L’oasis d’Aboukir, nouvelle création de Patrick Blanc (Paris 2e)

/, Paris, plante vivace/L’oasis d’Aboukir, nouvelle création de Patrick Blanc (Paris 2e)

L’oasis d’Aboukir, nouvelle création de Patrick Blanc (Paris 2e)

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

Ce nouveau mur végétal conçu par Patrick Blanc a été installé récemment. Il ne sera inauguré qu’en septembre prochain, mais il est déjà spectaculaire et il mérite une petite visite. Cette création végétale est à l’angle des rues d’Aboukir et des Petits Carreaux dans le 2ème arrondissement de Paris. Une oasis de verdure et de biodiversité au coeur de la ville.

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

Superbe tapis d’érigérons. Une belle prairie fleurie pour les abeilles et les bourdons de la capitale.

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

Jolis motifs composés par les petits coussins d’helxine qui peu à peu se rejoignent.

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

Une de mes plantes « chouchoutes », Tinantia pringlei, qui ressemble beaucoup à une misère mais qui est parfaitement rustique. Sur mon balcon, elle est aussi en fleur.

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

Contraste des feuillages d’heuchères pourpre noir et caramel.

L'oasis d'Aboukir, mur végétal créé par Patrick Blanc, rue d'Aboukir, Paris 2e (75)

Patrick Blanc a réuni 250 espèces de plantes sur ce mur végétal.

By |2013-06-27T22:53:39+00:00juin 28th, 2013|biodiversité, Paris, plante vivace|7 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

7 Comments

  1. bayssade 6 novembre 2016 at 18 h 05 min

    magnifique belle facon camo surprenent

  2. […] Le mur végétal créé par Patrik Blanc à l’angle de la rue d’Aboukir et de la rue des Petits Carreaux a été inauguré hier dans le cadre du parcours Archi & Design de la Paris Design Week. L’occasion de rencontrer le créateur et de revoir le mur beaucoup plus opulent et foisonnant depuis que je vous l’ai présenté fin juin dernier. […]

  3. nicole 28 juin 2013 at 12 h 43 min

    ma foi, on a toujours besoin de refaire les façades en dur, donc on prévoit de « ravaler » le mur de végétaux ! en matière de verdure citadine, je préfère, et de loin , les murs végétaux à toutes ces manifestations pseudo-campagnardes de champs de blé sur les champs-elysées, ou de vrai-faux prés devant l’hôtel de ville ….
    merci pour les gros plans que je n’avais pas vus tout à l’heure, Alain, ça donne une très bonne dée des juxtapositions de végétaux .

  4. Josette 28 juin 2013 at 11 h 14 min

    C’est superbe !

  5. jpp 28 juin 2013 at 11 h 09 min

    C’est indéniablement magnifique et plein de leçons à retenir. Maintenant, c’est toujours la même question.On se souvient du poète anglais Shenstone (cité par Monique Mosser)  » Les œuvres de qui construit commencent immédiatement à se délabrer, tandis que celles de qui plante commencent immédiatement à s’améliorer. Planter promet un plaisir plus durable que construire en ceci que, même si la construction reste dans un état de perfection égale, elle commence au mieux à s’effriter et exige des réparations dans l’imagination.  »
    De ce point de vue, les oeuvres de Patrick Blanc relèvent plus de l’architecture que du jardinage.

  6. mamiefanfan 28 juin 2013 at 11 h 02 min

    C’est très joli et bien « organisé ». j’espère qu’il sera bien entretenu sinon il va vite se dégrader. comment font les gens qui habitent « derrière » les plantes pour avoir la lumière du jour???

  7. nicole 28 juin 2013 at 7 h 56 min

    oui ces vagues de verdure verticale sont très belles ! ça anime bien la façade, tous ces coloris différents de feuillage sont une réussite, et le contraste avec le petit triangle tristounet et conventionnel au pied de la maison est d’autant plus grand !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui