espaces verts);
– 25 km de murs de clôture;
– plus de 100 km de voiries;
– plus de 200 km de réseaux divers;
– plus de 150 bâtiments de tous ordres;
– environ 634 000 sépultures.

Braderie annuelle à la Librairie des Jardins (Paris)

Du 1er au 15 novembre, la Librairie des Jardins du Domaine nationale du Louvre et des Tuileries (Paris 1er), organise sa braderie annuelle.

À cette occasion, vous découvrirez de nombreux livres et objets à prix réduits sur le thème du jardin.

Infos pratiques :
Librairie des jardins
Place de la Concorde,
Domaine nationale du Louvre et des Tuileries,
(juste à côté de la grille d’honneur du jardin des Tuileries)
75001 Paris.
Tél. : 01 42 60 61 61.

Le Sri Lanka en photos à la Mona Bismarck Foundation

La Mona Bismarck Foundation (Paris 16ème) avec l’University of Visual and Performing Arts (Colombo) propose l’exposition de photographies de Kim Powell, intitulée Serendepety, du 22 octobre 2008 au 12 janvier 2009.
Serendepety… La survenance fortuite d’évènements bénéfiques. Cette exposition de photographies réalisées par Kim Powell vous propose un voyage au Sri Lanka, le pays de la sérénité. Lorsque Kim Powell se rendit au Sri Lanka en 2007 en voyage professionnel, elle ne s’imaginait pas qu’elle entamait là son propre itinéraire artistique et philosophique. Cette installation qui s’adresse à tous les sens, offre au visiteur la même chance d’absorber la richesse visuelle et cérébrale du Sri Lanka.

Offrande de fleurs, Temple d’Or, Dambulla.
Fleur de lotus, Madu ganga.

Kim Powell est une photographe américaine qui vit en France à Paris depuis 15 ans. Ses travaux ont été remarqués tant pour le message qu’ils transmettent que pour leur technique. Elle n’a pas peur de se confronter aux problèmes à travers son art.

Infos pratiques :
Entrée gratuite.
Du mardi au samedi, de 10 h 30 à 18 h 30, (fermé les jours fériés).
Mona Bismarck Foundation,
34, avenue de New York,
75116 Paris.
Métro : Alma Marceau, Trocadéro.
Bus : 72 – 63 – 94.
Tél. : 01 47 23 38 88.

Speed Gardening au Palace Elysée le 23 octobre

Le Centre d’Information des Bulbes à Fleurs invite tous les amoureux du jardinage à participer à sa session de speed gardening organisée, le jeudi 23 octobre de 19h00 à 21h30, au Palace Elysée, 20 rue Quentin-Bauchart, Paris 8ème.

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut rencontrer l’âme sœur en jardinant !
Le Centre d’Information des Bulbes à Fleurs (CIBF) invite les franciliens à participer à un rendez-vous original, alliant jardinage et rencontres romantiques. Sous les conseils du décorateur Gilles Jauffret (showroom « Sous les toits de Paris »), vous découvrirez à quel point il peut être tendance de planter des bulbes en pot ! Bulbes, bulles, rencontres, discussions passionnées et billets doux : n’y a-t’il pas là tous les ingrédients d’un rendez-vous réussi ?
Voilà une occasion originale de faire des rencontres, de discuter… Et qui sait peut-être aussi d’échanger des numéros de téléphone ?

Réservez vos places, dès à présent, auprès de :
Centre d’Information des Bulbes à Fleurs,
Catherine Brafine, tél : 01 44 50 55 19. Email : catherine.b@peretti.com

Le CentQuatre a ouvert ses portes : 1ère journée

Après deux années de travaux, le CentQuatre ou 104 (Paris 19ème) a ouvert ses portes hier, samedi 11 octobre. Cet espace de création intallé dans un bâtiment historique réhabilité et mis en valeur accueille des artistes de tous les horizons et de toutes les disciplines. Le jardin et le paysage sont des temps forts de ce lieu unique. Mes tous premiers pas au sein de ce projet phare de la politique culturelle de la Ville de Paris.Ce lieu de résidence et de création artistiques qui désire bousculer par sa dynamique artistique les frontières entre les arts et les publics a accueilli une foule des grands jours, au point de devoir fermer les grilles pour les concerts de la soirée. J’ai eu le plaisir d’y passer la journée et une bonne partie de la soirée, arrivé avec les journalistes et reparti avec les noctambules. Visite en photos avec notamment la découverte du travail effectué autour du jardin et du paysage.
L’atelier Le Balto installe durant un an la Table de Jardinage ! dans la grande halle du CentQuatre. Avec deux douzaine de paysagistes-jardiniers, les membres de l’atelier Le Balto recueillent les graines des fruits et légumes consommés lors d’un pique-nique et composent le calendrier d’un jardin qui tiendra compte des contraintes végétales et climatiques. Tout au long de l’année, les jardiniers-paysagistes se succèderont et feront évoluer le jardin du CentQuatre en se passant le relais. Chaque couple d’amis est invité à venir jardiner pendant un mois ce qu’il a décidé, en prenant la suite du travail déjà effectué. Quant au trois membres de l’atelier Le Balto, Marc Pouzol et Marc Vatinel (paysagistes DPLG et jardiniers) ainsi que Véronique Faucheur (urbaniste de formation), ils passeront à l’impromptu ou sur demande afin d’accompagner toute l’évolution. Les complices travaillent sous le regard et avec le concours des visiteurs et des habitants du quartiers. Sur place, un calendrier permet au public de suivre les réalisations en cours et à venir. Retour sur la première journée du jardin du CentQuatre…Préparation des premières plantations, mais pourquoi des Asparagus ? Réponse de Véronique Faucheur et Marc Vatinel…

Préparation du terreau à Asparagus, intéressant pour de nombreuses plantes d’intérieur, la recette donnée par Marc Vatinel…

Premières plantations en direct avec nos trois artistes jardiniers paysagistes…

Pendant ce temps là, la musique s’invitait sous la grande halle avec un orchestre inattendu…Le 19e fleurit au CentQuatre, avec deux autres espaces dédiés au jardin dans les 39000 m2 du CentQuatre : les deux cours anglaises. Le collectif Coloco, composé de deux architectes, Nicolas Bonnenfant et Pablo Georgieff, et d’un paysagiste, Miguel Georgieff, a imaginé pour ces deux cours anglaises un jardin évolutif et participatif dans lequel les plantes du quartier sont à l’honneur. Le 19ème arrondissement recèle en effet de l’une des plus grandes richesses botaniques de Paris. Avec la participation d’associations et des habitants du 19ème arrondissement, le collectif propose de récolter une multitude de plantes, sous forme d’actions pédagogiques, ludiques et poétiques. La plantation se fait selon les besoins des végétaux dans les deux cours d’apparence identique, mais rendues asymétriques.Les murs exposés au Nord seront recouverts d’ailantes, arbres emblématiques des friches, des chantiers et autres lieux abandonnés. Ils poussent très rapidement et ont une grande capacité à s’étioler. Ils possèdent également une étonnante plasticité, on peut les tailler, les guider, les couper. En masse, ils crééent l’illusion d’un horizon forestier. Les ailantes ont été plantés en avril 2008. Des miroirs convexes viennent s’ajouter à l’installation paysagère et déforment ainsi la vision de cet espace encaissé, pour l’étendre, le déformer sur les horizons devenus interactifs.
Des arbustes (fusains, Parrotia persica, etc.) ont été plantés côté Sud au mois d’avril 2008 en attendant les plantes issues de la future récolte. Avec de superbes coloris en ce moment…L’affluence a atteint son paroxysme pour le concert de Tricky, prévu à 21 heures. Grilles fermées, nombreux sont ceux qui sont restés à l’extérieur, envahissant la rue Curial. Foule à l’intérieur dans la cour de l’horloge et la halle d’Aubervilliers, foule à l’extérieur, sous une presque pleine lune magnifique. Tricky est une figure du mouvement trip-hop. Donné à l’occasion de la sortie de son dernier album Knowle West Boy, son concert annonçait sa future résidence au CentQuatre. J’ai une petite vidéo, mais ce sera pour un prochain billet.

Pendant ce temps là, le jardin sur table de l’Atelier Balto poussait, s’étendait…

Ceci n’est qu’un petit aperçu de tout ce qui était proposé pour cette première journée mémorable. Ma première journée au 104. Inutile de vous dire que j’ai bien l’intention de passer, repasser dans ce lieu incroyable, pour la culture, les cultures !

Les érables font leur show au parc de la Villette (Paris 19eme)

L’automne met en valeur les érables, qui prennent les teintes les plus folles. À admirer en ce moment dans le parc de la Villette, entre le canal de l’Ourcq et la Cité des Sciences (Paris 19ème).Le soleil était au rendez-vous hier samedi, petit tour en images dans ce très beau parc…

Feuillages dorés, classiques mais ô combien lumineux,Débauche de feu, de pourpre et de flammés,L’automne en rose,