Zamioculcas zamiifolia ‘Zamicro’

/, plante exotique/Zamioculcas zamiifolia ‘Zamicro’

Zamioculcas zamiifolia ‘Zamicro’

Dix ans après l’introduction de Zamioculcas zamiifolia, qui a connu un succès extraordinaire, son petit frère ‘Zamicro’ est arrivé en 2007 sur le marché des plantes d’intérieur. Une copie en tous points conformes, mais avec un format plus réduit.

Plante verte d'intérieur

Zamioculcas zamiifolia ‘Zamicro’, photo DR

Le lancement du minicultivar ‘Zamicro’ a eu lieu en août 2007. La plante a connu immédiatement un immense succès dû principalement à son format compact et son look très graphique. Les tiges ne dépassent pas 40 centimètres de hauteur, la croissance est plutôt lente. La plante possède les mêmes caractéristiques que son grand frère (feuillage persistant brillant, tiges renflées à la base, port en touffe évasée, aspect très exotique et graphique), hormis son feuillage plus fin.

Plante verte d'intérieur

Zamioculcas zamiifolia ‘Zamicro’, photo DR

Les soins à porter au ‘Zamicro’ sont aussi simples que pour la forme type :
– Installer la potée dans un emplacement lumineux non ensoleillé, éventuellement dans un endroit moins lumineux, mais dans ce cas la croissance est beaucoup plus lente voire pratiquement nulle.
– Arroser d’un peu d’eau quand la surface de la terre du pot sèche en surface. Sauter ou oublier un arrosage ne pose pas de problème avec cette espèce, bien au contraire. Le Zamioculcas est une plante succulente, possédant des réserves d’eau dans la tige renflée à la base qu’elle utilise afin de survivre en période sèche. Un excès d’arrosage provoque la pourriture des racines et du collet. Sinon la tenue de cette plante verte robuste est excellente.
– Une fois par an, doucher la plante pour ôter la poussière qui finit par ternir le joli feuillage vernissé.

Le Zamioculcas zamiifolia ‘Zamicro’ est le plus souvent vendu dans des pots de 10,5 cm de diamètre avec quatre à cinq tiges feuillées qui évoquent des plumes. La hauteur de la plante est d’environ 40 cm. J’ai acheté un pied il y a maintenant plus de deux ans. La plante s’est très lentement étoffée en poussant à peine plus en hauteur.

Plante verte d'intérieur facile à cultiver

Ma potée de Zamioculcas zamiifolia 'Zamicro', janvier 2011, photo Alain Delavie

Je l’ai rempotée il y a moins d’un mois maintenant car les grosses racines occupaient tout le volume du pot. Mais l’encombrement de ma potée reste très limité, contrairement à l’espèce type que j’ai cultivée pendant de nombreuses années et dont j’ai du me séparer car la potée occupait une surface d’un mètre carré, ce qui était bien trop dans mon petit appartement parisien. Avec le Zamicro, la place n’est plus un problème !

Si je ne devais garder qu’une seule plante d’intérieur (j’aurai vraiment énormément de mal à me limiter à une plante !), ce serait sans hésiter le Zamicro.
Facile à cultiver, jamais malade, élégant, original, très graphique… Que des qualités.

By |2011-01-04T22:05:49+00:00janvier 5th, 2011|plante d'intérieur, plante exotique|8 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

8 Comments

  1. […] type devenant assez grande, deux variétés plus naines, une à petit feuillage fin (‘Zamicro’) et l’autre très compacte, deux variétés à feuillage panaché de crème achetées fin […]

  2. […] 2011, j’ai acheté un petit pied de Zamioculcas ‘Zamicro’ nain et de dragonnier (Dracaena) en toute petite touffe, puis en 2014 un nouveau pied de […]

  3. Sam 28 mai 2013 at 10 h 27 min

    Salut! J’ai également un Zamicro dont je prends soin avec une certaine attention, pas trop d’arrosage, pas de soleil direct, etc… elle se portait à merveille jusqu’à aujourd’hui, puisqu’une invasion de cochenilles semble s’être abattu sur ma pauvre plante… est-ce que quelqu’un aurait une solution pour toutes les éradiquer sans risquer de tuer aussi ma plante? J’ai tenté de les enlever, de traiter mon Zamicro avec des « pseudos répulsifs », mais rien a faire, elles reviennent dès le lendemain….

  4. Alain of Paris 1 mars 2012 at 21 h 58 min

    Ce n’est pas de la chance, mais une variété naine, plus compacte. Avant j’avais l’espèce type et j’ai été obligé de m’en séparer car elle devenait énorme !

  5. kris 1 mars 2012 at 17 h 54 min

    Tu as de la chance pour le port compact de la tienne…
    Les tiges de la mienne, qui a du soleil en matinée, font plus d’un mètre de haut. Ce qui est un peu plus encombrant 🙂

    Ceci dit, plante très facile et décorative.

  6. alain of paris 5 janvier 2011 at 20 h 25 min

    Merci, merci ! Elle a été chouchoutée…

  7. Plantine 5 janvier 2011 at 9 h 28 min

    Décidément, pourquoi n’en avoir qu’une ?
    Mais d’accord avec toi : c’est une plante incroyablement résistante et facile à bouturer juste dans l’eau.
    En terreau ou en billes d’argile, rien ne l’embête … une super plante.
    Ceci dit, j’ai le modèle ‘standard’ que je martyrise un peu dans un petit pot pour ne pas qu’elle grossisse trop ; d’accord avec toi, y’a des limites à la place dans nos petits appartements !

  8. Vérone 5 janvier 2011 at 7 h 48 min

    Ta potée est Magnifique !
    Bon matin
    😉

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui