déc 022013
 

Guide des plantes natives du Bassin Parisien
Le plan Biodiversité voté au Conseil de Paris en novembre 2011 préconise le recours à des plantations d’espèces régionales (action 17), en l’occurrence des végétaux poussant naturellement dans le Bassin parisien. Pour promouvoir l’usage de 145 plantes originaires d’Île-de-France dans les jardins et l’espace public, la Ville de Paris a publié ce « Guide des plantes natives du bassin parisien ».

Cet ouvrage présente 145 plantes indigènes d’Île-de- France qui sont produites dans le centre de Production horticole de la Ville de Paris à partir de graines collectées par les botanistes de son Jardin botanique. L’objectif est d’apporter aux jardiniers une connaissance précise de ces plantes et de la manière de les utiliser dans les jardins, les bois, les alignements, les cimetières, etc.

Vous pouvez le télécharger sur le site de la Ville de Paris ou le feuilleter ici :

  4 Responses to “Guide des plantes natives du Bassin Parisien”

  1. tiens, intéressant,jpp ! on aura une p’tite fiche de lecture ?
    c’est vrai que certaines plantes que nous avons l’habitude de voir dans la nature sont des introductions involontaires de végétaux « exotiques » au sens propre du terme !

    je n’irai pas si loin dans l’interprétation du retour aux plantes « natives », j’y vois plutôt la découverte qu’on n’a pas besoin d’aller loin pour découvrir des beautés, forcément de culture adaptée au terroir, le renouveau de végétaux considérés comme inintéressants parceque locaux , évidement le contraire du mouvement de découverte de nos navigateurs savants …. quoique certains de nos pépiniéristes botanistes partent toujours faire des trekkings découvertes !
    la re-découverte de notre flore pourrait s’accompagner d’une meilleure information des jardiniers sur les végétaux exotiques qu’ils cultivent, leur plus ou moins bonne adaptation à nos terroirs, le pourquoi des échecs ….

  2. Je ne vois que le téléchargement… Aucune indication sur une disponibilité en version imprimée.

  3. C’est bien, parce que les plantes standardisées utilisées par les paysagistes (y-compris ceux de la Ville) sont de plus en plus insupportables.
    Et en même temps, les naturalistes feraient bien de lever le nez de leur discipline et d’interroger les historiens ( quelle est l’histoire de ces plantes dites natives) et les sociologues (y-a-t-il un arrière plan idéologique à ce repli sur le « natif » ?).
    J’ai mis à mon programme de lecture « La plante exotique, une réputation perdue » de Yves-Marie Alain.

  4. intéressant, peut on se le procurer quelque part ? je ne me vois pas imprimant 50 pages ….

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>