Cet hiver, les cannes de Provence ont souffert

Canne de provence desséchée par le gel sur le quai François Mauriac en fin d'hiver, Paris 13e (75)

Les grandes touffes de canne de Provence (Arundo donax ‘Variegata’) qui ont été plantées le long de la Seine et du quai François Mauriac (Paris 13e) au pied de la bibliothèque François Mitterrand ont été mises à mal par le froid sibérien qui a envahi la capitale en février dernier. Mais les tiges sont encore vertes à la base…

Canne de provence desséchée par le gel sur le quai François Mauriac en fin d'hiver, Paris 13e (75)

Les parcs et les jardins ont plus triste mine maintenant du fait du dessèchement des feuilles et des tiges qui ont été gelées. Maintenant, les dégâts du froid se voient beaucoup !

Canne de provence desséchée par le gel sur le quai François Mauriac en fin d'hiver, Paris 13e (75)

Il va y avoir un bon nettoyage à faire en fin d’hiver cette année et une grande quantité de déchets végétaux à recycler. À vos broyeurs !

Commentaire (1)

  1. Canne de Provence

    Rien d’anormal, le dessèchement des feuilles se produit chaque hiver, les tiges survivent quand à elles 3 à 5 ans et se renouvellent chaque année à partir du rhizome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1