Archives de mots clés: label

33 communes d’Île-de-France lauréates du Label régional des Villes et Villages Fleuris en 2017

Logo VVF, Villes et Villages FleurisL’AMIF et le Comité Régional du Tourisme (CRT) Paris Ile-de-France s’associent pour récompenser les 33 communes lauréates du Label régional des Villes et Villages Fleuris.

Logo AMIF
À l’occasion du Salon des Maires d’Ile-de-France, le CRT Paris Ile-de-France organise, une nouvelle fois, la remise des prix du Label 2017 VVF, Label de qualité de vie. Cette année, Stéphane Beaudet, Président de l’AMIF et Hamida Rezeg, Vice-présidente en charge du Tourisme de la Région Ile-de-France et Présidente du Jury VVF en Ile-de-France, récompensent les 33 communes lauréates qui ont su améliorer leur cadre de vie. « Le Label Villes et Villages Fleuris a acquis auprès du grand public une forte notoriété et s’impose dans l’esprit des Franciliens comme une garantie de qualité du cadre de vie des communes » témoigne Hamida Rezeg. « Pour les villes et villages d’Ile-de-France, c’est un atout capital en matière d’attractivité touristique, mais aussi économique et résidentielle ».

Partenaire de l’AMIF depuis 2006, le CRT organise la remise des prix dans le cadre du Salon des Maires d’Ile-de-France afin de mieux accueillir les équipes municipales des communes lauréates et le public de plus en plus nombreux. Stéphane Beaudet souligne que « rendre sa ville plus verte et plus propre est un objectif pour les communes. Les citoyens à plus de nature en ville, étant donné les vertus de la nature sur la santé et la qualité de vie des populations. En Ile-de-France, près de deux millions de Franciliens sont privés d’espaces verts de proximité à moins de 15 minutes à pied de chez eux. La place du végétal en ville en Ile-de-France est un sujet important et porteur ».

Le Label régional des Villes et Villages Fleuris, un Label de qualité de vie
Le Label récompense l’analyse, la stratégie et le travail des services techniques des communes qui, par leur savoir-faire, valoriseront leur territoire. La pertinence de l’aménagement paysager, qui sera différent selon la taille de la commune, la réflexion et les actions menées en faveur de la biodiversité et des ressources naturelles, l’utilisation raisonnée des plantes, le fleurissement, l’entretien et le remplacement des arbres, sont autant de critères qui sont pris en compte par le jury et intégrés au programme soutenu par les élus. Sans oublier la qualité de l’espace public qui doit être surveillée de près en maitrisant les enseignes, en effaçant les réseaux, en rénovant les façades et le mobilier urbain, en développant la qualité de la voirie et la propreté de la ville. (suite…)

44 jardins franciliens labellisés EcoJardin au palmarès de la 11ème session de labellisation Ecojardin

Logo du label ÉcoJardin, la référence de gestion écologiqueFin novembre 2017, 34 nouveaux sites se sont vus décerner le label national EcoJardin, référence de gestion écologique des espaces verts et 36 ont été renouvelés.

Aux 17 sites déjà labellisés au mois de juin 2017, ce sont 34 nouveaux qui viennent s’ajouter pour cette session de novembre. Dix nouveaux gestionnaires, publics et privés, se sont engagés dans la démarche : 5 communes (Bassens, Cenon, Floirac, Lormont et Nice), 3 entreprises (Efidis, Humanis et I3F), l’université Paris-Diderot et la fondation Alain de Rosanbo.

Les villes de Besançon, Dijon, Grenoble, la Métropole de Bordeaux et les entreprises Batigère, ICADE, Suez Eau France et Véolia Eau, déjà engagées dans la démarche, ont quant à elles profité de cette session pour faire labelliser de nouveaux espaces verts.

L’intérêt du renouvellement se confirme avec 61 sites labellisés cette année. Après un taux de renouvellement de 95% pour les labellisés de 2012, 94 % pour ceux de 2013, les trois-quarts des sites labellisés en 2014 ont déjà été renouvelés. Le dernier quart sera analysé à la première session 2018. Les rapports montrent que tous les gestionnaires ont amélioré ou maintenu leurs pratiques dans les différents domaines du référentiel. En trois ans, les équipes ont pu progresser sur les points faibles identifiés lors du premier audit grâce aux préconisations des auditeurs.

Depuis le lancement du label en 2012, 392 sites, répartis sur 12 des 13 régions métropolitaines, ont obtenu la labellisation EcoJardin qui vise à encourager l’adoption de pratiques de gestion respectueuses de l’environnement. Ce label valorise le travail des jardiniers gestionnaires des espaces verts et sensibilise les usagers aux problématiques du développement durable ainsi qu’aux pratiques écologiques des espaces verts. Les informations sur les sites labellisés sont accessibles à tous sur www.label-ecojardin.fr (suite…)

Fleurs de France : plus de 1 000 entreprises engagées !

Label Fleurs de France
« Fleurs de France » franchit le cap des 1 000 entreprises engagées : à ce jour 1 047 entreprises de la filière du végétal sont engagées dans la démarche « Fleurs de France » : 434 horticulteurs et pépiniéristes, 216 fleuristes, 335 jardineries et 62 grossistes en fleurs et plantes.

Une belle progression depuis l’annonce de la création d’un logo « Fleurs de France » le 8 octobre 2014, par le ministre de l’Agriculture, à l’occasion de l’Assemblée Générale de VAL’HOR, il y a un peu plus de 1 000 jours !

« Fleurs de France » est mis à la disposition de tous les professionnels de la filière pour leur permettre d’apporter une information claire aux consommateurs concernant l’origine française des produits, et de proposer une offre végétale répondant à des critères en matière de protection de l’environnement ou de qualité. L’évolution du règlement d’usage « Fleurs de France » début 2017 clarifiant le positionnement et l’utilisation des différentes certifications, a favorisé l’engagement de l’aval de la filière et permet une plus grande visibilité du logo « Fleurs de France » dans les points de vente.

La liste des entreprises engagées dans « Fleurs de France » est disponible sur le site www.labelfleursdefrance.fr
« Fleurs de France » est membre de l’Association des produits agricoles de France lancée le 22 février 2017.

 Les « Fleurs de France » médiatisées
À la rentrée, VAL’HOR a fourni des végétaux « Fleurs de France » pour plusieurs événements médiatisés :

  • les Journées du Patrimoine au ministère de l’Agriculture (16-17 septembre à Paris),
  • le concours mondial des fleuristes à Novafleur (24-25 septembre à Tours),
  • et la coupe de France des fleuristes à Folie’flore (5-8 octobre à Mulhouse).

À ne pas manquer en fin d’année : le village « Fleurs de France » réunissant 37 producteurs à Paysalia (5-7 décembre à Lyon) et l’installation du sapin de Noël « Fleurs de France » à l’Élysée (à partir du 8 déc.).

Remise du label « Arbre remarquable » au Jardin des Plantes de Paris

Cèdre du Liban, Jardin des plantes, Paris 5e (75), photo Alain Delavie
Le Jardin des Plantes, site du Muséum national d’Histoire naturelle, invite les passionnés de nature et de plantes à venir redécouvrir 5 arbres exceptionnels de ce site historique : le pistachier, le cèdre du Liban, le sophora du Japon, le platane d’Orient et le cerisier du Japon. Chefs-d’œuvre végétaux, ils ont bénéficié le 22 juin dernier de la remise du label « Arbre remarquable ».

Ce label a été remis par l’association A.R.B.R.E. Créée en 1994, elle a pour objectif de recenser, protéger, sauvegarder et apporter une meilleure connaissance de la valeur patrimoniale des arbres. Depuis l’an 2000, l’association attribue des labels « arbre remarquable » à des sujets exceptionnels afin d’en motiver la préservation. Les lauréats du jardin, au nombre de 5, ont tous une histoire dont le « témoignage » est inestimable.

