Un bel oncidium pour 5,90 euros… C’est donné !

Rien ne sert de courir tous les fleuristes à l’autre bout de Paris, il faut parfois regarder près de chez soi… Et c’est comme ça que je suis revenu avec une belle petite potée fleurie d’oncidium achetée à 500 mètres de chez moi pour la modique, que dis-je très modique somme de 5,90 euros. C’est presque donné pour une orchidée en parfait état.

Orchidée "pluie d'or"

Potée fleurie d'oncidium, décembre 2010, photo Alain Delavie

Belles racines en parfaite santé, pseudobulbes bien verts et rebondis, pas du tout fripés, feuilles vertes sans tache… Tous les signes d’une orchidée en bonne santé. Et la floraison n’était pas trop avancé, plusieurs boutons floraux n’étant pas encore tout à fait ouverts. Bref, la bonne affaire !

Les besoins de cette belle orchidée :

  • Forte lumière tamisée, sans soleil direct,
  • Hygrométrie élevée (50 à 70 %),
  • Un substrat légèrement frais, jamais détrempé ou complètement sec,
  • Un écart de températures entre la journée et la nuit, avec entre 15 à 25 °C le jour.
  • Un air non confiné, en évitant toutefois les courants d’air chauds ou froids.

C’est mon premier oncidium. Je ne suis pas certain de pouvoir lui donner toute la lumière dont il a besoin, mais pendant la belle saison, il ira dehors sur le balcon se refaire une santé et une beauté. En attendant, je vais l’installer le plus près possible de la baie vitrée.

J’ai fait d’autres affaires ce jour la, mais je vous raconterai dans d’autres billets…
Allez, je vous donne l’adresse du magasin : Espace Fleurs, au 108 avenue de Flandres, 75019 Paris.

Commentaires (2)

  1. Laurent

    Ah, cet Oncidium, j’en ai acquis un il y a trois ans, et chaque année, il est fidèle au rendez-vous. L’an dernier, en pleine floraison, vu qu’il y avait deux hampes et que les pseudo-bulbes montaient « en tour de Babel », ni d’une ni de deux, j’en ai fait deux plantes et j’ai offert l’une des deux (après avoir attendu une semaine pour voir si le rempotage de toutes les racines aériennes n’avait pas d’effet négatif). Contrairement au Vuylstekeara qui chez moi fait des hampes plus courtes, la hampe de celui-ci est chaque année aussi fournie (voire davantage).

    Chez moi, il est contre une fenêtre à l’ouest, mais bien influencé par une autre au sud. Arrosage modéré (1-2 fois par mois en hiver, 1 fois par semaine en été, comme la plupart des orchidées d’ailleurs)

  2. Plantine

    Il était difficile en effet de résister et à ce prix, pourquoi essayer ? 🙂
    Des fleurs qui m’ont toujours fait penser à de petites danseuses … très gracieuses.
    Tant qu’on ne transpire pas, il vaut mieux le garder plus au sec.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez