Installation « Haute diversité Par le prisme de la patate » au 104

Haute diversité Par le prisme de la patate, Asa Sonjasdotter, 104, Paris, octobre 2014
L’établissement artistique Le CentQuatre (Paris 19e) accueille une installation de l’artiste Åsa Sonjasdotter qui invite à une réflexion et des questionnements sur notre histoire commune à partir de la pomme de terre.

Le projet d’Åsa Sonjasdotter consiste à réintégrer la culture d’une douzaine de variétés datant de l’époque de la Révolution française (XVIIIe et XIXe siècles) à Paris et dans sa banlieue. Inspirée par les lieux de culture historique de ce légume et l’esprit de résistance face à la standardisation ainsi que la multiplication des initiatives de jardins partagées qui émergent à Paris, l’artiste suédoise explore les liens entre les hommes et les plantes, et l’influence de la modernité dans l’agriculture.

Cette installation aux allures de marché est la finalité d’un projet participatif composé d’une douzaine de variétés de pommes de terre. Ces pommes de terre illustrent chacune de manière différente la relation entre les aliments et la politique, ainsi que la mémoire historique attachée aux plantes cultivées. Ces tubercules ont été introduits en France à l’époque de la Révolution française, pour les mêmes raisons que celles qui ont déclenché la révolte, à savoir les crises financières, l’injustice sociale et le changement climatique. Les variétés cultivées à notre époque sont encadrées par la réglementation européenne, ce qui semble ironique du point de vue de ces pommes de terre étant donné que la Révolution symbolise l’émergence de la liberté et de l’égalité dans la société occidentale. Ce projet révèle, grâce aux variétés de pommes de terre et aux moments historiques auxquels elles ont fait leur apparition, le cadre de la structure narrative. Pour ce projet, les pommes de terre ont été cultivées dans des jardins et fermes de Paris et de ses environs, confrontés aux problèmes de la justice sociale, des préoccupations environnementales et de la production alimentaire durable de plusieurs manières.

Leurs modes d’engagement, via les mots et les actes, suggèrent des pistes pour une évolution de la société sur ces questions. La situation actuelle est différente de celle de la Révolution française, bien que les deux époques partagent la nécessité de trouver de nouveaux modèles de société. À travers la culture, la préparation, la dégustation et la création de nouvelles recettes de pomme de terre, dont certaines variétés sont très anciennes, notre histoire commune se révèle. Encore actuellement, l’alimentation est intimement liée à des problématiques concrètes de société. Dans cette installation, chaque variété de pomme de terre renvoie à un moment historique particulier et révèle une évolution et un développement de la société. La culture de ces anciennes variétés de pommes de terre n’a pas pour unique but de faire pousser ses propres aliments: il s’agit aussi de cultiver une conscience partagée des inquiétudes concernant les conditions de vie.

Fermes et jardins de culture de pomme de terre :

Haute diversité, Par le prisme de la patate
Le CentQuatre
5, rue Curial, 75019 Paris. Métro : ligne 7, station Riquet.
Jusqu’au 26 octobre 2014, du mardi au dimanche de 14h à 19h. Accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez