Archive journalières: 21 décembre 2010

Les bonshommes de neige du Parc de la Villette (Paris 19e)

Quand la neige est abondante, les bonshommes de neige poussent un peu partout, petits ou gros. Le parc de la Villette en a accueilli de nombreux dimanche dernier, les vastes prairies blanches étant des pistes de jeu idéales. Voici une petite galerie de portraits pris avant la fonte.

Un bonhomme de neige est une sculpture de neige compacte, à l’apparence humaine, et de dimensions très variables. Comme le château de sable, le bonhomme de neige appartient à la catégorie de l’art éphémère. (source : Wikipédia)

Et pour les grands qui auraient oublié comment faire un bonhomme de neige, voici une petite explication rapide, en vidéo :

Faire un bonhomme de neige dans Paris from Alain Delavie on Vimeo.

Explication très rapide, car pour faire un bonhomme de neige, il faut faire au moins deux boules, dont une plus grosse pour le corps.
Et ce sont les finitions qui sont importantes…

Le parc de la Villette (Paris 19e) sous la neige

Je continue dans les images de Paris sous la neige, cette fois-ci avec des vues du parc de la Villette blanchi par un beau manteau neigeux. Avec des photos prises dimanche, car je n’ai pas pu retourner dans le parc hier lundi.

Avec 35 hectares de pelouses et de jardins, le parc de la Villette est le plus vaste espace vert de Paris. Sur les 55 hectares de nature du Parc s’épanouissent 2 750 arbres. Traversé par le canal de l’Ourcq, le Parc est fortement marqué par la présence de l’eau : fontaines, bassins, cascades… Au coeur du Parc, les prairies dites du cercle et du triangle, vastes et planes comme de grandes plages vertes, invitent au jeu, à la détente et à la fête pendant la belle saison. Dimanche et hier lundi, c’étaient plutôt le rendez-vous des bonshommes de neige. Sujet de mon prochain billet !

Paris sous la neige, Paris carte postale

Encore une belle chute de neige hier lundi matin… En partant vers mon lieu de travail, je n’ai pas résisté à l’envie de faire quelques photos de ce Paris de carte postale, figé sous un épais manteau blanc.

L’appareil photo dans une main, le parapluie dans l’autre et une circulation pénible sur les trottoirs souvent glissants…
Le dimanche c’était amusant, le lundi c’est pénible.
Jolis paysages certes, complètement irréels et féériques, mais quand on veut aller travailler, c’est pas top !
Heureusement la neige a beaucoup fondu dans l’après midi et en soirée…