Archives de mots clés: événement

Concours des décorations florales estivales 2008

Le Concours des décorations florales estivales 2008 va se dérouler le jeudi 11 septembre. Une journée exceptionnelle à laquelle j’ai l’immense plaisir et honneur d’être convié.
Début septembre, le traditionnel concours des plus belles décorations florales estivales des parcs et jardins de Paris permet de récompenser les meilleures d’entre-elles. Depuis bientôt cinquante ans, ce concours permet d’entretenir un esprit d’émulation au sein des ateliers de jardinage de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement.
Chaque année, 2 thèmes sont proposés aux jardiniers pour la réalisation des décorations. Pour 2008, il s’agit de « Fleurs de cinéma » et « Invasion végétale ».En 2007, j’ai eu aussi le plaisir de participer au jury de la presse du Concours des décorations florales estivales, qui s’est déroulé le jeudi 6 septembre et a donné le palmarès suivant :
Catégorie 1 : jardinières, décorations ponctuelles et cimetières
1er Prix : Darses du bassin de la Villette (19ème ).
Conception : Stéphane Deborbe maître-ouvrier, Sylvain Seuret ouvrier professionnel, Albert Marsile ouvrier professionnel, sous les ordres de Gilles Risi qui faisait fonction d’agent de maîtrise (Division 19).
2ème Prix : Rond point du Maréchal de Lattre de Tassigny (16ème).
Atelier de Christophe Challes (Division 16).
Catégorie 2 : petits jardins1er Prix : Square Carnot (12ème ).
Atelier de Régis Roffi (Division du bois de Vincennes).
2ème Prix : Square Galliéra (16ème).
Atelier de Serge Rédolfi (Division 16).
3ème Prix : Square du Cardinal Petit-de-Julleville (17ème).
Atelier de Jean-Noël Kreckelbergh (Division 17).
Catégorie 3 : grands jardins.
1er Prix : Parc de la Butte du Chapeau Rouge (19ème).
Atelier de Patrick Chrétien (Division 19).
2ème Prix : Jardin de la Promenade Pereire (17ème).
Atelier de Jean-Noël Kreckelbergh (Division 17).
3ème Prix : Parc de Belleville (20ème).
Atelier de Hubert Jossinet (Division 20).
Conception Gérard Joubert.
Catégorie 4 : parcs et jardins historiques.
1er Prix : Parc du Champ de Mars (7ème).
Atelier de Philippe Bourget et Hélène Duprat (Division 7), conception François Janvier.
Catégorie 5 : sites d’exception.1er Prix : Parc Floral de Paris (12ème).
Atelier de Jean-Pierre Léglise et Jean-Yves Moreau (Division du bois de Vincennes).
2ème Prix : Parc de Bagatelle (16ème).
Atelier de Alain Woisson et Jean-Christophe Chery (Division du bois de Boulogne).
Mentions :
Mention pour la qualité de l’entretien, compte tenu des contraintes :
Darses du bassin de la Villette (19ème ).
Conception : Stéphane Deborbe maître-ouvrier, Sylvain Seuret ouvrier professionnel, Albert Marsile ouvrier professionnel, sous les ordres de Gilles Risi qui faisait fonction d’agent de maîtrise (Division 19).
Mention pour la recherche végétale :
Rond point du Maréchal de Lattre de Tassigny.
Atelier de Christophe Challes (Division 16).
Mention du plus beau jardin de juillet :
Cimetière du Père Lachaise.
Atelier de Alain Dumas (Service des cimetières).
Mention du plus beau jardin d’août :
Square Aspirant Dunand (14ème).
Atelier de Magali Labelle (Division 14).Prix du Public :
Parc Floral de Paris (12ème).
Atelier de Jean-Pierre Léglise et Jean-Yves Moreau (Division du bois de Vincennes).Prix de la Presse :
Parc Floral de Paris (12ème).
Atelier de Jean-Pierre Léglise et Jean-Yves Moreau (Division du bois de Vincennes).
Qui seront les grands gagnants en 2008 ? Encore quelques heures de patience…

La Société Nationale d’Horticulture de France ouvre ses portes le 11 octobre

La Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) organise une journée portes ouvertes le 11 octobre, avec de nombreuses animations.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la fête annuelle du 7ème arrondissement de Paris dont l’objectif est de faire découvrir la richesse du patrimoine culturel et historique et le savoir-faire des artisans et des associations de l’arrondissement.

Au programme :
– Conférence « Les plus beaux jardins de Paris » par Frédéric Pernel, président de la section Art des Jardins de la SNHF, à 11 heures et 15 heures. Les conférences seront suivies d’une présentation d’ouvrages anciens sur l’art des jardins.
– Présentation d’ouvrages horticoles rares par la bibliothèque de la SNHF.
– Ateliers de jardinage.
– Démonstrations de taille et de greffe par la section Potagers et fruitiers.
– Démonstrations d’art floral occidental et oriental par la section art floral.
– Exposition de photos « Succulentes tomates », par Jean Renaudineau.
– Présentation et distribution de plantes : fuchsias, plantes vivaces, arbustes d’automne, cactées…
– Rencontre avec des amateurs de jardins passionnés. Le conseil scientifique et les sections thématiques de la SNHF présenteront leurs activités et répondront à toutes vos questions.

Infos pratiques :
De 10 heures à 19 heures.
Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF),
84 rue de Grenelle,
75007 PARIS.
Tél. : 01 44 39 78 78.

Conférence sur les cactées et plantes succulentes à la SNHF

La Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) propose une série de conférences sur les cactées et les plantes succulentes d’Amérique du Sud et d’Afrique du Sud.
La première conférence est prévue pour le mardi 9 septembre, avec pour thème « Le Rio Maranon (Pérou), d’El Chagual à Rentama ». Elle sera donnée par Philippe Corman.
Le Rio Maranon est un des bras-mères du célèbre fleuve Amazone. Traversant le nord du Pérou du sud au nord, il parcourt une partie de territoire caractérisée par une très faible pluviométrie qui en fait une région d’élection des plantes succulentes. Mais celle-ci est très difficile d’accès, elle n’est vraiment connue qu’au niveau des ponts qui traverse le Rio Maranon comme à El Chagual. La conférence vous fera visiter en photos les environs de ces ponts, mais également les montagnes alentour pour apprécier la variété des climats et des plantes succulentes liées aux différents milieux naturels rencontrés, au premier rang desquelles figurent les cactus et les pépéromias.
Infos pratiques :
SNHF,
84 rue de Grenelle,
75007 Paris.
Horaires : à partir de 19 h 30 (attention, les portes sont fermées à 20 h).
Tarif : 5 euros pour les non adhérents.

Gally met à l’honneur les plantes dépolluantes

Du 8 septembre au 10 octobre, la Ferme de Gally propose une sélection de plantes d’intérieur choisies pour leurs propriétés dépolluantes.
. Une exposition vente de plantes d’intérieur dépolluantes adaptées à chaque pièce de la maison est mise en place. Pour votre cuisine, adoptez un anthurium, un Ficus Alii, un Dracaena marginata. Pour votre salon et votre salle à manger, préférez une potée de gerbéra, de sansevière, de Phoenix roebelenii, de fougère (Nephrolepis exaltata), des lierres ou un rhapis. Côté chambre, sélectionnez des aglaonémas, des spatiphyllums, un Ficus benjamina ou une phalangère (Chlorophytum comosum ‘Variegatum’).
. Vous pouvez aussi découvrir une exposition sur la dépollution par les plantes.
. Un concours permet de gagner 100 livres « Les plantes dépolluantes« , collection Planète Jardin, Rustica Editions.

La Ferme de Gally,
D7, route de Bailly,
78210 Saint-Cyr-L’Ecole.
Tél. : 01 30 14 60 60.
Ouverture 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h.

Agrandir le plan

Nuit européenne de la chauve-souris samedi 30 et dimanche 31 août

La 12ème Nuit Européenne de la chauve-souris est prévue le samedi 30 et le dimanche 31 août 2008. Un grand rendez-vous pour découvrir ces très précieux auxiliaires du jardinier, grands consommateurs d’insectes de toutes sortes.« En une nuit, une chauve-souris peut consommer près de la moitié de son poids en insectes variés tels les moustiques et autres parasites de l’homme, mais aussi des papillons de nuit dont beaucoup d’espèces se développent aux dépens des cultures, des arbres fruitiers… Les chauves-souris se comportent donc comme d’excellents insecticides naturels et ceci sans empoisonner le sol et l’eau pour des dizaines d’années. » (SFEPM)
La Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM) vous invite donc à participer sur plusieurs sites un peu partout en France. Les manifestations en Île-de-France ne sont pas nombreuses. Dommage, car les chauve-souris ne manquent pas, ne serait-ce qu’à Paris. Allez flâner le soir le long du canal de l’Ourcq et notamment du pont de la Petite Ceinture. Un beau ballet de pipistrelles vous attend.
Passez une excellente nuit avec ces sympathiques petites bêtes, oubliez les vampires ;-)))

Dahlias : concours et expositions au Parc floral de Paris

Jusqu’au 14 septembre, vous êtes invités à choisir vos trois variétés préférées de dahlias parmi les 134 présentées en compétition dans le Parc floral de Paris (12ème arrondissement).

Cette année, 134 variétés soigneusement étiquetées, présentées dans des jardinières en tresse de bois d’azobé, rassemblent chacune 6 à 8 pieds d’une même variété. Réunies et suivies sur 2 ans, ces variétés nouvelles ou commercialisées depuis moins de 5 ans, et anciennes datant de plus de 25 ans, remises au goût du jour, sont estimées par un jury composé d’élus, de personnalités désignées « es qualité » et d’agents de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement de la Mairie de Paris.

Les dahlias sont jugés sur la beauté, la forme et la qualité de l’inflorescence, le degré de vigueur de la plante, sa végétation, son port, sa résistance aux maladies parasitaires et sa floraison. En fonction de ces critères, les variétés retenues reçoivent prix ou certificats. Une attention particulière est portée à la résistance aux maladies, garante de la restriction d’utilisation de produits phytosanitaires.

Mais depuis l’été 1992, les visiteurs du parc choisissent aussi leur dahlia préféré. Dès votre entrée dans le site, un bulletin de vote vous sera remis. Les bulletins remplis sont déposés dans une urne à l’entrée du jardin du dahlia. Le jury délibérera le 19 septembre, tous les résultats (jury et critérium du public) seront proclamés le 20 septembre prochain.

Les récompenses offertes par la Mairie de Paris comprennent :

– un premier prix du dahlia toute catégorie, qui récompense le meilleur choix des professionnels pour une utilisation des dahlias dans les jardins.
– un premier prix pour les dahlias nains, qui couronne les dahlias les plus intéressants pour les décorations florales des villes.
– un premier prix critérium du public attribués aux dahlias les plus appréciés par le grand public.
– un premier prix des amateurs qui permet de faire connaître et de développer la recherche de nouveautés par les amateurs hybrideurs.
– un ou plusieurs certificats.
D’autres prix spécifiques sont attribués :
– le prix de la presse horticole attribué par l’association des journalistes du jardin et de l’horticulture (AJJH).
– le prix des fleuristes attribué par un jury composé de fleuristes.
– autres prix mis en place par des professionnels.

Ne manquez pas les deux expositions sur les dahlias :
– « Images de dahlias », du 27 août au 11 novembre. Présentée au pavillon 21, elle propose des aquarelles de Jacqueline Candiard et des photographies de Dany Gander-Gosse qui mettent en lumière les qualités artistiques du dahlia. Une documentation très complète permet de découvrir l’histoire du dahlia, sa provenance, ses méthodes de culture, les périodes de floraison et les multiples variétés qui en font sa spécificité : à fleurs simples, sphériques (balles, pompons, nains…), à collerette ou bien à fleurs d’anémone, de pivoine, d’orchidée… ou encore les dahlias décoratifs ou les dahlias cactus (dentelles, rayonnants…).
– « Intemporel dahlia », du 27 septembre au 5 octobre.