Une mauvaise herbe… sur le toit de la Philharmonie de Paris

Adventice, mauvaise herbe, plante sauvage, toit, belvédère de la Philharmonie de Paris, Paris 19e (75)
Une graine a été germer et s’enraciner sur le toit de la Philharmonie de Paris et s’est développée fièrement sans une once de terre avec pour seuls arrosages les eaux de pluies. Rien n’arrête les mauvaises herbes !

Adventice, mauvaise herbe, plante sauvage, toit, belvédère de la Philharmonie de Paris, Paris 19e (75)
Ou quand la nature reprend petit à petit un peu de ses droits… Et cette sauvageonne devrait bientôt se ressemer pour assurer sa descendance.

Commentaires (3)

  1. Estelle

    Que le terme de sauvageonne est joli, comparé à cette insulte « mauvaise herbe »,
    surtout quand ce sont des pousses sauvages qui ne piquent pas et qui ont souvent
    ou de belles fleurs, ou des feuilles esthétiquement découpées !

    Merci M. Delavie de l’avoir laissée vivre sur le toit de cette merveille d’acoustique qu’est la Philharmonie de Paris (J’espère que vous avez eu l’occasion d’y écouter au moins un concert). Et merci encore et toujours pour votre blog qui est un remonte-moral quotidien.

  2. mamiefanfan

    La même mauvaise herbe squatte actuellement mon jardin. je vais la laisser fleurir car elle est très jolie, pleine de petites fleurs mauves, mais je ne laisserai pas les graines s’envoler !

  3. Josette

    C’est qu’elles sont robustes ces roublardes ! Quand je vois la vigueur des ronces dans une partie de mon jardin j’en suis presque à les admirer …. Si je faisais le concours de la plus grosse ronce j’aurais certainement un prix ! Et pas de chance, les limaces ne s’y intéressent pas… Mais je n’ai pas dit mon dernier mot…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Partages
Partagez4
Tweetez
+11
Enregistrer
Partagez