Domaine national de Saint-Germain-en-Laye : des jardins grandioses, riches en histoire

Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Saint-Germain-en-Laye (78)
Le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, labellisé « Jardin remarquable », offre à moins d’une demi-heure de Paris 70 hectares d’espaces préservés ainsi qu’un point de vue exceptionnel sur l’Île-de-France.

L’histoire des jardins
La construction de la résidence royale au 12e siècle à Saint-Germain-en-Laye nécessita d’aménager différents jardins, afin de fournir la table et d’assurer les promenades de la cour.
C’est cependant au 16e siècle que débuta la grande époque moderne des jardins, en particulier grâce à l’influence de la renaissance italienne et à l’intérêt de François 1er pour les artistes italiens et étrangers.
Ils furent magnifiés pour Henri IV qui fit réaliser par Claude Mollet des jardins en terrasses, ornés de grottes, de jeux d’eau et d’automates hydrauliques. Les jardins du château étaient alors considérés comme les plus beaux jardins d’Europe.
Le relais fut ensuite pris par André Le Nôtre, qui réalisa en face du château un Grand Parterre orné de broderies et entouré de rinceaux de buis, de charmilles et d’une double rangée d’ormes. Il créa aussi une terrasse longue de deux kilomètres, adossée au jardin et à la forêt telle un immense balcon surplombant la Seine et Paris.
Au 19e siècle, la création d’une gare dégrada les parterres de Le Nôtre. En dédommagement, Louis-Philippe fit don au domaine de 3 hectares pris sur la forêt royale. Loaisel de Tréogate, ingénieur des domaines de la couronne, réalisa alors dans cet espace un jardin anglais qui présentait des arbres remarquables. Contrairement aux jardins précédents de style régulier, il s’agissait ici d’un simple aménagement paysager. De 1872 à 1874 le jardin fut aménagé en promenade publique avec la mise en place de statues, massifs fleuris, mobiliers et éclairages.
Cette richesse des styles présente, dans des espaces très identifiés spatialement, tout un résumé de l’histoire des jardins.

Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Saint-Germain-en-Laye (78)Le domaine aujourd’hui
Le Musée d’Archéologie nationale, le Château et le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye font partie du même établissement.
Le Domaine est ouvert toute l’année au public, d’environ 8 heures du matin au coucher du soleil. Il est labellisé « Jardin remarquable ». Ce label national a été mis en place en 2004 par le Ministère de la Culture et de la Communication pour indiquer au grand public les jardins dont le dessin, les plantes et l’entretien sont d’un niveau remarquable.
Enfin, de nombreuses manifestations s’y déroulent, permettant ainsi de sensibiliser toujours plus de monde à cet héritage patrimonial et culturel. Par exemple, chaque année au mois de juin, est organisé l’événement « Rendez-vous aux jardins » : à cette occasion, on peut notamment participer à des visites guidées du jardin sous la conduite des jardiniers du Domaine.
Il est également possible d’occuper les espaces du Domaine national pour des manifestations publiques ou associatives (en concertation avec la direction de l’établissement).

Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Saint-Germain-en-Laye (78)Renseignements pratiques
Château, place Charles de Gaulle, 78 100 Saint-Germain-en-Laye.
Tél. : 01 39 10 13 00.
Accès : RER ligne A, station Saint-Germain-en-Laye.
Autobus RATP ligne 258.
Autoroute de l’Ouest A 13, RN 190, RN 13, N 186.
Pour connaître la programmation des activités de l’établissement, connectez-vous sur : www.musee-archeologienationale.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 Partages
Partagez15
Tweetez
+1
Enregistrer28
Partagez