Rhododendron degronianum subsp. yakushimanum

Rhododendron degronianum subsp. yakushimanum dans le parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
Les nouvelles feuilles de ce rhododendron sont couvertes d’une pruine argenté et forment des rosettes qui ont l’apparence de grandes fleurs stylisées qui tranchent avec le vert foncé du feuillage plus ancien. Après la floraison toujours trop courte, ces nouvelles pousses donnent un attrait supplémentaire à cet arbuste au port compact et arrondi.

Rhododendron degronianum subsp. yakushimanum dans le parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)Cette espèce a donné de nombreux cultivars aujourd’hui largement répandus dans les jardins du fait de leur joli port arrondi plutôt compact, de leurs dimensions peu importantes et de leur floraison généreuse. Longtemps dénommée Rhododendron yakushimanum, cette espèce est devenue une sous-espèce d’une autre espèce, Rhododendron degronianum subsp. yakushimanum. Un « rhodo yak » dans le langage commun.

La floraison est le caractère qui séduit le plus souvent chez un rhododendron. Mais celui-ci a des nouvelles pousses particulièrement décoratives qui prolonge l’intérêt de l’arbuste habituellement vert foncé. À noter que le revers des feuilles est aussi décoratif. Si le dessus est vert foncé, le dessous est recouvert d’une pellicule duveteuse au joli coloris fauve.

Rhododendron degronianum subsp. yakushimanum dans le parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
L’arbuste semble couvert de grandes fleurs étoilées blanc argenté… Joli spectacle à découvrir en ce moment dans le Parc Floral de Paris.

Commentaire (1)

  1. Josette

    Curieux, intéressant et belle découverte pour moi. Je vais copier dans ma liste de souhaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *