Faire les vitres, c’est bon pour les plantes et le moral !

Après quelques semaines d’automne et d’hiver à la météo calamiteuse, les vitres des fenêtres se sont couvertes d’un voile poussiéreux grisâtre. Cela accentue encore l’impression de grisaille ambiante et les plantes d’intérieur souffrent davantage d’un manque de lumière, ce film de saleté atténuant l’entrée du peu de lumière des journées hivernales. Allez hop, un coup sur les vitres s’impose pour les rendre bien transparentes !

Ménage et nettoyage

Nettoyage des vitres en hiver, janvier 2011, photo Alain Delavie

Inutile de vous dire que le chiffon imprégné d’alcool ménager est vite cra-cra ! De blanc, il est devenu gris puis noir après avoir essuyé quelques carreaux d’une porte-fenêtre.

Ménage et nettoyage

Nettoyage des vitres en hiver, janvier 2011, photo Alain Delavie

Je ne sais pas si ce dépôt noirâtre nous le respirons aussi, je préfère ne pas y penser… Pôvres petits poumons parisiens !

Mais les vitres étant nettoyées, tout de suite une impression de plus grande clarté se ressent dans les pièces. Parfait pour les plantes, qui n’ont jamais trop de lumière à cette période de l’année. Et excellent pour le moral du jardinier qui n’en peut plus de ce temps gris et du manque de soleil…

Ps : inutile de me proposer de venir faire les vitres chez vous, c’est NON !

Commentaires (4)

  1. alain of paris (Auteur de l'article)

    Oui en quelques mois, super sales les vitres !!! Surtout qu’il y a eu quelques averses contre les carreaux.

  2. Plantine

    C’était super cracra ! Du coup, je suis allée vérifier les miennes … ouf, ça va pour l’instant !
    Je déteste nettoyer les vitres et comme tu ne veux pas le faire pour moi si j’ai bien compris, suis bien obligée de le faire quand même … au moins pour mes plantes 🙂
    Me font marrer quand ‘ils’ me disent de ne pas fumer, que c’est pas bon pour les poumons ! … sûr que c’est mieux de respirer le ‘bon air pur’ de nos villes !!!

  3. Laurent

    Bah, même en banlieue, aussitôt fait, aussitôt sali! De la suie et des microparticules, il y en a partout. On perd qq mois d’espérance de vie, alors que les plantes, autorégénérantes, le supportent sans doute mieux que nous

  4. Isabelle Breguet (Auteur de l'article)

    Oh bonne idée, je vais faire les miennes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez