Le noisetier, source de pollen au coeur de l’hiver

Chatons (inflorescences mâles) d'un noisetier en hiver dans le Jardin des plantes, Paris 5e (75)
Adapté à la pollinisation par le vent, le noisetier produit des grandes quantités de pollen pendant l’hiver, celui-ci s’échappant des longs chatons pendants.

Chatons (inflorescences mâles) d'un noisetier en hiver dans le Jardin des plantes, Paris 5e (75)Il a été évalué qu’un chaton de noisetier avait environ 200 fleurs mâles et qu’il pouvait libérer jusqu’à 4 à 5 millions de grains de pollen par jour ! Le pollen des noisetiers a un potentiel allergisant élevé avec un pic dominant en février-mars. Mais il est aussi très riche en protéines et il est très utile aux abeilles qui s’en délectent au moment du réveil de la ruche.

Chatons (inflorescences mâles) d'un noisetier en hiver dans le Jardin des plantes, Paris 5e (75)
À noter les petites fleurs femelles au-dessus de ce groupe de chatons, reconnaissables au rouge de leurs stigmates.

Commentaires (4)

  1. Catherine D

    J’adore les petites fleurs rouge, découvertes il n’y a pas longtemps sur facebook…
    Vous avez toujours le même fan-club … 🙂

  2. Josette

    Très décoratif en effet.J’aime beaucoup.

  3. mamiefanfan

    Très joli et décoratif dans la grisaille !

  4. nicole

    la femelle est toujours plus modeste, n’est ce pas …… un vrai bonheur, ces petits « lampions » qui éclairent les branches et se répandent en nuages dorés dès qu’on les effleure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 Partages
Partagez16
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez