Viorne de Bodnant dans le froid hivernal parisien

/, fleur, Paris/Viorne de Bodnant dans le froid hivernal parisien

Viorne de Bodnant dans le froid hivernal parisien

Viorne de Bodnant, Viburnum bodnantense, arbuste à fleurs, floraison hivernale, Paris 19e (75)
Au hasard de mes pérégrinations dans la capitale, j’ai croisé cette viorne de Bodnant déjà bien fleurie et qui ne demande qu’à s’épanouir davantage, dès que les températures voudront bien redevenir plus douces. Ce qui n’est pas prévu dans les jours à venir, aussi autant en profiter tout de suite !

Viorne de Bodnant, Viburnum bodnantense, arbuste à fleurs, floraison hivernale, Paris 19e (75)Les bouquets de boutons floraux rose vif s’ouvrent en donnant des petites fleurs en trompette blanc rosé. Ce que les photos ne permettent pas de déceler, c’est le parfum si puissant de ces fleurs hivernales.

Viorne de Bodnant, Viburnum bodnantense, arbuste à fleurs, floraison hivernale, Paris 19e (75)Il y a encore beaucoup de boutons floraux, gages d’une belle floraison à venir. Cette viorne résiste au froid et aux intempéries, que ce soit la neige, le givre ou le verglas, mais la floraison est plus abondante quand les températures redeviennent positives.

Viorne de Bodnant, Viburnum bodnantense, arbuste à fleurs, floraison hivernale, Paris 19e (75)
À marier aux cerisiers d’hiver, mahonias, nandinas et sarcococcas pour composer un jardin d’hiver fleuri et parfumé.

Viorne de Bodnant, Viburnum bodnantense, arbuste à fleurs, floraison hivernale, Paris 19e (75)Bon dimanche !

By |2017-01-14T21:26:13+00:00janvier 15th, 2017|arbre ou arbuste, fleur, Paris|6 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. Chasseriau Michèle 16 janvier 2017 at 20 h 32 min

    J’en ai une, en gros boutons près a s’ouvrir mais avec les températures que la météo annonce c’est pas pour demain! Quand elle fleuri, c’est sur qu’on ne peut pas s’empêcher de la humer tellement elle sent bon! j’ai aussi un daphné marginata odorata et un bois joli qui commencent a bien s’ouvrir mais avec le froid l’odeur est absente! dommage!

  2. @nnie54 15 janvier 2017 at 17 h 26 min

    Un voisin en a un et je ne peux m’empêcher de le humer tant il sent bon ce viorne !
    @.

  3. jpp 15 janvier 2017 at 12 h 15 min

    et des perce-neige…

  4. jpp 15 janvier 2017 at 12 h 14 min

    Arrivée des hellébores….

  5. mamiefanfan 15 janvier 2017 at 11 h 52 min

    beaucoup de charme dans la grisaille !

  6. Christophe 15 janvier 2017 at 10 h 15 min

    Le parc de Bercy embaume lorsqu ils sont en fleur !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui