Archives de mots clés: chrysanthèmes

Le jardin du Luxembourg en habit de chrysanthèmes

Chrysanthème dans le Jardin du Luxembourg en automne, Paris 6e (75) avec la Tour Eiffel en arrière-plan
Cet automne est favorable aux chrysanthèmes qui bénéficient de journées douces, voire ensoleillées. Les exemplaires spectaculaires du jardin du Luxembourg (Paris 6e) ne sont que fleurs, en boules ou en cascades. J’ai profité de ce 11 novembre doux et ensoleillé pour aller les admirer.

Je n’étais pas tout seul, le beau temps et le jour férié ont fait sortir les parisiens…

Chrysanthème cascade dans le Jardin du Luxembourg en automne, Paris 6e (75) (suite…)

Le temps des chrysanthèmes au Père Lachaise (Paris 20e)

Massifs de chrysanthèmes en automne dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
À la Toussaint, les cimetières se couvrent de fleurs, notamment de chrysanthèmes. Quand l’automne est suffisamment doux pour ne pas geler immédiatement toutes ces floraisons, celles-ci peuvent s’épanouir pour le plus grand plaisir des promeneurs. Je suis allé faire un tour hier dans les allées du cimetière du Père Lachaise (Paris 20e).

Chrysanthème en automne dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Beaucoup de fleurs au rendez-vous sur les tombes, mais aussi dans les parterres de cet immense espace vert parisien, principalement des chrysanthèmes, avec des bruyères et des cyclamens.

Massifs de chrysanthèmes en automne dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75) (suite…)

L’automne au jardin du Luxembourg (Paris 6e)

Arbre avec son feuillage d'automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)Agréable à visiter et parcourir toute l’année, le Jardin du Luxembourg (Paris 6e) offre de belles couleurs d’automne même si ces dernières ont du mal à gagner tous les feuillages, certains arbres s’obstinant à rester bien verts. Je vous propose une petite balade en photos dans ce grand jardin parisien où il fait bon musarder quand le temps le permet.

Chaise sur tas de feuilles mortes en automne dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75) (suite…)

Un petit délire de chrysanthèmes à petites fleurs

Chrysanthème (Astéracées) dans le cimetière du Père Lachaise à la Toussaint en automne, Paris 20e (75)
Allergiques aux chrysanthèmes, s’abstenir ! Je me suis promené dans Paris pour trouver le plus de variétés possibles de chrysanthèmes. Et j’en ai trouvé beaucoup. Voici une sélection de petites fleurs semi doubles ou doubles avec une large palette de coloris doux ou vifs. À vous de choisir votre préféré…

Chrysanthème (Astéracées) dans le cimetière du Père Lachaise à la Toussaint en automne, Paris 20e (75)

(suite…)

Les achats de végétaux pour la Toussaint

Chrysanthème 'Little Trôo', Le Châtel des Vivaces, Journées des Plantes automne, Domaine de Courson, Essonne
Sur la période de la Toussaint et notamment sur le cumul des mois d’octobre et novembre 2012, les sommes dépensées en végétaux d’ornement pour le cimetière sont en hausse de 1,9 % alors que les quantités achetées restent en baisse de 5 % par rapport à la même période en 2011.

Sur le cumul octobre et novembre 2012, 93 % des quantités achetées et 84 % des sommes dépensées ont été réalisées spécifiquement pour la Toussaint soit 289,4 millions d’euros. Par ailleurs, l’essentiel de ces achats s’effectue en octobre (75 % des volumes et 74 % des sommes dépensées).

Un achat orienté vers les chrysanthèmes
Parmi les végétaux d’ornement pour le cimetière achetés à l’occasion de la Toussaint, on observe une large prédominance des plantes fleuries soit 92 % des quantités achetées et 87 % des sommes dépensées. Sur le cumul des mois d’octobre et novembre 2012, on note que sur l’ensemble des plantes fleuries, 64 % des achats sont des chrysanthèmes, 10 % des bruyères et 6 % des cyclamens. En 2012, un tiers des chrysanthèmes ont été achetés à mois de 8 €.

Les lieux d’achats
Toujours sur la période d’octobre et novembre 2012, la GSA (grande surface alimentaire) est en volume le premier lieu d’achat avec 25 % des quantités achetées ; en valeur les fleuristes sont prédominants avec 30 % des sommes dépensées. À l’occasion de la Toussaint, horticulteurs et pépiniéristes, jardineries spécialisées et GSA, ont été plus performants aux dépens des fleuristes, qui néanmoins conservent leur première place en part de marché en valeur.

Les achats de végétaux d’ornements (Panel TNS SOFRES cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor)
En 2012, la part des végétaux d’ornements destinés au cimetière et obsèques s’élève à 11 % des quantités achetés (- 9,3 % par rapport à 2011) et 27 % en sommes dépensées (- 1,1% par rapport à 2011) soit 857,5 millions d’euros. La saisonnalité des achats en volume est assez identique à 2011, hormis des meilleures performances en novembre 2012.

L’entretien des sépultures
La part de marché des achats consacrés à l’entretien des sépultures perd 1,4 point en quantité au profit des achats dédiés aux cérémonies funéraires, mais génère toutefois l’essentiel des volumes consacrés au cimetière et obsèques soit 87,4 %. En revanche, la part de marché des sommes dépensées, qui représente 59,6 % est en augmentation de 2,2 points.

Le cimetière
La baisse de fréquentation des cimetières observée depuis plusieurs années pourrait perdurer notamment en raison du choix d’opter pour des obsèques avec crémation (53 % en 2010 contre 19 % en 1978)1. La crise économique, la crainte de l’abandon de la sépulture, la mise à disposition de crématoriums et les disponibilités limitées dans de grandes agglomérations, sont autant de raisons qui expliquent le développement du nombre de crémations en France (31 % des obsèques en 2011). Le Credoc estime que cette croissance pourrait se poursuive et atteindre en 2030 près de 50 % des obsèques.

Les plantes fleuries représentent toujours l’essentiel des achats pour le cimetière. Les sommes dépensées augmentent aux dépens des compositions florales et des compositions de plantes. La part des sommes dépensées pour le cimetière, jardin du souvenir ou site funéraire est en hausse et plus particulièrement chez les horticulteurs et les pépiniéristes (+2,4 pts).

(Source : FranceAgriMer)