“Le Chat à l’Orchidée” de Kwong Kuen Shan

Joseph, le chat, Kwong Kuen Shan
Le Chat Joseph de Kwong Kuen Shan est de retour.

Kwong Kuen Shan appartient à l’école traditionnelle d’art chinois qui cherche à capter le “Chi” (ou Qi) : l’étincelle vitale et l’énergie intérieure du sujet. Après le succès mondial de ses deux premiers livres qui ont paru en français aux Éditions de l’Archipel, “Le Chat Philosophe” (2008) et “Le Chat Zen” (2010) – traduits en plus de dix langues – et dont les aquarelles originales furent exposées à la Galerie ORENDA en 2013 et à la Galleria Cortina à Milan en 2014, Kwong Kuen Shan publie aux Éditions de l’Archipel un nouveau livre: “Le Chat à l’Orchidée” appelé au même succès international.

Joseph, son chat emblématique, est de retour dans un environnement enchanteur. Entouré par la beauté et l’énergie silencieuse de la nature et des fleurs, l’orchidée en particulier, symbole de pureté et de sérénité, il nous transmet des paroles de sagesse.

Les œuvres originales du livre sont exposées à la Galerie ORENDA à partir du mercredi 27 janvier jusqu’au 13 février 2016.

Galerie Orenda
54, rue de Verneuil, 75007 Paris.
Ouverture du mercredi au samedi de 15h à 19h et le mardi uniquement sur rendez vous.
Tél. : 01 49 26 90 09  ou  06 73 79 45 18.

Commentaires (4)

  1. @nnie54

    Charmants ces chats fleuris !
    @. Tout à fait d’accord avec Josette et JPP…

  2. jpp

    Moi je n’en veux pas du tout à nos amis chats : ils font partie de notre civilisation depuis belle lurette et ils ont débarrassé mon compost des souris (hélas il y a dans le XIXème de Paris, une invasion de rats,et là c’est une autre paire de manche).
    Mais on voit fréquemment dans les squares parisiens et spécialement aux Buttes-Chaumont des gens qui nourrissent les chats et ceux-ci tendent à former de véritables hordes. Pas sérieux !

  3. Josette

    J’ai entendu dire qu’il se tramait une cabale contre les chats. Certes ils font des dégâts,
    j’en sais quelque chose …attrapent des oiseaux, des lézards, ce que je déplore bien sur… Mais J’ai peur que cette campagne orchestrée depuis un certain temps débouche sur une destruction généralisée.

    Je ne suis pas une inconditionnelle des chats même si j’en héberge et nourris une douzaine, tous stérilisés par mes soins) mais il y a sur Internet des débats inquiétants ; ce n’est pas moi qui les suis, c’est une amie.

     » Les chats devraient être systématiquement enfermés, tenus en laisse ou tout comme « …Bref il y en a qui ont du temps à perdre.et au lieu de phosphorer sur leur prédation ils feraient mieux de faire stériliser à tout de bras, les problèmes seraient tout à fait moindre.

    Sans oublier les bénévoles qui les ravitaillent et qui verraient leur porte-monnaie reprendre du volume !

  4. jpp

    Une approche qui diffère sensiblement de celle de Naturparif (Conférence du 17 Mars : la prédation du chat domestique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *