Disporum cantoniense ‘Moonlight’

/, Paris, plante vivace, potée ou jardinière/Disporum cantoniense ‘Moonlight’

Disporum cantoniense ‘Moonlight’

Disporum cantoniense 'Moonlight' sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)Au hasard d’une visite dans la jardinerie Truffaut de Paris, j’ai trouvé cette plante vivace au feuillage incroyablement panaché de blanc. Comme il était indiqué sur l’étiquette que cette curiosité était suffisamment rustique pour pousser dans Paris et qu’elle préférait une exposition ombragée, je l’ai embarquée pour combler un trou dans une des potées sur mon balcon.

Disporum cantoniense 'Moonlight' sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)Disporum cantoniense ‘Moonlight’ : c’est plutôt une plante de collection. Ce ne sera pas la première sur mon coin de jardin suspendu.

Disporum cantoniense 'Moonlight' sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
Le port de la plante est plutôt lâche. Les longues tiges souples partent un peu dans tous les sens, sans trop se tenir. Mais cela me convient très bien car je l’ai installée dans une potée design assez haute d’où elle peut retomber sans gêner.

Disporum cantoniense 'Moonlight' sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)Cette plante vivace à feuillage persistant se teinte de rose quand le froid s’installe. Sinon le reste de l’année, son feuillage offre un mélange de vert vif et de blanc. Elle fleurit au printemps. Hauteur et largeur d’environ 50 cm, ce qui est le cas de ma plante, déjà adulte.

Disporum cantoniense 'Moonlight' sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)À conserver à l’ombre claire, dans un substrat humifère bien drainé, mais qui reste frais pendant la belle saison. Donc arrosages réguliers en pot, surtout par fortes chaleurs.

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. […] feuilles vert clair avec une large macule blanc crème du Disporum cantoniense ‘Moonlight’ se teintent de rose plus ou moins vif quand les températures deviennent plus fraîches. Mon pied […]

  2. Alain Delavie 5 septembre 2017 at 20 h 47 min

    C’est une plante curieuse. Au printemps, elle a complètement renouvelé son feuillage qui est très panaché. Mais le port est lâche, ça part dans tous les sens sans beaucoup de tenue. Visiblement les arrosages à l’eau calcaire ne la gêne pas trop.

  3. Véro 5 septembre 2017 at 18 h 15 min

    A mon avis, c’est encore une plante chichiteuse qui demande qu’on soit aux petits soins pour espérer la garder plus de 3 ans. J’ai lu par ailleurs qu’elle demandait un sol acide. Comment régit-elle à l’arrosage répétitif avec notre eau calcaire? A part cela, elle a une allure originale et dépaysante qui peut plaire, sans aucun doute.

  4. mamiefanfan 9 août 2016 at 13 h 08 min

    Quel beau feuillage panaché. je suis étonnée qu’il y ait encore des « trous » à combler sur votre magnifique balcon !!! (C’est pour rire) !!!

  5. Tina de Nissa 9 août 2016 at 13 h 01 min

    Magnifique ! Quelle luminosité !

  6. Nicole 9 août 2016 at 9 h 35 min

    la panachure est vraiment magnifique ! la pousse un peu anarchique, peut être …. ça doit vraiment « flasher » dans un coin d’ombre !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui