Inauguration de l’exposition L’origine de la pomme au Chai de Bercy (Paris 12e)

Photo de pommes du Malus sieversii, exposition L'origine de la pomme

L’exposition « L’origine de la pomme » qui est présentée dans le Chai de Bercy (Paris 12e) a été inaugurée ce matin à 11h30 par Fabienne Giboudeaux, adjointe au Maire de Paris chargée des Espaces Verts, en présence de Catherine Peix, biologiste et auteur du film « Les origines de la pomme » (Kri-kor films, Arte, France 3, 2010). J’ai pu à cette occasion découvrir cette exposition passionnante que je vous recommande.

Inauguration officielle de l'exposition "L'origine de la pomme" avec Fabienne Giboudeaux, Catherine Peix et Barry Juniper

Photos de l'exposition L'origine de la pomme

L’exposition vous transporte aux confins de l’Asie Centrale, au Kazakhstan où l’ancêtre vivant de toutes les pommes cultivées, Malus sierversii, est apparu il y a plus de 65 millions d’années.

Photos des fleurs du pommier sauvage (Malus sieversii), exposition L'origine de la pomme

Pommes de Malus sieversii, exposition L'origine de la pomme

Malus sierversii, exposition L'Origine de la pomme

Le pommier sauvage du Kazakhstan pousse dans les forêts du Tian Shan et donne des pommes rouges, vertes ou bigarrées, allant de 3 à 10 cm de diamètre et pesant de 20 à 230 grammes, parfois plus. Certaines ont un goût de framboise, de grenade, de rose ou de banane. Ce pommier pas comme les autres présente une grande diversité.

Pommes du pommier sauvage (Malus sieversii), exposition L'origine de la pomme

L’exposition rend hommage à Aymak Djangaliev (1913-2009), académicien et agronome kazakh, qui a consacré sa vie aux pommiers sauvages, menacé par la déforestation massive et l’urbanisation.

Photo d'Aymak Djangaliev, exposition L'origine de la pomme

Ce ne sont que quelques photos prises en parcourant cette exposition que vous pouvez découvrir jusqu’au 5 mars 2012. Un rendez-vous à ne pas manquer !

Variétés de pommes anciennes, exposition L'origine de la pomme

En 2010, Catherine Peix, Tatiana Salova, agronome et épouse de Djangaliev, Krikor Kalayctyan, Barry Juniper, généticien à Oxford (UK), François Laurens, chercheur à l’INRA et Pascal Heitzler, directeur de recherche au CNRS, ont fondé l’association ALMA afin de poursuivre le combat de Aymak Djangaliev. L’association regroupe aujourd’hui plusieurs personnalités scientifiques et de nombreux amoureux des pommes.
Ses actions :

  • Mobiliser la communauté internationale et le gouvernement kazakh,
  • Oeuvrer à la sauvegarde in-situ et ex-situ du patrimoine génétique de Malus sieversii,
  • Promouvoir les relations scientifiques France – Kazakhstan,
  • Créer un fond de conservation pour la collection Djangaliev,
  • Veiller à la valorisation de Malus sieversii dans un cadre durable et éthique,
  • Sensibiliser et informer le public.

La cotisation annuelle est de 20 euros et tous les dons sont les bienvenus.
Association ALMA, 31 Villa d’Alésia, 75014 Paris.

Commentaire (1)

  1. bellaciao

    fascinant ! j’ignorais l’origine ds pommiers, je pensais à une répartition genre rosiers, sur pas mal de continents … sûr que je vais m’y rendre, après les pommes décorées à Montreuil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 Partages
Partagez5
Tweetez
+1
Enregistrer8
Partagez1