Exposition « Entre Orient et Occident, le Voyage des plantes au Moyen-Âge » à Royaumont

Exposition Entre Orient et Occident, le voyage des plantes au Moyen Age, abbaye de Royaumont (95)
L’abbaye et la Fondation Royaumont (Val d’Oise) ont inauguré le 2 juillet dernier l’exposition « Entre Orient et Occident, le Voyage des plantes au Moyen-Âge », la nouvelle collection de plantes du jardin des 9 carrés imaginée par les paysagistes Olivier Damée et Edith Vallet.

L'abbaye de Royaumont et ses jardins
La Fondation Royaumont a engagé fin 2015 six chantiers de grande ampleur de restauration de son abbaye, de rénovation et d’extension de son équipement résidentiel. Cette campagne sans précédent de 6 millions d’euros, débutée le 21 décembre, permet après six mois de fermeture, de découvrir, depuis le 2 juillet 2016, l’abbaye cistercienne fondée par Saint Louis magnifiée, avec de nouvelles activités dans son parc et ses trois jardins.

Abbaye de Royaumont, jardin des 9 carrés, vue plongeante, photo Joël Klutsch
Royaumont : trois jardins et un parc

L’abbaye cistercienne de Royaumont, créée par le roi Saint Louis, se dresse, entre étangs et forêts,au sein d’un Parc naturel régional, dans
le Vald’Oise. Son histoire, exceptionnelle, commence avec le jeune roi, qui fonda ce monastère à 14 ans. Exceptionnelle, l’abbaye l’est aussi par son architecture majestueuse, qui s’organise autour de son cloître, un des plus grand d’Europe. Un parc paysager XIXè, des ruines romantiques et trois jardins remarquables, dont deux jardins contemporains, qui s’inscrivent dans la philosophie de la fondation Royaumont : le jardin botanique médiéval des 9 carrés créé par les paysagistes Edith Vallet et Olvier Damée et le Potager-Jardin allégorique des paysagistes Astrid Verspiren et Philippe Simonnet, inauguré en 2014, à l’occasion du Jubilé de la Fondation Royaumont.

Le parc XIXè
Le parc de l’abbaye a conservé ses racines médiévales. Les moines captaient une source distante de trois kilomètres pour l’alimentation et les ablutions ; ils canalisaient aussi, loin en amont, deux rivières. Aujourd’hui, ces canaux, redessinés à plusieurs reprises, constituent l’un des éléments décoratifs les plus attrayants du parc. En 1869, des religieuses installèrent un noviciat. Un style mixte caractérise depuis lors
ce parc de 6,5 hectares, qui voit alterner allées le long des canaux et pelouses géométriques, avec des bosquets et une grotte qui abrite une pietà.

Le jardin du cloître remanié par Achille Duchêne
On ne sait si, au Moyen Âge, le jardin du cloître était planté d’herbes médicinales ou laissé nu, comme l’austérité cistercienne le commande. En 1912, la famille Goüin, propriétaire de l’abbaye, confia au paysagiste Achille Duchêne le soin de le redessiner. Il le transforma en un ravissant jardin à la française, dans un style librement inspiré des parterres à compartiments de la Renaissance. Sa restauration en 2010 achève 4 années de travaux du cloître entrepris dès 1996.

Le Potager-Jardin allégorique contemporain (création 2014)
Conçu par les paysagistes Astrid Verspieren et Philippe Simonnet autour d’un projet de culture maraîchère et d’un poste de jardinier-maraîcher (confié à Justine Marin), ce Potager-Jardin allie la structure du potager traditionnel et un mode de production original des végétaux comestibles.
Aux classiques et emblématiques alignements de poireaux, choux et carottes, il oppose une organisation culturale libre et irrégulière en cellules potagères, inspirée des jardins anglais. On y observe l’évolution du cycle des végétaux “de la graine à la graine”. Lieu d’inspiration et d’expression pour les artistes, le Potager-Jardin est un espace de découverte pédagogique sans cesse renouvelé…

Le Jardin des 9 carrés – nouvelle collection (2016-2018)
Créé en 2004 par Damée, Vallet & Associés Paysagistes (DVA) dont ils assurent la programmation, le jardin d’inspiration médiévale, dit Jardin des 9 carrés, évocation paysagère du monde médiéval, est conçu pour accueillir tous les trois ans des expositions sur les plantes, leurs usages et les regards que l’on porte sur elles. Ce jardin explore, à chaque nouvelle collection de plantes, un aspect du rapport complexe de l’homme avec la nature au Moyen Âge comme à l’époque moderne. Situé entre le réfectoire et les cuisines des moines, ce jardin, structuré en osier vivant tressé pour les contours et plessis de châtaigner pour les carrés, adjoint d’une immense “table du savoir”, est visible toute l’année. Les plantes restent en place de façon naturelle tout au long de leur cycle.

Informations pratiques
Fondation Royaumont
95270 Asnières sur Oise.
Tél. : +33(01) 30 35 59 00.

Royaumont est à 5 km de la gare la plus proche, gare de Viarmes.
Prendre le train à Paris Gare du Nord Banlieue, Ligne H direction Luzarches, arrêt gare de Viarmes, prendre la navette.
Navettes : véhicule avec chauffeur, grand confort et signalé Fondation Royaumont. Les horaires des navettes ont été étudiés pour vous
permettre de profiter de toutes les possibilités de l’abbaye.
Tarif : Gare de Viarmes – Royaumont : 2,50 €/pers. Aller – retour 5 €/pers. Royaumont ->Paris (Châtelet) 15 €/pers.
Visites libres
Du lundi au dimanche de 10h à 18h (interruption de la billetterie de 12h45 à 13h45 du lundi au samedi).
Visites guidées
Les samedis : 14h30, 15h30, 16h30.
Les dimanches et jours fériés : 11h45, 14h30, 15h45, 17h.
Tarifs à compter du 1er juillet 2016
Individuels
  • Plein tarif 7,50 €. Tarif réduit 5,50 €.
  • Pass annuel adulte (valable de date à date) plein tarif 22 €. Tarif réduit 16 €.
Familles
  • Forfait famille (deux adultes et leurs enfants) : 22€
  • Pass annuel famille (valable de date à date) : 65 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *