Archive journalières: 13 décembre 2010

Sac à Sapin pour un Noël écologique, solidaire et malin !

Commercialisé depuis 1993, le Sac à Sapin proposé pour Handicap International est devenu un indispensable des fêtes de Noël.

Il décore et emballe le sapin tout en permettant de faire une bonne action en faveur de l’environnement et des personnes vulnérables. Chaque année, ce sont près de 650 000 euros qui sont reversés à Handicap International grâce à ce produit partage.

Pour un Noël festif, écologique…
Depuis 17 ans déjà, le Sac à Sapin est devenu familier à des milliers de foyers. Coquet, trouvant sa place au pied du sapin pour protéger le sol des aiguilles et l’embellir de sa couleur dorée pendant les fêtes, puis pour l’emballer proprement après les réjouissances.

Fabriqué à partir de céréales étiquetées non OGM, il est 100 % biodégradable. La matière composant le Sac à Sapin est labellisée « OK Compost », selon la norme européenne EN 13432. Une fois les fêtes finies, le sac de Handicap International permet d’emballer le sapin et de le transporter facilement jusqu’aux déchetteries, où il se décompose en 4 à 8 semaines seulement.

… et solidaire
Le Sac à Sapin est conditionné par des travailleurs handicapés à l’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) de Mornant dans le Rhône. Il permet ainsi l’insertion économique et sociale d’une vingtaine de personnes en situation de handicap.

Le Sac à Sapin réunira petits et grands autour d’un geste écologique et solidaire, pour des fêtes de Noël vraiment chaleureuses et conviviales. Et sur chaque Sac à Sapin vendu à 5€, 1,30€ est reversé à Handicap International pour financer ses actions humanitaires sur le terrain dans plus de 60 pays.

Lieux de vente
Dans toutes les grandes surfaces alimentaires, grands magasins, magasins de bricolage, jardineries, fleuristes et pépiniéristes et sur le site de l’association : www.handicap-international.fr

Vider les soucoupes des potées et jardinières pendant la mauvaise saison

En automne et en hiver, il faut veiller à l’arrosage des potées et des jardinières de plantes laissées à l’extérieur dès qu’il fait assez doux, mais il faut penser dans le même temps à vider l’eau contenu dans les soucoupes avant le retour du froid.

Vider l'eau des soucoupes pendant la mauvaise saison

Soucoupe remplie d'eau après la forte chute de neige, sur mon balcon, décembre 2010, photo Alain Delavie

La forte chute de neige avait laissé une bonne couche de neige sur mes grosses potées et jardinières. En fondant, les plantes ont été bien arrosées, les soucoupes se sont remplies toutes seules. De l’eau qu’il est préférable de ne pas laisser quand une nouvelle vague de froid est annoncée. Ce qui est le cas pour le milieu de la semaine.

Vider l'eau des soucoupes pendant la mauvaise saison

Soucoupe remplie d'eau après la forte chute de neige, sur mon balcon, décembre 2010, photo Alain Delavie

En effet cette eau stagnante maintient une forte humidité dans le substrat des potées ou des jardinières, une humidité qui se transformera en glace dès que les températures deviendront négatives. Et ce n’est pas bon pour les racines qui n’ont pas besoin d’être davantage exposées au froid.

Quelques heures après un arrosage, il faut vider l’eau des soucoupes qui y reste car le liquide ne sera plus absorbé rapidement par les plantes en quasi repos.

Par contre vous apercevez des feuilles mortes dans les potées. Inutile de les enlever, bien au contraire. Elles vont se décomposer sous l’action de l’humidité et du froid. Et en attendant leur décomposition, elles forment un petit matelas protecteur qui protège le substrat et les racines superficielles. Au pied des arbustes, laissez les tapis de feuilles mortes !