Platane d'Orient (Platanus orientalis) planté par Buffon en 1785, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)Un arbre déjà admiré sous l’Antiquité
C’est le Platane d’Orient (Platanus orientalis L.) âgé de 232 ans et haut de 27 mètres. Il s’agit d’un des trois platanes plantés sous Buffon en 1785. Ce platane, qui peut atteindre des dimensions impressionnantes, suscitait déjà l’admiration dans l’Antiquité et les Romains l’introduisirent en Sicile en 390 avant J.-C. (suite…)

Fleurs de France : des végétaux de qualité

Label Fleurs de France
« Fleurs de France » se renforce pour plus de clarté auprès des consommateurs : le label est désormais réservé aux végétaux produits par des horticulteurs ou pépiniéristes français engagés dans une démarche éco- responsable ou de qualité reconnue (certification environnementale Plante Bleue, MPS, Label Rouge, Agriculture biologique, Charte Qualité Fleurs).

« Renforcer les signes de reconnaissance de l’origine, de la qualité et de l’écoresponsabilité, permettant de soutenir les producteurs français dont le nombre baisse chaque année, est l’une des priorités de l’Interprofession en 2017 en partenariat avec l’association Excellence Végétale« , précise Benoît Ganem, Président de VAL’HOR.

« Fleurs de France », un label qui devient plus complet et plus riche de sens
Alors que les consommateurs sont aujourd’hui interpellés par de nombreux labels ou certifications, l’évolution de « Fleurs de France » vise à fédérer sous une bannière commune l’ensemble des végétaux issus d’entreprises engagées dans une démarche éco-responsable ou de qualité reconnue : certification environnementale Plante Bleue, MPS, Label Rouge, Agriculture biologique, Charte Qualité Fleurs. « Fleurs de France » porte ainsi un message unique et fort auprès du consommateur : des arbres, des plantes des fleurs de France de qualité, produites dans le respect de l’environnement.

« Fleurs de France », un outil pour valoriser l’horticulture française
Depuis 2015, à l’initiative du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, « Fleurs de France » est mis à la disposition de tous les professionnels de la filière horticole pour leur permettre d’apporter une réponse claire aux interrogations des consommateurs sur l’origine et la qualité des produits, en proposant des végétaux garantis d’origine française d’une part, et dorénavant répondant à des critères en matière de protection de l’environnement ou de qualité d’autre part.

À ce jour, 783 professionnels de la filière se sont engagés dans « Fleurs de France » : 419 producteurs, 208 fleuristes, 95 jardineries, 61 grossistes. 80% des 419 producteurs « Fleurs de France » sont à ce jour engagés dans une démarche environnementale ou de qualité reconnue. Les producteurs qui ne sont pas encore certifiés auront jusqu’à la date d’échéance de leur engagement dans « Fleurs de France » pour choisir une certification reconnue.

www.labelfleursdefrance.fr

Les premiers labels « Végétal local » décernés à 11 producteurs

Mardi 16 février 2016, dans le cadre du Salon du Végétal d’Angers (49), onze producteurs, pépiniéristes, semenciers et récolteurs ont reçu le label « Végétal Local » pour valoriser leurs végétaux sauvages d’origine locale.

Logo du label "Végétal local"Lancés en 2015 à Angers, les labels « Végétal local » et « Vraies messicoles » visent à garantir l’origine locale d’un végétal sauvage sur le marché. Ils ont été créés à l’initiative de la Fédération des Conservatoires botaniques nationaux, de l’Association Française Arbres Champêtres et agroforesteries et de l’association Plante & Cité pour répondre aux enjeux écologiques et économiques de la restauration des milieux.

Qui sont ces 11 producteurs de végétaux labellisés ?
Six pépiniéristes produisant arbres et arbustes, un producteur de plantes aquatiques et de ripisylve, trois producteurs de semences et de plants d’herbacées et un récolteur de graines d’arbres ont reçu le droit d’exploiter le label « Végétal local ». Parmi ces onze, deux producteurs ont également reçu le label « Vraies messicoles » valorisant leur production de plantes compagnes des cultures (bleuet et coquelicot).

Le label a été accordé aux onze producteurs pour une centaine d’espèces dans les différentes régions françaises, notamment des plantes de haies (cornouiller sanguin, aubépine, noisetier…), des végétaux aquatiques (Carex, roseaux, saules..) et des espèces herbacées (trèfles, silène, origan…).
(suite…)