Archive journalières: 19 décembre 2010

Grosse chute de neige sur Paris en ce dimanche matin de décembre

Cette fois-ci l’épisode neigeux a duré toute la matinée et a laissé un épais manteau blanc dans la capitale, transformée au fil des heures en vaste étendue blanche. Jolie à regarder, moins plaisante quand il faut se déplacer…

Épisode neigeux sur Paris en décembre

Tour Eiffel dans les nuages, jardin des Tuileries couvert de neige (Paris 1er, 75), 19 décembre 2010, photo Alain Delavie

Une neige humide et collante, qui s’est accrochée aux branches, aux troncs, aux lampadaires et sur les trottoirs et dans les rues.

Après mon émission, je suis allé me balader dans Paris pour prendre quelques photos. La suite dans de prochains articles…

Les pigeons se suivent à la trace…

Le tapis de neige qui a recouvert les rues, les parcs et les jardins de Paris ces dernières heures s’est vite marqué de traces les plus diverses. Trainées des vélos, pas des humains, pattes de chiens et traces d’oiseaux. Celles des pigeons forment de jolis dessins stylisés. À suivre dans le sens opposé de la flèche !

Traces d'animaux (oiseaux) dans la neige

Traces de pattes de pigeons dans la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Des traces bien régulières, presque en file indienne, trois doigts devant, un derrière.

Traces d'animaux (oiseaux) dans la neige

Traces de pattes de pigeons dans la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Traces d'animaux (oiseaux) dans la neige

Traces de pattes de pigeons dans la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

On dirait des petits avions ou des oiseaux stylisés qui se suivent…

Traces d'animaux (oiseaux) dans la neige

Traces de pattes de pigeons dans la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Ce pigeon la n’a fait qu’un bref détour sur le rebord du trottoir.

Oiseaux dans la neige

Pigeons dans la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Quand on parle du pigeon, il n’est jamais très loin dans Paris. Et voici nos faiseurs de traces en train de se geler les pattes sur le neige gelée où la pitance est rare. Dans les jardins, sur les balcons et les terrasses, il est temps d’accrocher des boules de graisse et de donner des mélanges de graines pour les petits oiseaux, sans oublier des abreuvoirs remplis d’eau non glacé.

Recommandations de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) :
En hiver, c’est le manque de nourriture qui menace les oiseaux, bien plus que le froid. Pour maintenir une température corporelle constante (40-42°C), ils disposent d’un système élaboré de thermorégulation, et mettent en action des stratégies de rassemblement. Pourtant, malgré ces techniques de résistance, ils doivent inlassablement chercher de la nourriture pour ne pas mourir de froid. Or, les jours raccourcissent, les ressources alimentaires se raréfient et sont masquées par la neige et le verglas. Les oiseaux ont donc plus que jamais besoin de vous. Pour les aider à se nourrir, vous pouvez installer des mangeoires hors d’atteinte des prédateurs. Vous y placerez des aliments riches en hydrates de carbone et en graisse, de préférence le matin de bonne heure et le soir avant le rassemblement des oiseaux en dortoir. Ils pourront ainsi reconstituer leurs réserves de lipides indispensables pour résister aux longues et froides nuits d’hiver. Ces mangeoires doivent être régulièrement nettoyées afin d’éviter la propagation des maladies, et permettre le maintien de la nourriture à l’abri de l’humidité et des intempéries.

Attention, cependant, les oiseaux ne doivent être nourris que pendant la période sensible, à savoir de fin novembre à fin mars, afin de respecter leur comportement naturel.

Pour permettre aux oiseaux de se désaltérer et de se baigner (l’entretien du plumage étant primordial pour lutter contre le froid), vous pouvez leur fournir un abreuvoir. Vous veillerez à renouveler l’eau deux fois par jour et à la maintenir libre de glace en ajoutant simplement et uniquement de l’eau tiède.

Des fleurs malgré la neige

La neige n’a pas empêché les mahonias de continuer à fleurir. Cela donne des petites scènes charmantes dans les parcs et jardins.

Floraison hivernale sous la neige dans Paris

Mahonia fleuri sous la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Un fin manteau qui n’abime pas les plantes, ne les fait pas ployer sous le poids.

Floraison hivernale sous la neige dans Paris

Mahonia fleuri sous la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Mais il est quand même préférable de secouer le feuillage de l’arbuste, comme il est prudent de le faire pour la plupart des arbustes à feuillage persistant.

Mini phalaenopsis blanc

J’ai beau savoir que les versions miniaturisées des plantes d’intérieur et des orchidées sont très fragiles, je me suis laissé tenté par un mini phalaenopsis aux délicates fleurs blanches, teintées de jaune au coeur. Trop craquant !

Plante d'intérieur miniaturisée

Mini phalaenopsis à fleurons blancs, orchidée miniature, décembre 2010, photo Alain Delavie

La plante tient dans le creux de la main. Petits fleurons, petites feuilles, petit pot… Riquiqui mais tout d’une grande, surtout la beauté.

Il faut surveiller le substrat pour arroser dès qu’il est complètement sec. Les phalaenopsis n’aiment pas les excès d’arrosage, mais ils n’apprécient pas pour autant les coups de soif. Et avec la quantité réduite de substrat, le dessèchement est rapide, même en plein hiver. L’orchidée était vendu avec un petit cache-pot, donc cela facilite grandement les arrosages et les limite même un peu car la faïence garde l’humidité plus longtemps.