Les rochers dans le ciel (Didier Marcel)

/, art de la rue (street art), Paris/Les rochers dans le ciel (Didier Marcel)

Les rochers dans le ciel (Didier Marcel)

Les rochers dans le ciel, Didier Marcel, avenue de France, Paris 13e (75)

Dix-neuf oeuvres d’art contemporain jalonnent le parcours des tramways T3a et T3b. Sur la ligne T3a et au niveau de l’avenue de France dans le 13e arrondissement, Les Rochers dans le ciel de Didier Marcel construisent une transition progressive entre le paysage et les bâtiments. À l’arrivée sur le site, les premiers rochers se découvrent en contre-plongée sur fond de ciel, dans une dimension spectaculaire. Ils accompagnent ainsi le cheminement du promeneur jusqu’à la station de tramway Porte de France.

Les rochers dans le ciel, Didier Marcel, avenue de France, Paris 13e (75)

Didier Marcel, le créateur de cette oeuvre d’art installée sur le parcours du tramway T3a, s’est inspiré d’une photographie réalisée sur la route de Bourges en 2000, qui met en évidence le déplacement des nuages bas sur la plaine.

Son œuvre est composée d’un ensemble de rochers de calcaire brut, moulés en silicone et  surélevés sur de fins mâts. L’aspect siliconé de la surface  joue sur la dialectique ombre/lumière et plein/vide. Le sol et l’horizon, renvoyés à 7 mètres de hauteur, déjouent l’idée de masse et figurent les cycles de la matière.

Les rochers dans le ciel, Didier Marcel, avenue de France, Paris 13e (75)

By |2013-02-05T21:18:13+00:00février 6th, 2013|art, art de la rue (street art), Paris|8 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

8 Comments

  1. ma dou 24 septembre 2015 at 11 h 37 min

    le « beau » n’existe pas. L’artiste vous interpelle et vous invite à vous interroger ! Ce qui importe c’est le sens de ce qui est proposé et vos réactions font mouche, ainsi son oeuvre vous a été utile. Et d’autres ressentiront autre chose. Il n’est certainement pas responsable des politiques et budgets de végétalisation des espaces publics.
    bien à vous
    marc
    une image du même :
    http://www.artpointfrance.info/article-24074910.html

  2. Geneviève MALLET _ FARNY 6 février 2013 at 23 h 34 min

    Je suis d’ accord avec NAVARRO ! Geneviève .

  3. Mireille 6 février 2013 at 18 h 19 min

    je ne voudrais pas avoir ça en face de chez moi Comme le dit ‘Navarro’ un peu de verdure dans tout ce béton ferait un bien fou aux habitants.

  4. BKL 6 février 2013 at 13 h 56 min

    C’est bizarre quand même=)

  5. mamiefanfan 6 février 2013 at 13 h 51 min

    c’est….. bof!!!!!!

  6. navarro 6 février 2013 at 12 h 26 min

    Il n’y avait pas assez de beton il a fallu rajouter des cailloux !
    Je plains très sincèrement les gens qui habitent ces immeubles, on ne leur a certainement pas demander leur avis.
    Combien a-t-on payer ces horreurs ?
    Vous ne croyez pas qu’un peu de verdure aurait adouci lepaysage.

    Sous pretexte d’art contemporain on nous fait avaler n’importe quoi !

    Cela me fait penser au conte « le costume neuf de l’empereur ».

  7. Jackie 6 février 2013 at 11 h 44 min

    Pour l’œuvre d’art humm j’adhère pas …. 😉

  8. josette 6 février 2013 at 9 h 57 min

    Comme je le disais pour les roses en papier qui décorent des gâteaux en papier, l’imagination humaine est sans limite !

    Curieux.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui