Corydalis ochroleuca

/, plante couvre-sol, plante vivace/Corydalis ochroleuca

Corydalis ochroleuca

Corydalis ochroleuca, parc floral de Paris, Paris 12e (75), 1er mai 2012, photo Alain Delavie

Superbe, cette corydale aux fleurs de lait, non ? Cette petite plante vivace est un bijou qui cache sous son apparente délicatesse une belle robustesse et rusticité.

Corydale aux fleurs de lait (Corydalis ochroleuca), parc floral de Paris, Paris 12e (75)

 Cette espèce a un feuillage découpé et léger, vert à vert bleuté, surmonté de grappes de petites fleurs tubulaires blanc crème avec une pointe verte tant que la fleur n’est pas épanouie puis jaune. Corydalis ochroleuca se ressème facilement si l’endroit où il a été planté lui convient. Il se naturalise dans les vieux murs et les rocailles fraîches. Sa culture est facile dans les sols humifères, bien drainés, pas trop secs. Il se plait à l’ombre au pied des murs.

Corydale aux fleurs de lait (Corydalis ochroleuca), parc floral de Paris, Paris 12e (75)

By |2012-05-12T21:14:52+00:00mai 13th, 2012|fleur, plante couvre-sol, plante vivace|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. laurent 15 mai 2012 at 16 h 35 min

    J’ai laissé la jaune se disséminer un peu partout, mais je voulais planter cette blanche à un endroit précis. Le hic, c’est de distinguer les semis de la jaune parmi les blanches…

  2. berthille 15 mai 2012 at 7 h 32 min

    Dans mon jardin sableux, je ne la trouve pas facile à acclimater. C’est la 4ème fois que je la tente et je m’acharnerai jusqu’à ce que je lui trouve LE bon emplacement qui lui conviendra.
    J’ai eu des difficultés à cultiver sa cousine lutea. Maintenant qu’elle se trouve bien, elle me donne de nombreux petits semis chaque année.

  3. josette 14 mai 2012 at 17 h 33 min

    Intéressante et jolie. Merci

  4. pierrette 13 mai 2012 at 22 h 47 min

    j’ai ramené un pied de corydalis lutea (jaune) d’Angleterre, où ça pullule, elle s’est ressemée partout, aussi dans les trous du mur.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui