Archives de mots clés: Sarcococca confusa

Douces effluves hivernales

Sarcoccocca confusa en fleur sur mon balcon, Paris 19e (75)
La floraison de ce petit arbuste au feuillage luisant comme celui du buis n’a rien de spectaculaire. Elle est même plutôt discrète, mais son parfum puissant et capiteux la trahit et surprend le passant par son intensité.

Chaque année j’attends ce moment sur mon balcon endormi. Avec un rayon de soleil, Sarcococca confusa embaume et parfume de puissantes effluves mon petit jardin parisien entre ciel et terre. Un régal dont je ne me passerai plus !

Les billes noires du sarcococca

Il aura fallu presque une année aux fruits rebondis de mon pied de Sarcococca pour arriver à maturité et prendre leurs belles couleurs prune noir. Les baies ovales forment des chapelets qui devraient attirer des flopées de merles sur mon balcon quand les froids séviront.

Arbuste à feuillage persistant et à fruits décoratifs

Sarcococca chargé de baies noires sur mon balcon, novembre 2010, photo Alain Delavie

Cette espèce (Sarcococca confusa) est une des plus répandues dans le commerce. Elle pousse lentement, mais forme quand même une belle touffe en quelques années seulement. Sur mon balcon, l’arbuste est presque envahissant tellement il pousse vigoureusement chaque année. Sarcococca confusa pousse très bien en pot et supporte des tailles répétées, à pratiquer plutôt après la floraison hivernale.

Arbuste à feuillage persistant et à fruits décoratifs

Sarcococca chargé de baies noires sur mon balcon, novembre 2010, photo Alain Delavie

Cet arbuste est très apprécié par les oiseaux qui y trouvent une pitance quand les cotoneasters et les pyracanthas sont dépouillés de leurs fruits colorés et qu’il n’y a plus guère de graines dans les jardins ou les rues en ville. En hiver cela me donne l’occasion d’admirer les merles qui viennent tour à tour se délecter des grosses baies. En quelques jours, ils engloutissent toutes celles qui sont visibles, en faisant tomber un certain nombre. Pour l’instant, je n’ai pas eu trop de semis spontanés…