Paris, oui mais l’heuchère !

Je suis revenu de ma journée passée à la Fête des Plantes, Fruits et Légumes d’hier et d’aujourd’hui avec deux grands sacs remplis de nouvelles plantes. Je me suis laissé tenté par quelques heuchères, dont une dénommée Paris. Évidemment, le balcon de Paris côté Jardin ne pouvait pas se passer de l’heuchère ‘Paris’…

Plante vivace à feuillage et floraison décoratifs

Heuchera 'Paris', Hostas & Zo, Fête des Plantes Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui, septembre 2010, photo Alain Delavie

Cette variété d’heuchère offre un petit feuillage argenté, avec des nervures vert foncé. Lumineux, pas vraiment original, mais sympathique.

Plante vivace à floraison et feuillage décoratifs

Floraison de l'Heuchera 'Paris', Hostas & Zo, Fête des Plantes Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui, septembre 2010, photo Alain Delavie

La floraison rose framboise vif et les énormes hampes florales sont plus intéressantes. Et d’autant plus qu’elles sont remontantes. Et oui, cette variété fleurit au printemps et refleurit en été jusqu’aux gelées. Beaucoup mieux que le classique désespoir du peintre. C’est la première fleur rose de mon balcon, comme quoi tout peut arriver.

Plante vivace à floraison et feuillage décoratifs

Floraison de l'Heuchera 'Paris', Hostas & Zo, Fête des Plantes Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui, septembre 2010, photo Alain Delavie

« The best reblooming heuchera we’ve ever seen ».
On ne peut donc guère trouver plus florifère, dixit le site Perennial Resource.
Une création de Janet Egger chez Terra Nova Nurseries (Orégon, USA) en 2006 et vendue le week-end dernier à Saint-Jean-de-Beauregard (91) par Dirk Scheys (Hostas & Zo).

J’ai installé cette heuchère bien nommée dans une suspension demi lune, en compagnie de ma clématite herbacée ‘Petit Faucon’.

Suspension de plantes vivaces

Suspension demi lune avec heuchère 'Paris' et clématite 'Petit Faucon' sur mon balcon, septembre 2010, photo Alain Delavie

En remplacement de ma belle balsamine devenue toute jaune après avoir donné une profusion de graines. Le tout à mi ombre.
Pour l’instant, c’est pas terrible, mais rendez-vous l’année prochaine, quand tout aura poussé… Car avec les plantes vivaces, il faut être patient. Les vilains petits canards deviennent en quelques mois de beaux cygnes.

Commentaires (3)

  1. Laurent

    C’est vraie que la classique remonte peu. Chez nous, on l’appelle également « Gouttes de sang ». Mignon aussi, non? Et on laisse le nom « Désespoir du peintre » aux Saxifrages umbrosa.

  2. Laget Serge

    a paris oui l heuchere! mais a marseille dificille condition climat terre
     » peucheure  » comme on dit en provence lol

  3. Richard Dhennin

    Véritable désespoir du peintre le balcon en arrière plan …
    Un espace plus d’inspiration minérale, théâtre de « Paris côté cour ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez