Osteospermum, un graphisme unique

/, plante vivace/Osteospermum, un graphisme unique

Osteospermum, un graphisme unique

Osteospermum, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire (41)
Les marguerites du Cap (Osteospermum) sont désormais proposées avec un grand nombre de variétés aux fleurs de marguerites plus ou moins grandes, la plupart étant simples et certaines, comme celle-ci que j’ai photographiée dans les jardins du Domaine de Chaumont-sur-Loire (41) montrant un graphisme très original.

Osteospermum, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire (41)La marguerite du Cap appartient à la famille des Astéracées. Sa fleur, en fait une inflorescence composée de multiples petites fleurs, a des pétales (en fait des ligules) qui présentent un rétrécissement au milieu ce qui accentue fortement l’aspect étoilé et rayonnant.

Osteospermum, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire (41)
Blancs sur le dessus et mauve violacé au revers, les ligules donnent un dessin encore plus spectaculaire quand de nombreux plants sont réunis dans une bordure, au premier plan d’un massif ou dans une grande jardinière. À admirer par-dessus !

Osteospermum, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire (41)
Les marguerites du Cap sont des plantes vivaces gélives qui fleurissent très tôt au printemps et qui apportent une touche fleurie bien avant les fleurs annuelles d’été. Avec un ensoleillement fort et des arrosages réguliers, ainsi que le nettoyage des fleurs dès qu’elles fanent, la floraison se prolonge pendant de longs mois.

Osteospermum, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire (41)
En pot, pensez à leur donner de l’engrais (type engrais pour géraniums) pour soutenir la floraison tout au long de l’été.

Osteospermum, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire (41)
Dans Paris, ces marguerites du Cap arrivent à passer l’hiver dehors avec une protection et un sol bien drainé.

By |2018-05-06T09:53:57+00:00mai 6th, 2018|fleur, plante vivace|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. Chasseriau Michèle 7 mai 2018 at 19 h 05 min

    J’aime beaucoup cette plante, même les toutes simples, mais si l’été est pluvieux adieux mes fleurs!
    La, le massif est magnifique avec ces fleurs en étoiles très nombreuses ça rend très très bien!!!

  2. mamiefanfan 7 mai 2018 at 12 h 37 min

    très jolies fleurs, la forme des pétales n’est pas courante !

  3. jpp 6 mai 2018 at 21 h 11 min

    Bon à St serge , elles n’ont pas passé le dernier coup de froid de l’hiver (malgré une protection) : j’aurais pu les rentrer mais leur rusticité m’a trompé !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui