2 nouveaux bégonias tubéreux sur mon balcon parisien

Bégonia tubéreux à fleurs doubles sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Deux souvenirs fleuris de ma visite aux Journées de la Rose de l’Abbaye de Chaalis et surtout deux petits coups de coeur, mais avec les bégonias, j’ai toujours un faible !

Bégonia tubéreux à fleurs doubles sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)Les fleurs bien doubles de ce premier bégonia tubéreux présentent une couleur blanc ivoire avec un fin liseré rose pourpre sur le pourtour des pétales. Rien qu’en le voyant, j’imagine déjà la potée cet été avec ses cascades de fleurs… Charmante, délicate, belle tout simplement !

Bégonia tubéreux à fleurs doubles sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Le second bégonia m’a attiré pour son feuillage en aile d’ange d’un pourpre presque noir, avec un revers rouge bordeaux. J’ai déjà une potée de cette variété, mais avec une floraison d’un orange vif vibrant. Cette nouvelle potée a des fleurs couleur fleurs de pommier, blanc avec une touche de rose, notamment au revers des pétales.

Bégonia tubéreux à feuillage pourpre sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Je vais devoir investir dans des nouvelles suspensions pour arriver à trouver une place libre. Car la végétation sur mon balcon s’est déjà beaucoup développé, la place s’est naturellement réduite.

Bégonia tubéreux à feuillage pourpre sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Le feuillage est très spectaculaire, avec une teinte bien marquée, qui tranche avec le vert des autres feuillages aux alentours.

Bégonia tubéreux à feuillage pourpre sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Beaucoup de bégonias cette année sur mon balcon….

Commentaires (5)

  1. Michèle

    J’adore le premier bégonia pour ses fleurs, elles sont superbes quant au deuxième j’aime beaucoup le coloris et la forme des feuilles! Très jolis tous les deux!

  2. jpp

    Finalement, je partage cet intérêt pour le bégonia. On pourrait le croire, avec ses fleurs trop généreuses, éloigné de ce jardin « au naturel » que nous sommes nombreux aujourd’hui à pratiquer. Je ne suis pas trop partisan de ces grands étalages que nous procurent parfois les parcs et jardins municipaux et que je retrouve à côté de chez moi ,rue du Plateau, dans une néanmoins louable tentative de fleurir des pieds d’arbres. Mais , en isolé, avec ses infinies nuances de feuillages, même au milieu d’herbes sauvages, le bégonia prend toute sa valeur.

  3. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Le balcon est bien rempli, mais je peux maintenant déterminer les plantes qui poussent bien et celles qui ne démarrent pas… C’est le moment de remplacer pour assurer un plus bel été. Et je vais suspendre !

  4. Josette

    Très très jolis, ils me plaisent beaucoup !

    Mais au fait le balcon n’était-il pas déjà archi plein ????

  5. rivet marie christine

    magnifique!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *