Affiche du Salon International de l’Agriculture 2019 – L’agriculture : des femmes, des hommes, des talents !
Irremplaçable, incontournable, fortement attendu, toujours surprenant, le Salon International de l’Agriculture est sans nul doute le plus grand rendez-vous annuel agricole européen. Pendant neuf jours intensifs, il devient la surface d’exposition hors norme et le reflet vivant de tous les maillons de l’agriculture, rassemblant en un seul lieu éleveurs, producteurs, transformateurs, distributeurs, associations… et consommateurs.

Pour sa nouvelle édition 2019 le Salon – qui accueille chaque année plus de 600 000 visiteurs – propose de mettre en lumière la richesse et la diversité des parcours humains à travers un thème qui célèbre celles et ceux qui, au quotidien œuvrent dans cet univers : “L’agriculture : des femmes, des hommes, des talents”. De nombreux temps forts, des espaces dédiés, des univers pédagogiques et ludiques, et les traditionnels rendez-vous gourmands du Salon vont ainsi permettre aux visiteurs de mieux comprendre et d’apprécier toute la palette des métiers et des savoir-faire liés de près et de loin à l’agriculture.

À travers la mise en avant d’une race de vache et de son éleveur, sa mission est de faire comprendre un univers dense, tissé de liens et de parcours de vie, d’histoires et de terroirs. Son objectif est ainsi de faire « toucher du regard » aux consommateurs-citoyens les grandes tendances et innovations d’un secteur en constante mutation, riche de ces femmes et de ces hommes aux commandes de la production alimentaire. Lieu unique de découverte et d’apprentissage du monde agricole pour le grand public, pendant 9 jours, le Salon se transforme en un formidable espace de dialogue avec les visiteurs de tous âges qui y découvrent le dynamisme de ce secteur et de ces acteurs, mais aussi les réponses aux défis économiques, environnementaux et sociaux.

S’il est une plateforme pour toutes les filières agricoles françaises, le Salon est également le point de rencontre privilégié de toutes celles et ceux qui forment la « Planète Agriculture« . Les principaux leaders et influenceurs du monde agricole s’y retrouvent pour échanger sur l’agriculture de demain. Les professionnels aux profils variés s’y rejoignent pour apprendre, s’informer, partager entre eux, mais aussi avec le grand public et avec les politiques, les institutionnels locaux, régionaux et nationaux (en 2018, près de 60 visites officielles et une vraie résonance internationale avec la venue de 101 délégations de 69 pays) qui ont pris la mesure de la dimension incontournable du Salon et y reviennent chaque année, toujours plus nombreux. Les temps forts mis en place sur le Salon participent à cette impulsion. Dans chacun des quatre univers du Salon – du monde végétal à l’élevage en passant par les territoires, les produits et les métiers et services de l’agriculture – ; concours, épreuves, animations, conférences rythment les visites et font partager à tous les visions, les démarches, les convictions, les choix et les bonnes pratiques des femmes et des hommes de talents à qui ce Salon 2019 rend hommage.

Édition 2019

Pour cette édition 2019, les visiteurs vont retrouver au Salon International de l’Agriculture :

  • Le plus grand marché de France des produits du terroir.
    Les producteurs des quatre coins de France sont présents dans le Pavillon 3 réunis sous la houlette des Chambres régionales d’agriculture et de leurs comités régionaux de promotion, proposant aux visiteurs une plongée au cœur des régions gourmandes sur le plus grand marché de France des produits du terroir.
  • 330 permanents et des centaines d’autres producteurs, vignerons, artisans et PME,
  • 80 producteurs adhérant à la marque “Bienvenue à la ferme”,
  • 90 producteurs médaillés au Concours Général Agricole 2018 et candidats pour 2019,
  • 12 000 produits incontournables, nouveaux, à découvrir, savourer ou emporter,
  • 18 espaces de dégustations d’assiettes du terroir, réalisées à partir de produits présents sur le Salon à l’initiative de marques collectives, des départements, des interprofessions…
  • 16 restaurants qui s’engagent par charte à proposer une carte mettant à l’honneur des matières premières essentiellement locales,
  • Des animations à “chaque coin de stand” pour regarder, écouter, danser, jouer : groupes folkloriques, ballets de chefs pour les animations, quiz, démonstrations de savoir-faire, parcours pédagogiques et ludiques…
  • Des acteurs du tourisme rural avec une présence forte de la marque des Chambres d’agriculture “Bienvenue à la ferme”, des représentants des Gîtes de France, les Comités régionaux et départementaux de tourisme et des présentations de parcours d’œnotourisme.
  • Agriculture du monde et ses produits (pavillons 5.1 et 5.2)
    Pour faire découvrir les délices et saveurs d’ailleurs, le Salon International de l’Agriculture invite également les représentants des produits gastronomiques et des savoir-faire agricoles du monde à travers les pavillons internationaux. 22 pays sont présents dans le Pavillon 5.2 dont le Vietnam pour la toute première fois.

Cliquer pour découvrir le calendrier des animations et événements de l’édition 2019.

Focus sur l’agriculture urbaine, protagoniste du circulaire

Devenue tout à fait crédible et riche en potentiels, l’agriculture urbaine, qui comprend aussi une forte dose d’économie circulaire dans ses divers modes de fonctionnements, est en plein déploiement.

Pédagogique, enthousiasmante pour une nouvelle génération d’étudiants, vertueuse, locale mais aussi multi-performante, productive, parfois même 100 % high tech, elle se compose de nombreux modèles de productions agricoles et réunit désormais une famille d’acteurs très diversifiés. Facilitant le lien social, permettant de reconquérir des surfaces inoccupées, elle a prouvé qu’elle avait aussi un rôle à jouer dans l’offre de produits alimentaires frais. Loin d’être concurrentes, agriculture des champs et agriculture urbaine sont donc complémentaires. Toutes deux multiformes, toutes deux pratiquées sous contraintes, elles mêlent bon sens et technologies de pointe et ont pour point commun d’être les terreaux fertiles de nos agricultures du 21e siècle, associant les talents des agriculteurs à celui des inventeurs et des créatifs et offrant une palette de solutions. L’agriculture urbaine occupe d’ailleurs encore cette année une place de choix au sein du Salon International de l’Agriculture.

Le Pavillon Agriculture Urbaine regroupe :

  • AFAUP association nationale fédérant les professionnels de l’agriculture urbaine et facilitant les liens avec les autres acteurs,
  • CULTURES ET COMPAGNIES apport des bénéfices de l’agroécologie aux entreprises,
  • CUEILLETTE URBAINE exploitation de toits dans l’objectif d’y implanter des fermes urbaines,
  • COCOTT’ARIUM poulailler urbain qui recycle,
  • LA CITROUILLE potager adapté aux goûts des membres de la famille et livré directement à domicile,
  • NEOBAB conception et aménagement des solutions d’agriculture urbaine intégrées aux (éco) quartiers,
  • NUTREETS systèmes de production adaptés pour qu’agriculteurs, pisciculteurs, passionnés et jardiniers amateurs puissent migrer vers un système de production responsable,
  • PEAS & LOVE location pour particuliers de parcelle potagère entretenue en mode production biologique par un community farmer,
  • POTAGIUM potagers et serres aquaponiques,
  • UP CYCLE valorisation de bio déchets,
  • URBAN LEAF jardins en aquaponie clé en main,
  • VERTIBIO jardin vertical en trou de serrure permettant de cultiver de manière biologique plantes et légumes.
  • Et également La Mairie de Paris avec son espace 2019 dédié au thème “Agriculture Urbaine et des Parisculteurs” qui valorise les lauréats de la 2e édition des appels à projets “Parisculteurs” et présente les travaux des étudiants de l’École du Breuil.
  • Sans oublier MYFOOD avec notamment ses serres connectées.

Une agriculture multi-performante

S’il semble utopique qu’elle puisse nourrir un jour la très forte population des villes, elle permet de penser autrement notre rapport aux ressources fertiles et notre approvisionnement alimentaire et encourage les circuits courts.
Venant bouleverser les systèmes d’organisation et de logistique habituels, elle rencontre avec succès les urbains qui expriment une demande croissante de nature, de solutions durables et de nouvelles offres alimentaires où le local, l’agronomie et la pédagogie du vivant arrivent en bonne place. Ceci pour le plus grand bonheur des jeunes formés aux dernières techniques de production agricole et soucieux de donner du sens à leur parcours. L’agriculture urbaine et périurbaine sont ainsi devenues en quelques années, avec le soutien des politiques, les écoles de formation à l’agriculture et les instituts de recherche des éléments importants de la recombinaison ville-campagne, qui aident à préserver la biodiversité urbaine et périurbaine (empêcher l’étalement urbain et l’artificialisation des sols), à lutter contre le réchauffement climatique, à assurer la sécurité alimentaire de la ville et à faire coïncider agriculture urbaine et cohésion sociale. De l’agriculture périurbaine, encouragée près des villes et misant sur l’approvisionnement local, aux jardins et toits en permaculture pédagogiques et expérimentaux, en passant par les moutons-tondeurs de parcs et jardins de ville, les installations hydroponiques en containers ou encore les « néofermes-parkings » faisant pousser endives ou champignons… Ces nouveaux types de cultures particuliers ou collectifs, visent à répondre aux problématiques actuelles de nos villes et de notre société. Ils s’emparent des sujets d’amélioration de l’autonomie alimentaire des villes, de la relation des citoyens au vivant ou bien du recyclage des déchets, de l’air ou de l’eau et déclinent l’agriculture urbaine en différentes catégories. Elles ont toutes leurs spécificités et leurs propres problématiques.

  • En Île-de-France, les espaces productifs marchands ne représentent que 3,7 hectares, soit 5% de la surface cultivée.
  • 73 hectares, c’est la surface d’initiatives d’agriculture urbaine en Île-de-France.
  • Les jardins familiaux ou ouvriers représentent 50% de la surface totale cultivée en Île-de-France et les jardins d’insertion 20% de la surface totale cultivée en Île-de-France.
  • 63 M m3 disponibles estimés en sous-sol urbains à Paris. À Paris, les volumes disponibles et non exploités en sous-sol urbain sont très importants. Les caves auraient un potentiel de plus de 40 millions de m3, les métros 15 millions de m3 et les égouts 8 millions de m3.
  • L’agriculture urbaine occupe quelques 1 400 équivalents temps pleins en Île-de-France, selon l’AFAUP (Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle).
  • À Romainville (Seine-Saint-Denis) sur une emprise de 600 mètres carrés, deux serres géantes – de trois et six étages – seront construites, totalisant 1000 mètres carrés de surface cultivable. La “Cité maraîchère” ambitionne de produire annuellement 12 tonnes de fruits, légumes, champignons, fleurs comestibles, plants et semences.
  • En 2020, la ville de Paris souhaite comptabiliser 100 hectares de toitures et façades végétalisées, dont 30 hectares productifs, grâce notamment aux appels à projets Parisculteurs. (Source : Mairie de Paris)

Cultures et filières végétales (pavillon 2.2)

Le végétal c’est vital ! Pour s’inspirer et voir la vie du côté des plantes et des céréales, les visiteurs peuvent venir prendre une bouffée d’oxygène dans le pôle Cultures et Filières Végétales. Un véritable concentré de savoirs et de matières végétales mis en scène et raconté avec passion par les professionnels de ces filières. De la grande culture au jardinage en passant par l’arboriculture, le Salon International de l’Agriculture reflète cette incroyable palette de productions qui fait rayonner les filières françaises. L’univers qui leur est dédié réunit tous les principaux acteurs du secteur et met en avant un large éventail de productions : fruits et légumes, démarches collectives autour du vin, semences pour le jardinage, circuit de la transformation en bières, etc.

L’Odyssée Végétale du Salon International de l’Agriculture

Elle rassemble les principales filières des productions végétales et reste la vitrine incontournable des innovations permettant de s’adapter aux évolutions et accidents climatiques comme l’irrigation de précision, la robotique etc. En 2019, l’Odyssée Végétale innove en proposant une animation unique : un landscape game, le premier escape game végétal. Entre objets à retrouver, productions à identifier, décisions à prendre sur l’exploitation, indices à déchiffrer, l’expérience promet une mise en situation et une immersion totale dans le monde végétal français. Un moyen ludique et pédagogique de découvrir le savoir-faire agricole français, les différentes productions végétales françaises, leurs différents débouchés et produits issus du végétal, le métier de cultivateur, son rôle dans le respect de l’environnement et l’entretien des paysages français.

Élevage et ses filières, vitrine de l’excellence française !

Chaque année, c’est au Salon International de l’Agriculture que la France met à l’honneur la richesse et la variété de ses filières élevage pour proposer aux visiteurs, grand public et professionnels, une fabuleuse découverte du monde de l’élevage agricole (pavillons 1, 2.1, 4, et 7.1). Précieuses composantes de nos territoires, ces filières façonnent nos paysages et font rayonner depuis longtemps notre modèle de production et la qualité de notre gastronomie, au-delà de nos frontières.
Des bovins aux ovins, en passant par la filière avicole, porcine, équine, caprine… toutes les espèces sont là ! 2 845 animaux représentant plus de 384 races, présents sur place aux côtés de celles et ceux qui en prennent soin, le Salon devient le plus grand rassemblement français d’animaux en exposition à haute valeur génétique et à fort concentré d’excellence !

Renouveau de La Ferme Pédagogique du Salon

En 2019, la Ferme Pédagogique du Salon se renouvelle et intègre la zone de la basse-cour et un espace d’échanges. C’est ainsi que les visiteurs vont pouvoir pénétrer dans la Ferme en traversant la basse-cour pour découvrir les plus belles races de lapins et de poules, puis se rendre à l’étable — qui présente cette année des vaches de race vosgienne —, à la bergerie — qui accueille 4 moutons de race Thônes et Marthod et une chèvre naine accompagnée de ses chevreaux — ou à l’écurie où ils pourront rencontrer un âne et un poney shetland.
La Ferme Pédagogique est aussi l’occasion de découvrir des races de chiens qui ont une activité précise à travers des présentations régulières sur l’espace animation : conduite de troupeau par des border-collie et bergers des Pyrénées, chien de traîneau avec des huskys sibériens et certains jours, des lévriers saluki et / ou Montagne des Pyrénées (Patou).
Cette année, un espace « biodiversité » prend également place au sein de la Ferme Pédagogique. Dans un décor végétal, recréé nichoirs à oiseaux, hôtels à insectes, tas de bois pour abriter les hérissons, une ruche et une souche d’arbre mort avec des insectes vont montrer le rôle de la biodiversité dans les écosystèmes.
La Ferme Pédagogique du Salon est conçue pour rassembler en un seul lieu les espèces animales présentes sur le Salon à travers les différents pavillons. Elle est spécialement dédiée aux enfants — mais pas seulement —, qui pourront toucher, manipuler, approcher des animaux sur l’espace d’échanges, au cœur de la Ferme. Chaque jour, entre 10 h et 12 h puis de 13 h 30 à 17 h, 12 ateliers d’échanges sont organisés sur cet espace. En 20 minutes, ils vont permettre de découvrir une race ancienne de poule par exemple, ou apprendre comment créer sa basse-cour d’agrément ou encore comment protéger la biodiversité de nos jardins. L’idée est d’instaurer un dialogue entre le public (qui pourra facilement intervenir et poser des questions) et ceux qui consacrent leur vie aux animaux : les éleveurs bien entendu, passionnés qui œuvrent pour la sauve-garde de races anciennes mais aussi les vétérinaires et les étudiants vétérinaires ou les responsables du suivi sanitaire des troupeaux.

Informations pratiques

Du samedi 23 février au dimanche 3 mars 2019
Paris Expo Porte de Versailles, 1, place de la Porte de Versailles, 75015 Paris.
Le Salon est ouvert au public de 9h à 19h.

Un billet est valable pour une seule entrée.

  • Plein tarif : 14 €
  • Enfant de 6 à 12 ans : 7 €
  • Enfant de moins de 6 ans : gratuit
  • Groupe de 15 à 49 personnes : 12 € / personne
  • Groupe de plus de 50 personnes : 11 €/ personne
  • Étudiant : 7 € sur présentation d’une carte d’étudiant en cours de validité aux caisses du Salon
  • Groupe scolaires : 7 €/ personne uniquement en vente avant le Salon. Les collégiens ou les lycéens ne sont pas considérés comme des étudiants et ne bénéficient donc d’aucune réduction
  • Visiteur porteur d’une carte PMR : 9 € – sur présentation d’un justificatif aux caisses
  • Tarif accompagnateur : 9 € – (un accompagnateur par visiteur porteur d’une carte PMR). Le Salon s’attache à faciliter la visite des Personnes à Mobilité Réduite avec un accueil spécifique proche de la Porte A, allée centrale
  • E-Badge professionnel : 14 € / jour – 28 € / 2 jours.

Pour toute demande d’information, toute question, une seule adresse : news.sia@comexposium.com