Garrya elliptica, trop beau !

/, Paris/Garrya elliptica, trop beau !

Garrya elliptica, trop beau !

Le spectacle qu’offre un grand sujet de Garrya elliptica couverts de chatons est un de ces petits plaisirs uniques que l’hiver nous réserve dans les jardins pourtant endormis et souvent enlaidis par le froid. Pas de couleur éclatante, mais des grappes de chatons démesurément longs, teintés de vert amande et d’argent, d’une grande élégance. Beau, tout simplement…

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Ce sujet aperçu dans le parc de Passy est particulièrement bien proportionné et offre une floraison que l’on voit trop rarement.

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Les chatons sont très allongés et pointus. Ils ont presque un petit côté animal…

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Le feuillage satiné au revers et brillant sur le dessus est aussi attrayant. Un bel ensemble.

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

D’origine américaine, le garrya est un arbuste dioïque. L’espèce présente des individus mâles et d’autres femelles.
Ce sont les fleurs mâles qui apparaissent sous la forme de longs chatons gris vert. Ces derniers peuvent atteindre jusqu’à 20 cm de longueur. Ce qui explique la nette préférence pour les sujets mâles dans les jardins. Les chatons femelles, plus discrets, donnent des petits fruits noirs.

By |2011-01-31T22:10:37+00:00février 2nd, 2011|arbre ou arbuste, Paris|5 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

5 Comments

  1. alain of paris 2 février 2011 at 21 h 16 min

    Étrange en effet, les longs chatons ressemblent à des tentacules, on les croiraient presque capables de bouger… Très élégants, j’aime vraiment beaucoup.

  2. alain of paris 2 février 2011 at 21 h 14 min

    Des photos, je veux voir des photos !!!

  3. Plantine 2 février 2011 at 19 h 53 min

    Cet arbuste est magnifique !
    C’est la première fois que je vois ces stalactites végétales.
    Merci Alain pour cette merveilleuse découverte, que je ne me lasse pas d’admirer tellement c’est étrange.

  4. jpp 2 février 2011 at 11 h 37 min

    Encore merci Alain pour ces découvertes. Le plaisir des yeux fait partie intégrante de la nature en ville. Une dimension sensuelle que notre époque volontiers grincheuse et avare de sentiments a tort de bouder.

  5. noemie 2 février 2011 at 9 h 04 min

    Merci pour cette photo: j’avais oublié un rdv annuel! Chaque année, je vais admirer une haie entière, dans un parking à Saint Malo. Je programme de suite cette visite!

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui