Archive journalières: 20 octobre 2015

Frelon asiatique: la fin programmée de son expansion ?

Des chercheurs de l’Institut de recherche sur la biologie de l’insecte (IRBI – université François Rabelais de Tours/CNRS) viennent de faire une découverte qui pourrait permettre, à terme, de diminuer l’expansion du frelon asiatique en Europe. Ils ont mis en évidence que les frelons souffrent d’un phénomène de dépression de consanguinité.

 

Logo de l'IRBI
Les auteurs de l’étude ont analysé plusieurs colonies de frelons collectées tout le long de l’année entre 2012 et 2014. Comme pour les colonies de guêpes et de frelons européens, celles du frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) passent par deux stades au cours de l’année : du printemps à la mi-août, des ouvrières sont produites et agrandissent le nid, puis de fin août à décembre des reproducteurs apparaissent (mâles et futures reines).
Cependant, les chercheurs ont montré que 68% des colonies analysées produisaient des mâles lors de la première période, alors que seules des ouvrières devraient être présentes. Une analyse génétique a démontré que leur production était liée à une perte de diversité génétique chez cette espèce, suite à l’introduction initiale d’un faible nombre de reines en France. Comme les mâles ne participent pas aux activités au sein des colonies, cette production de mâles précoces à la place d’ouvrières pourrait ralentir la croissance des colonies et à terme limiter l’expansion de cette espèce invasive.
Le frelon asiatique a été introduit accidentellement en France vers 2004. Depuis cette date, cette espèce invasive envahit l’Europe. Le frelon pose des problèmes de santé humaine (des personnes ont été attaquées et certaines sont décédées), économiques (le secteur apicole est particulièrement touché car des ruchers se font attaquer par des frelons) et environnementaux (le frelon est un prédateur généraliste qui a certainement un impact sur la biodiversité). Depuis son arrivée, le nombre de colonies augmente
rapidement année par année sur les territoires colonisés.
Éric Darrouzet, chercheur au sein de l’IRBI et coordinateur du projet, a publié un article de recherche sur cette découverte dans la revue PLOS ONE le 28 septembre 2015.

(suite…)

« Sur les bancs », une expérience sonore inédite au cœur des parcs et jardins parisiens

Sortie à l’occasion de Nuit Blanche, l’application IOS/Android « Sur les bancs » est la première application de fiction sonore en réalité augmentée dans les parcs et jardins parisiens. Elle propose des bulles de fictions géolocalisées coproduites par France Culture, France Télévisions Nouvelles Écritures, l’Ircam et GEDEON Programmes. Grâce à la géolocalisation, l’application permet de repérer les histoires qui se trouvent autour de soi et d’être informé de la parution d’un nouvel épisode.

Application "Sur les bancs"Une voix à gauche, une autre à droite, l’auditeur se retrouve physiquement au milieu d’un dialogue entre deux personnages, écrit par un romancier français. À chaque banc, une histoire, à chaque fois une fiction courte, vivante, drôle ou émouvante. Entre les bancs, les histoires se répondent, les personnages voyagent, certaines histoires se prolongent pour nourrir cette revue sonore en constante évolution.

Depuis le 4 octobre, l’application propose 15 épisodes de 5 minutes dans 4 parcs et jardin emblématiques de Paris :

Elle contribue ainsi à la diversification et la valorisation de la programmation culturelle dans les espaces verts parisiens.

La revue sonore des parcs et jardins de la Ville de Paris met à l’honneur la création littéraire française avec les auteurs Lewis Trondheim, Hélène Frappat, Martin Page, Nina Léger, Laure Limongi, Hervé Le Tellier, Tarik Noui, Judith Mayer, Kévin Orr, Fanny Chiarello et Sébastien Betbeder.