L’automne au jardin du Luxembourg (Paris 6e)

/, Paris/L’automne au jardin du Luxembourg (Paris 6e)

L’automne au jardin du Luxembourg (Paris 6e)

Arbre avec son feuillage d'automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)Agréable à visiter et parcourir toute l’année, le Jardin du Luxembourg (Paris 6e) offre de belles couleurs d’automne même si ces dernières ont du mal à gagner tous les feuillages, certains arbres s’obstinant à rester bien verts. Je vous propose une petite balade en photos dans ce grand jardin parisien où il fait bon musarder quand le temps le permet.

Chaise sur tas de feuilles mortes en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)Les chrysanthèmes magnifiques apportent une touche de couleur dans le paysage.

Statue et parterre de chrysanthèmes en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Feuillages d'automne, rudbeckias et sauges en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
Le charme des dernières fleurs d’été qui résistent encore et continuent à fleurir.

Arbre avec son feuillage d'automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
Quelques beaux feuillages d’automne, bien colorés…

Arbre avec son feuillage d'automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Statue entourée d'un parterre de chrysanthèmes en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
La statue du Pâtre grec est entouré de chrysanthèmes rouges et mordorés cet automne.

Parterre de chrysanthèmes jonché de feuilles mortes en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Parterre de chrysanthèmes jonché de feuilles mortes en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Sénat et parterre de chrysanthèmes en automne, Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
Près du Sénat, parterres impeccables avec un large assortiment de variétés de chrysanthèmes à petites fleurs.

Statue de Faune entourée d'un parterre de chrysanthèmes en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
Et le Faune qui danse au-dessus d’un parterre de chrysanthèmes aux couleurs de l’automne.

Statue de Faune entourée d'un parterre de chrysanthèmes en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
Point de soleil le jour où je suis allé me promener. Dommage car le jardin prend un tout autre aspect quand les rayons du soleil le parcourent.

By |2013-11-08T22:03:58+00:00novembre 8th, 2013|parc ou jardin, Paris|6 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. Michèle 10 novembre 2013 at 17 h 00 min

    Superbe, quelle belle saison l’automne, dommage que le temps ne soit pas très accommodant cette année, trop de pluie, mais température douce jusqu’à….demain parait il!!!

  2. Gisali 9 novembre 2013 at 15 h 40 min

    Un véritable enchantement toutes ces couleurs, c’est vraiment très beau. Merci.

  3. happylette 9 novembre 2013 at 13 h 02 min

    C’est mon parc parisien préféré, mais je n’y suis pas encore allée cet automne, les photos donnent envie (j’aime particulièrement la n°1 et la n°5 !)

  4. jpp 9 novembre 2013 at 11 h 52 min

    Remarque absolument juste ! D’autant que le renouvellement des corbeilles se fait au moins 3 fois par an.
    Mais je peux témoigner de la difficulté d’implanter des vivaces à certains endroits du sol parisien. Ça doit être très jouable dans le marais…(qui n’est plus un marais depuis un millénaire) mais je n’y arrive pas à St-Serge en dehors de quelques tapissantes (les conseils des ami(e)s jardiniers et jardinières me seraient utile , hein !). J’ai mis des tulipes botaniques qui n’ont pas fait plus de une à deux saisons.Elles sont dépendantes de la nature du sol. Les tulipes « chimiques » résistent hélas un peu plus longtemps. Il n’y a que les narcisses qui tiennent le coup.

  5. nicole 9 novembre 2013 at 8 h 00 min

    eh bien … les tulipes botaniques se naturalisent, pourtant ! et d’atres bulbes de printemps !
    j’avoue que les fleurissements « traditionnels » avec leur cérémonie d’arrachage/replantage des annuelles deux fois par an, me lassent un peu … et aussi ces sempiternelles toujours mêmes couleurs des mêmes chrysanthèmes …..

  6. jpp 9 novembre 2013 at 0 h 03 min

    Le budget de fleurissement des parcs parisiens est en baisse. Certains n’auront pas droit aux tulipes l’an prochain. C’est devrait pas être le cas du Luxembourg…

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui