Conférence de Natureparif sur les lombrics

Affiche de la conférence "Les lombrics, capital d'un sol vivant", Natureparif, février 2016
Dans le cadre de son cycle de conférences pour le grand public, Natureparif vous propose de rencontrer Daniel Cluzeau, enseignant-chercheur sur l’écologie des vers de terre à l’Université de Rennes 1. Directeur de la Station Biologique de Paimpont et responsable de formations, il travaille depuis plusieurs années sur l’écologie du sol en étudiant en particulier les impacts des lombriciens sur les fonctions des sols (production d’aliments et de biomasse, stockage, filtration et transformation d’éléments, habitats pour la biodiversité, …).

Parmi la multitude d’organismes qui s’activent sans cesse sous nos pieds, les vers de terre sont sans doute les plus connus. Véritables alliés des agriculteurs, des jardiniers, des gestionnaires d’espaces naturels (…), ils influencent de nombreuses fonctions du sol et nous renseignent sur son état de santé. Pourtant, êtes-vous certains de bien les connaître ? Cette biodiversité des sols, essentielle et fragile, est soumise à de multiples pressions humaines. Il convient donc de mieux comprendre nos actes pour mieux gérer ce capital fragile.

Daniel Cluzeau réalisera tout d’abord une courte introduction sur la biodiversité du sol, ses rôles et l’intérêt d’étudier le sol et les vers de terre. Il présentera ensuite l’écologie des vers de terre (reproduction, mode de vie, régime alimentaire…) et leur rôle dans les sols (recyclage des matières organiques, brassage des matières organiques et minérales…). Enfin il abordera les impacts de certains pratiques humaines sur les populations lombriciennes et présentera rapidement l’Observatoire Participatif des Vers de Terre (OPVT).

Cette conférence d’une heure sera ensuite suivie d’une heure de débat avec le public.

Informations pratiques
Jeudi 18 février 2015 de 19h à 21h
Halle Pajol, auberge de Jeunesse
18/22 ter, rue Pajol, 75018 Paris.
Métro : ligne 12, station Max Dormoy.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Commentaire (1)

  1. jpp

    Je pense y aller. Ce matin Bourguignon à la journée technique des espaces verts de la Seine st-Denis a évoqué un lombric pyrénéen qui fait 1Mètre de long et même un lombric australien de 5M. Mais il n’a jamais rencontré le ver « tueur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *