Gaura sur rue

Après la tomate qui s’aventurait de plus en plus au-dessus de la rue, c’est le tour de mon pied de gaura (Gaura ‘Karalee White’), qui a pris de belles proportions en quelques semaines et m’offrent une myriade de fleurs papillons blanches.

Floraison estivale sur mon balcon

Touffe de gaura en pleine floraison sur mon balcon, fin juin 2010, photo Alain Delavie

Cette variété est moins grande que l’espèce type qui peut atteindre un mètre en tous sens, mais elle a quand même gardé la légèreté de la plante d’origine, malgré son port plus trapu. Une excellente variété qui a résisté sur mon balcon aux vagues de froid de l’hiver dernier sans aucune protection de la potée. Bien rustique !

En hiver, ce gaura disparaît complètement. J’avais laissé les tiges et le feuillage se dessécher, ce qui a un peu protégé la surface du pot et les racines en dessous. Dès que les températures sont redevenues positives, les premières poussent sont sorties très vite. Ce qui est fantastique avec le gaura, c’est qu’en quelques semaines à peine, on obtient une belle touffe et une floraison généreuse. Une profusion de fleurs qui me fait patienter en attendant que mon hibiscus (Hibiscus coccineus), qui est planté dans la même potée, se remette à fleurir. Pour le moment, il grandit à vue d’oeil.

By |2010-06-28T08:28:29+00:00juin 28th, 2010|balcon et terrasse, fleur, plante vivace|6 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. Laurent 29 juin 2010 at 12 h 06 min

    Comme une nuée de papillons. Superbe quand elle émerge de plantes plus « stables ».

    Disponible en rose simplement sur les marchés (enfin, ici, mais j’imagine que chez vous également). Elle m’avait tapé dans l’oeil aussi, il y a quelques années. Malheureusement, en pleine terre, elle ne tient pas l’hiver, chez moi.

    Au contraire de la Verveine bonariensis, une autre « aérienne » (un peu moins, toutefois) qui, s’il lui arrive de geler, se ressème de toute façon sans être envahissante.

  2. jpp 29 juin 2010 at 10 h 48 min

    maintenant on sait où vous habitez ! Combien de m2 le balcon ?

  3. alain of paris 28 juin 2010 at 21 h 45 min

    Vue sur le canal, avec de temps à autre une péniche ou un bateau, j’adore !

  4. alain of paris 28 juin 2010 at 21 h 44 min

    Oui elle existe en rose, gaura Karalee ‘Petite Pink’ de son vrai nom. En regardant sur Google, elle est proposée par le Jardin du Pic Vert.

  5. Vérone 28 juin 2010 at 20 h 39 min

    Magnifique ! J’aime !
    Et puis la vue de ton Balcon est super sympa !
    Bonne soirée
    Bises
    Vérone
    😉

  6. Plantine 28 juin 2010 at 19 h 43 min

    J’ai toujours trouvé que cette plante est d’une grâce aérienne. Existe-t-elle en rose aussi, cette petite variété ?

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies et des services tiers. Ok