2010 l’année la plus fraîche de ces 20 dernières années en France

Avec une température annuelle inférieure de 0,3 °C à la moyenne de référence 1971-2000, l’année 2010 se positionne en France métropolitaine comme la plus fraîche de ces deux dernières décennies, avec 1996 (Source : Météo France).

Pour trouver une année plus froide, il faut remonter en 1987 avec une température moyenne inférieure de 0,5 °C à la normale. Ces températures basses ont d’ailleurs concerné l’ensemble de l’Europe du Nord. Mais la France n’est pas un pays comme les autres, car le diagnostic est très différent à l’échelle planétaire. En effet, la température moyenne globale de l’année 2010, terres et océans compris, s’annonce comme l’une des plus chaudes des 130 dernières années (communiqué de presse de l’Organisation Météorologique Mondiale concernant l’année 2010).

Température annuelle en France depuis 1900

Source : Météo France

Cumulée sur l’ensemble du pays, la quantité d’eau recueillie en 2010 a été légèrement déficitaire. Mais ce diagnostic global masque certaines disparités : les précipitations ont été inférieures à la normale sur presque toute la moitié ouest du pays ainsi que sur le nord des Alpes et le Jura. A l’inverse, elles ont été excédentaires sur l’Alsace, le sud de la Bourgogne, l’Auvergne, l’est du Languedoc, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Corse.

Les durées d’ensoleillement cumulées sur l’année ont été proches de la moyenne sur la moitié est du pays, et généralement supérieures à la moyenne sur la moitié ouest.

Plusieurs événements météorologiques remarquables ont jalonné cette année 2010 :
– de très fréquentes chutes de neige durant l’hiver 2009-2010,
– la tempête Xynthia les 27 et 28 février accompagnée de surcotes exceptionnelles entraînant de graves inondations,
– plusieurs épisodes pluvieux remarquables notamment le 15 juin sur le Var puis les 6 et 7 septembre sur le Languedoc et la Provence.
– dans les Territoires d’Outre-Mer, deux cyclones ont affecté la Polynésie française : Oli du 1er au 6 février sur les îles de la Société et les îles Australes puis Tomas les 14 et 15 mars sur Futuna.

Le bilan complet de l’année 2010 par Météo France

Commentaires (3)

  1. Plantine

    Je ne sais vraiment plus quoi penser de toutes ces infos contradictoires. D’un côté je me réjouissais d’un ‘vrai hiver’ qui laissait supposer que tout reprenais sa place et de l’autre, l’analyse globale dit que l’année a été la plus chaude.
    Pour ce qui du déficit d’eau, quand on voit ce qui se passe sur la planète en ce début d’année, lié à la Niña, comme au Queensland entre autres, on ne peut que regretter que ce qui est en trop pour les uns ne soit pas distribué à ceux qui crèvent de soif !
    Est-ce vraiment ponctuel ou bien notre bonne vieille Terre nous dit-elle qu’elle n’en peut plus de nous ?
    Quoiqu’il en soit, ce graphique, fait VRAIMENT peur …

  2. Pingback: Les tweets qui mentionnent 2010 l’année la plus fraîche de ces 20 dernières années en France « Paris côté jardin -- Topsy.com

  3. Sylvaine

    Ca ne me surprend pas, un hiver interminable, un été frais et pluvieux, un hiver précoce et froid.
    C’est l’eau légèrement déficitaire qui me surprend un peu car je n’ai pratiquement pas arrosé le jardin cet été, le ciel s’en chargeant à ma place et quelques plantes sauvages, comme la Morelle douce-amère, ont germé dans mon clos et elles ne germent et grandissent que lors de printemps et étés humides.
    Mais ce ne sont que mes observations personnelles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez