Patrick Blanc prépare le plus grand mur végétal au monde aux Clayes-sous-Bois (Yvelines)

Futur mur végétal sur le centre commercial Alpha-Park II aux Clayes-sous-Bois (LP / J.-G.B.)

L’information a été publiée dans le Parisien (édition du jeudi 10 mai 2012). À partir du 21 mai prochain, un grand mur végétal sera installé sur la façade du nouveau centre commercial Alpha-Park II aux Clayes-sous-Bois (Yvelines).

Selon Patrick Blanc, le génial concepteur de ce mur exceptionnel, ce sera le plus grand mur végétal au monde avec celui de l’hôtel intercontinental de Santiago du Chili :

  • Plus de 43000 plantes,
  • 280 espèces différentes,
  • 1600 m2 de mur orienté au sud,
  • Coût de l’opération : 700 000 €.

Le centre commercial Alpha-Park II ouvrira ses portes à la rentrée prochaine. Il s’étendra sur 35 000 m2. Le mur végétal sera visible sur la façade qui longe la D 11.

À suivre…

 

By |2012-05-12T22:02:34+00:00mai 13th, 2012|événement|6 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. bellaciao 14 mai 2012 at 20 h 34 min

    pour ce qui est du prix, je suppose que ce centre commercial compte rentrer rapidemetn dans ses frais …. par les loyers des boutiques , par ex ! pour l’eau, comme le dit Alain , il est fort possible que ce soit de l’eau de pluie récupérée, et de toutes façons il n’y a pas d’évaporation de l’eau, puisque c’est un goutte à goutte qui humidifie le substrat, et que les éventuels trop-pleins sont récupérés ; quant à l’utilité …si c’est bien entretenu, ce sera esthétique, et puis il y aura un peu de transpiration des feuilles de plantes et ça fera toujours ça de moins de surfaces métalliques ou maçonnées, réfléchissantes ou absorbantes de chaleur ….. reste à savoir d’où viennent les plantes, et comment elles ont été produites, et ça ne compta pas pour peu, vu la quantité !

  2. josette 14 mai 2012 at 17 h 47 min

    J’aime bien ces murs couverts de végétaux. Ce va être une grande pub pour ce centre donc le prix sera vite amorti.

    Le problème, comme toujours, c’est l’entretien, le suivi.

    Combien de plantations correctes par exemple dans les nouvelles résidences pour devenir des trucs tout pelés faute d’entretien sérieux.

    Au début la résidence où j’ai habité avait eu un prix pour environnement fleuri. Des années plus tard des endroits en terre battue, arbustes rasés, gazon mité, plantations complémentaires mortes faute d’arrosage et du désherbant déposé en catimini au bord des murs pour éviter la débroussailleuse à dos. Lamentable.

  3. Alain of Paris 13 mai 2012 at 22 h 34 min

    Il semblerait que l’arrosage soit assuré par les eaux de pluie récupérées.

  4. jpp 13 mai 2012 at 14 h 33 min

    Je dirais même plus : est-ce bien raisonnable ?

  5. mamiefanfan 13 mai 2012 at 12 h 18 min

    Non seulement la dépense d’eau, mais aussi le coût de revient de cette réalisation !!! est-ce indispensable de dépenser une telle somme? le mur végétal du musée du quai Branly est beau seulement en hauteur, à hauteur de la rue, c’est moche et tout sec !!!!! est-ce bien raisonnable ??????????

  6. nanou 13 mai 2012 at 10 h 12 min

    oui ss doute P.B est génial , ce qui est bcp moins génial , c’est la très grosse dépense d’eau qui va avec

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies et des services tiers. Ok