Le voyage des pollens, parcours exposition botanique, ludique et poétique

Jusqu’au 11 novembre 2012, quatre jardins remarquables accueillent dès le premier jour du printemps un parcours-exposition inédit sur le thème des pollens et des allergies. Intitulé « Le voyage des pollens », cet évènement associe sentiers botaniques, expositions photographiques, installations et parcours pour le jeune public. Ludique et instructif, il s’adresse à tous les curieux de nature et aux amoureux des jardins qui craignent l’envol des pollens.

Affiche CFOA

Le « Voyage des pollens » s’inscrit dans une campagne nationale de sensibilisation à l’environnement et aux allergies qui se déroulera tout au long de l’année 2012 et comprend aussi des actions dans les écoles et la parution d’ouvrages de référence. Initié par le Comité Français d’Observation des Allergies, cette campagne a été conçue par Isabelle de Beaufort, créatrice des parcs Labyrinthus et de nombreux projets innovants mariant nature et culture. Les éditions Giboulées Gallimard Jeunesse, Deyrolle et Playbac y sont associées.

Quatre sites accueillent cette première édition du « Voyage des pollens », deux en Touraine, deux en région parisienne :

Ces jardins offrent des univers botaniques très variés qui permettent d’aborder l’incroyable diversité des pollens des plantes et des saisons polliniques. Ils ont été choisis du fait de liens historiques particuliers avec la santé ou l’histoire de l’allergie (Villandry et le Potager du Roi), ou pour leur vocation pédagogique (La Bourdaisière). Complémentaires, les parcours – expositions déroulent, autour d’une trame commune, des variantes dans leurs contenus et dans leur scénographie.

Les parcours – expositions

Les « jardins pollen »
Herbacées et graminées, coupables du « rhume des foins », sont difficiles à identifier. Pour présenter ces 17 herbes, le plasticien Xavier Perrot les a mises en cage ou en terre, accompagnées de milliers de billes de cristal, qui évoquent les pollens en partance dans les airs :

  • À l’arboretum Raymond Sibille d’Antony et dans le parc de la Bourdaisière, ambroisie virulente et plantain discret, ivraie des champs et fléole des prés, sont présentées « en cage » sous les alvéoles de métal du très aérien « Grain de Pollen » qui en évoque la structure.
  • Au potager du Roi, le Jardin Pollen a pour décor un champ de blé dessiné en pleine terre avec les élèves et les jardiniers de l’École du Paysage de Versailles.

Les « sentiers polliniers »
Composés de 12 à 60 étapes, ils regardent à la loupe les arbres (cyprès, bouleau, frêne, platane, etc.) et les végétaux dont le pollen peut, à certaines époques, être allergisant. Les cartels conjuguent informations sur la botanique et la pollinisation avec un détour par l’histoire de l’allergie, de l’Égypte ancienne jusqu’aux avancées de la médecine moderne :

  • À l’arboretum Raymond Sibille d’Antony, les 60 arbres du parcs sont intégrés au parcours.
  • À la Bourdaisière, au Potager du Roi et à Villandry, les visiteurs font aussi halte dans les potagers conservatoires ou d’ornement pour percer le mystère des « allergies croisées ». Ainsi les personnes allergiques aux bouleaux sauront qu’elles doivent se méfier des pommes, les deux allergènes étant très voisins.

L’exposition « L’amour est dans l’air… » de Martin Oeggerli
Le photographe et chercheur bâlois Martin Oeggerli plonge en grand format dans le monde de l’infiniment petit. Ses images invitent à découvrir les formes multiples et étonnantes des pollens, colorisés comme des oeuvres d’art. Son travail a été récompensé par de nombreux prix : meilleur photographe en Allemagne, International Photographer of the Year, Lucy Awards, etc. Il a aussi fait la une de magazines prestigieux comme le National Geographic :

  • À Villandry, les photographies sont mises en scène dans le cloître de verdure et au Potager du Roi, sur les murs à l’extérieur du jardin.
    Exposition L'amour est dans l'air, photographies de Martin Oeggerli, Le Potager du Roi, Versailles (78)
  • Dans l’arboretum Raymond Sibille d’Antony, elles sont exposées sur les grilles du Parc Bourdeau.

Les parcours jeune public, les « aventures de Choumatchoum »
Un enfant sur dix est concerné par l’allergie. Le « Voyage des pollens » s’accompagne à leur intention d’un livret-jeu écrit comme une quête. Il invite parents et enfants à collaborer pour résoudre les énigmes et découvrir les indices répartis au fil de la promenade : pollens invisibles, acariens microscopiques, minuscules moisissures… s’invitent dans l’aventure :

  • Dans les jardins du château de Villandry, un labyrinthe composé de charmes offre un décor privilégié aux aventures de Choumatchoum. Tout en jouant à se perdre, les enfants s’orientent dans le monde des pollens. Le mobilier du labyrinthe a été dessiné par le designer Vincent Dupont-Rougier.
  • Au château de la Bourdaisière, les collections des planches Deyrolle exposées dans le parc sont complétées par celles consacrées aux allergies, regroupées avec la collection « Santé et environnement » autour du jardin « Grain de pollen ». Le conte « La princesse aux mouchoirs », écrit par Claude Helft, est diffusé dans les jardins. Il met en scène à la cour de Louis XIV une petite princesse au nez toujours rouge et aux poches pleines de mouchoirs, et Sébastien Vaillant, directeur du Jardin du Roy, médecin, botaniste de génie et allergique aux pollens dont il percera les mystères.

Agenda

 

Commentaire (1)

  1. Pingback: Exposition « L’amour est dans l’air… » de Martin Oeggerli au Potager du Roi à Versailles (78) « Paris côté jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1