Les fleurs compagnes des moissons dans le jardin écologique du Jardin des Plantes

Le jardin écologique forme un petit ilôt de nature au sein du Jardin des Plantes de Paris. Il accueille la faune et de la flore de l’ Île-de-France. Toute la diversité écologique du Bassin parisien y est représentée, avec en ce moment les floraisons des plantes messicoles trop souvent disparues des cultures céréalières.

Fleurs messicoles (coquelicots, bleuets, etc.) dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75)

Fleurs messicoles (coquelicots, bleuets, etc.) dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Coquelicots (Papaver rhoeas), bleuets (Centaurea cyanus), dauphinelles ou pieds d’alouette (Delphinium ajacis)… Des petites fleurs qui ont pratiquement disparu des champs de céréales du fait des désherbages chimiques trop répétés pour augmenter les rendements.

Fleurs messicoles dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75)
Fleurs messicoles dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Créé en 1932 à l’initiative de Pierre Allorge, professeur au Muséum et titulaire de la chaire de cryptogamie, et Camille Guinet, ingénieur horticole au Jardin des Plantes, le jardin écologique est un enclos dévolu à la présentation des milieux naturels en Île-de-France. Dans cette région peuplée dès la Préhistoire, l’Homme a joué un rôle considérable dans la formation des paysages et des associations végétales. On peut admettre aujourd’hui que tous les ensembles écologiques en Île-de-France sont marqués par la main de l’Homme. Le Jardin écologique représente toute la biodiversité de cette nature domestiquée à travers des milieux très variés. L’intervention des jardiniers y est légère : l’endroit reste fragile. Ce sanctuaire écologique n’est donc accessible qu’en visite guidée, afin de le préserver. Le jardin écologique est aussi un lieu où spontanément insectes, mollusques, petits mammifères et oiseaux se sont installés.

Le jardin compte quatre milieux forestiers : une chênaie-frênaie sur sols calcaires, une chênaie-charmaie sur sols frais et riches, une chênaie-châtaigneraie sur sols acides et une ormaie sur sols nitratés et frais. La partie non forestière est constituée d’un champ cultivé en céréales selon des pratiques douces avec son cortège de plantes messicoles (coquelicot, bleuet, nielle des blés, chrysanthème des moissons…).

Fleurs messicoles (coquelicots, bleuets, etc.) dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75)

Fleurs messicoles (coquelicots, bleuets, etc.) dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Les fleurs messicoles visibles en ce moment :

  • Le coquelicot
    Nom présent dans la flore de Coste : Papaver rhoeas Linné – Coquelicot.
    Plante annuelle velue-hérissée ; tige de 20-60 cm., dressée, rameuse ; feuilles pennatipartites, à segments lancéolés-aigus, incisés-dentés, les caulinaires sessiles, à segments terminal très développé ; pédoncules à poils très étalés ; fleurs d’un rouge vif, grande ; filets des étamines filiformes ; stigmates 7-12, sur un disque lobé, à lobes se recouvrant par les bords ; capsule courtement obovale, glabre.Champs et moissons, dans toute la France. Europe centrale et méridionale ; Asie occidentale et centrale ; Afrique septentrionale.
  • Le bleuet
    Nom présent dans la flore de Coste : Centaurea cyanus Linné – Bluet.
    Plante annuelle ou bisannuelle de 3-8 dm., d’un vert blanchâtre un peu cotonneuse, dressée, à rameaux grêles, allongés ; feuilles non décurrentes, les inférieures pennatipartites, pétiolées, les suivantes sessiles, étroites, linéaires ; involucre ovoïde à folioles entourées d’une marge fortement décurrente et de cils courts ordinairement argentés ; achaines à ombilic barbu surmontés d’une aigrette rousse égalant à peu prés leur longueur ; fleurs bleues, les extérieures rayonnantes.
    Champs, moissons partout ; Corse. Europe, Orient.
  • Le delphinium des moissons
    Nom présent dans la flore de Coste : Delphinium ajacis L. – Pied d’alouette.
    Plante annuelle ; tige de 40-80 cm., robuste, peu rameuse, à rameaux dressés ; feuilles multifides, à lanières linéaires ; bractées inférieures découpées, au moins aussi longues que le pédicelles ; fleurs bleues, roses ou blanches, en grappes allongées, multiflores ; eperon égalant la fleur ; pétales soudés en un seul ; follicule unique, pubescent, plus court que le pédicelle dressé ; graines noirâtres, arrondies, à rides transversales ondulées, non écailleuses.
    Moissons, dans le Midi, l’Ouest et le Centre ; Corse. région méditerranéenne de l’Europe ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale. 

    Fleurs messicoles dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75)

    Fleurs messicoles dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez