2e édition de l’opération « Laissons pousser »

L’opération « Laissons Pousser » redémarre en 2011. Les collectivités partenaires l’an passé sont toujours là pour inviter leurs habitants à fleurir le bitume. D’autres ont rejoint l’aventure. Elles seront une vingtaine au total, d’Ile-de-France et d’ailleurs.

Autre nouveauté, deux types de sachets de graines seront mis à disposition cette année :
– Le premier contiendra un mélange adapté à la pleine terre comme en 2010 (coquelicot, centaurée jacée, marguerite, vipérine, millepertuis, mauve musquée…).
– Le second mélange devrait être plus adapté aux pots et jardinières (pâquerette, matricaire odorante, myosotis des champs, réséda jaune, véronique petit chêne, violette odorante…).
Un choix effectué avec Natureparif, l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, et trois de ses associations membres : Noé Conservation, l’Office pour les insectes et leur environnement et la Maison de l’environnement de Seine-et-Marne.

Une fois encore, le site Internet www.laissonspousser.com racontera les histoires de ces jardins de poche.

À Asnières, l’action se concentrera aux pieds des immeubles.
À Nanterre, sur des espaces collectifs prêts à semer, chacun pourra parrainer une parcelle individuelle.
Dans la communauté d’agglomération des lacs de l’Essonne, des rues entières seront identifiées et jardinées par leurs habitants…

Pour connaître le programme 2011, rencontrer les participants et connaître tous les détails de Laissons Pousser 2011, une conférence de presse est prévue par Natureparif aujourd’hui mardi 22 mars 2011, à 10h30, dans le hall de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), 84 rue de Grenelle, Paris 7e.

Le projet Laissons pousser
Des mini-prairies de fleurs sauvages se mettent à pousser dans les espaces urbains délaissés. Des myosotis, des violettes et de la pimprenelle tout aussi sauvages attirent les abeilles sur les balcons. Et c’est vous, habitants des villes, qui les plantez en bas de chez vous ou sur les bords de vos fenêtres.
L’année dernière pour la première édition, une quinzaine de communes étaient de la partie. En 2011, elles sont une bonne trentaine d’Ile-de-France et d’ailleurs. Chacun s’engage à distribuer gratuitement à ses habitants les sachets de graines de Laissons Pousser ! et à autoriser les plantations sur des espaces identifiés. Ici, ce sont les écoles qui vont semer, là les amicales de locataires, plus loin, les associations de jardins partagés, ailleurs, les particuliers-jardiniers…

Commentaire (1)

  1. jpp

    On a pu admirer l’an dernier les superbes semis devant le local de la SNHF et mesurer leur considérable utilité !
    A St-S nous laissons pousser depuis longtemps les plantes spontanées et nous nous abstenons de semer celles qui ne sont pas dans leur biotope…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez