Deux jardins exceptionnels, deux oeuvres d’art de Vincent Mauger

L’artiste Vincent Mauger est né en 1976. Il vit et travaille à Nantes. À l’occasion de la FIAC 2011, deux de ses oeuvres étaient présentées dans le Jardin des Plantes (Paris 5e) et le Jardin des Tuileries (Paris 1er).

Le Théorème des dictateurs, Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

La sculpture monumentale intitulée Le théorème des dictateurs installée dans la prairie de fauche du Jardin des Plantes, oppose à la forme pleine de la sphère qu’elle suggère, les pointes menaçantes des pieux qui la constituent. Cette oeuvre évoque simultanément des formes organiques, animales ou cosmiques, créant ainsi un dialogue avec son contexte.

Le Théorème des dictateurs, Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Le Théorème des dictateurs, Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)
Le théorème des dictateurs (2009)
Bois, acier
5 m de diamètre
Présentée par Bertrand Grimont, Paris.

La somme des hypothèses (2011), Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)
Les éléments de bois qui constituent La Somme des hypothèses, évoquent une explosion qui semble s’étendre indéfiniment dans l’espace. Pourtant, cette sculpture monumentale pourrait hypothétiquement se replier autour de son noyau d’où se dégage une force immense.

La somme des hypothèses (2011), Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

La somme des hypothèses (2011), Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

La somme des hypothèses (2011), Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)
La somme des hypothèses (2011)
Bois, acier, aluminium
5 m de diamètre
Présentée par Bertrand Grimont, Paris.

By |2011-10-24T21:56:23+00:00octobre 25th, 2011|art, parc ou jardin, Paris|5 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

5 Comments

  1. Josette 25 octobre 2011 at 18 h 31 min

    Et oui, plutôt un oursin ou alors un jeu de mikado sans les couleurs ….

  2. laurent 25 octobre 2011 at 11 h 30 min

    Ou encore à un oursin. Qui s’y frotte s’y pique, en tout cas.

  3. Josette 25 octobre 2011 at 11 h 09 min

    Etonnant. Le premier me fait penser au postérieur d’un porc-épic prêt à nous transpercer de ses dards ou bien alors à un boisseau de crayons noirs, taille XXXXXXXXXLLLLLL.

    Quelle imagination ces artistes !

  4. bellaciao 25 octobre 2011 at 11 h 07 min

    comme disait Woody Allen enfant à son psy, dans « Annie Hall », je crois
    « l’univers est en expansion !
    à quoi sa mère répondait
    « c’est pas tes oignons, Alvy ! »

    (- the universe is expanding !
    – that’s none of your business, Alvy !)

  5. Paule 25 octobre 2011 at 10 h 20 min

    Superbe !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies et des services tiers. Ok