plante d’intérieur

L’univers des plantes cultivées à l’intérieur, dans un appartement, une maison, une serre ou une véranda. Descriptions et conseils de jardinage

Parfumez la maison avec des fleurs naturelles

Si le jasmin d’hiver décore en ce moment les jardins parisiens sans les embaumer, d’autres plantes proposées en pot pour l’intérieur exhalent de suaves effluves, plus ou moins capiteuses.

Le jasmin blanc (Jasminum polyanthum), très parfumé
(merci à Monique Gerbaud, magasin Delbard Paris, d’avoir posé pour moi)
Les minis cyclamens Métis, parfois très parfumés, mais pas tout le temps
Le gardénia (Gardenia jasminoides), au puissant parfum

Les jacinthes forcées, qui embaument une pièce d’une fraîche senteur

Vous avez encore quelques heures pour composer un décor de fêtes qui embaume… le naturel !

Asplenium bulbiferum, la fougère aux bébés fougères

Plus résistante que la fougère retombante (Adiantum caudatum), la fougère « vivipare » (Asplenium bulbiferum) a un joli feuillage très découpé, sur lequel apparaît des jeunes plants de fougères en miniatures.Les plantes qui se multiplient toutes seules en produisant des jeunes plantes identiques à la plante mère ne sont pas si nombreuses que cela parmi les plantes d’intérieur. On connait certains kalanchoés (Kalanchoe daigremontiana, Kalanchoe tubiflora), mais ces espèces sont réservées aux intérieurs très clairs, voire ensoleillés, comme pour la plupart des plantes succulentes. La fougère « vivipare » (Asplenium bulbiferum) exige moins de lumière et supporte un emplacement derrière une fenêtre au Nord, sans les rideaux toutefois.
Chez moi, cette fougère d’intérieur pousse bien, produisant une nouvelle fronde en quelques mois. Ce n’est quand même pas une croissance super rapide, certainement parce qu’elle manque un peu d’humidité ambiante… Mais elle est belle, se porte bien et se couvre de plus en plus de bulbilles, qui donnent vite une nouvelle petite fougère.
Il faut surveiller le dessèchement de la terre du pot, car cette belle fougère n’apprécie pas les coups de soif. L’idéal est de l’arroser avec une eau douce non calcaire. Comme je change une partie de l’eau de mon petit aquarium à crevettes une fois par semaine, je récupère cette eau tempérée, chargée d’éléments nutritifs pour arroser ma fougère et d’autres plantes.

Où la trouver ? Mon pied provient du magasin Delbard du quai de la Mégisserie à Paris (1er arrondissement). Mais c’est un peu au hasard des arrivages qu’il faut surveiller régulièrement. Par correspondance, Le Monde des Fougères en propose dans sa page Fougères.

Plante inconnue à identifier

Lors de mon passage dans la jardinerie Delbard (Paris 1er) samedi, j’ai fait l’acquisition d’une petite plante succulente non identifiée, charmante au demeurant. Qui peut m’aider à l’identifier ?J’ai pourtant demandé à Patrick Blanc qui était dans le magasin à ce moment là, mais je n’ai pas eu la réponse si ce n’est que ce n’est pas une plante de la famille des Commélinacées comme je le pensais, mais plutôt de la famille des Liliacées.
Les feuilles sont charnues, disposées en rosette. Elles sont vertes sur le dessus, teintées de pourpre au revers. La plante forme des stolons avec des petites rosettes au bout des fines tiges. Apparemment les fleurs sont réunies en inflorescences à l’extrémité de fines tiges. Pour le moment, la plante est en boutons.
Qui a une idée ?

Adiantum caudatum : jolie fougère retombante

J’ai fait l’acquisition d’une nouvelle fougère d’intérieur, Adiantum caudatum. Très originale car ses longues frondes très effilées retombent élégamment de part et d’autres du pot. Un joli port pleureur.J’ai déjà eu plusieurs fois cette belle espèce. À chaque fois je l’ai perdue pour cause de manque d’arrosage. Elle redoute la sécheresse et malheureusement elle est toujours proposée dans un mélange riche en tourbe blonde, très léger et qui s’assèche rapidement. Au moindre coup de soif, les pinnules et les frondes se dessèchent très vite, la potée est irrémédiablement enlaidie. Sinon la plante ne m’a pas semblé particulièrement difficile à élever. Juste une perpétuelle assoiffée !

Si vous voulez en savoir plus sur les fougères d’intérieur ou d’extérieur, consultez le site Fernatic, site francophone des passionnés de fougères.

Fernatic, le site des passionnés de fougères

Après le bégonia bleu, un sublime bégonia rose

Avec cette météo glaciale et les journées si courtes, je délaisse le jardinage en extérieur pour m’occuper davantage de mes plantes d’intérieur. Aujourd’hui je vous présente un de mes bégonias au feuillage rose fluo, hélàs introuvable dans le commerce en France : Begonia ‘Martin’s Mystery’.Chez moi il pousse vite et beaucoup dans un terrarium éclairé par des tubes fluorescents environ 14 heures par jour, le bac ne recevant pas la lumière du jour. Facile tant qu’elle bénéficie d’une forte hygrométrie, cette espèce est vraiment d’un rose intense, aussi bien les tiges que les feuilles rondes, avec à peine quelques marques vert argenté le long des nervures. Je ne suis pas un fan du rose, mais ce bégonia je l’adore !

Bégonia bleu, un rêve devenu réalité

Collectionneur de bégonias, je rêvais depuis de nombreuses années du célèbre bégonia bleu (Begonia pavonina) découvert et importé par le non moins célèbre botaniste Patrick Blanc. Et bien j’ai eu l’immence bonheur de recevoir une bouture vendredi dernier.Une belle feuille non enracinée, bien saine, envoyée de façon très astucieuse dans une boite à CD. Un colis parfait, qui protège bien le végétal et permet de le faire voyager dans une enveloppe matelassée.
Il s’agit de la forme à feuilles rouges au revers et vert bronze sur le dessus. Aussitôt reçue, aussitôt placée dans mon grand terrarium, en attendant de l’installer dans un petit terrarium particulier, qui lui sera uniquement réservé.Car ce beau bégonia, qui ne semble pas bien particulier quand on voit la feuille comme cela, s’il reprend, devrait un jour présenter le fameux phénomène qui le rend si exceptionnel par rapport aux autres bégonias et plantes : son reflet bleu fluorescent incroyable. Comme ceci…(Photos prises en décembre 2006 lors de l’exposition Folies Végétales présentée par Patrick Blanc à l’espace Electra de la fondation EDF, dans le 7ème arrondissement à Paris)